Il semble que nous ne pouvons pas trouver ce que vous cherchez. Peut-être qu'une recherche pourra vous aider.

LG-Watch-Urbane-LTE-UI-02_1000x561

Plus de 4 000 applications pour Android Wear

Le support développeur est essentiel pour la survie d’une plate-forme logicielle de nos jours, et Google veut que vous sachiez qu’il y a un important support développeur pour sa plate-forme « wearable ». Lors du keynote Google I/O 2015, la firme a révélé que jusqu’à présent, des développeurs avaient créé plus de 4 000 apps pour Android Wear. Il a également été révélé qu’Uber a lancé une app pour cette plate-forme, permettant aux smartwatch Android Wear de vous appeler une voiture.

Uber a rapidement supporté les nouvelles plate-formes et lancé des apps pour divers formats, alors ce n’est pas étonnant de le voir aussi sur Android Wear. La facilité d’utilisation de cette app permettra aux gens qui font régulièrement appel à Uber de se déplacer. Ils n’auront pas à sortir leur smartphone pour appeler une voiture.

L’app Uber pour Android Wear a été présentée au Google I/O 2015. Appeler une voiture est simple : dites « OK, Google, call me a car » et tout fonctionnera en arrière-plan pour faire venir un chauffeur Uber vers la localisation de l’utilisateur.

Foursquare arrivera également sur Android Wear, fournissant des informations sur les endroits les plus populaires près d’une localisation de l’utilisateur. Shazam est aussi monté à bord, afin que les utilisateurs détectent des chansons en tapant sur le microphone interne de la smartwatch.

Spotify était un autre grand nom qui a été mentionné, son application permettra aux utilisateurs de streamer et de sélectionner la musique.

TwitterFacebook

LG-Watch-Urbane-LTE-UI-02_1000x561

Plus de 4 000 applications pour Android Wear

Le support développeur est essentiel pour la survie d’une plate-forme logicielle de nos jours, et Google veut que vous sachiez qu’il y a un important support développeur pour sa plate-forme « wearable ». Lors du keynote Google I/O 2015, la firme a révélé que jusqu’à présent, des développeurs avaient créé plus de 4 000 apps pour Android Wear. Il a également été révélé qu’Uber a lancé une app pour cette plate-forme, permettant aux smartwatch Android Wear de vous appeler une voiture.

Uber a rapidement supporté les nouvelles plate-formes et lancé des apps pour divers formats, alors ce n’est pas étonnant de le voir aussi sur Android Wear. La facilité d’utilisation de cette app permettra aux gens qui font régulièrement appel à Uber de se déplacer. Ils n’auront pas à sortir leur smartphone pour appeler une voiture.

L’app Uber pour Android Wear a été présentée au Google I/O 2015. Appeler une voiture est simple : dites « OK, Google, call me a car » et tout fonctionnera en arrière-plan pour faire venir un chauffeur Uber vers la localisation de l’utilisateur.

Foursquare arrivera également sur Android Wear, fournissant des informations sur les endroits les plus populaires près d’une localisation de l’utilisateur. Shazam est aussi monté à bord, afin que les utilisateurs détectent des chansons en tapant sur le microphone interne de la smartwatch.

Spotify était un autre grand nom qui a été mentionné, son application permettra aux utilisateurs de streamer et de sélectionner la musique.

TwitterFacebook

metaio-junaio_1000x562_95

Apple a racheté Metaio, la firme de réalité augmentée

Si vous avez suivi la scène tech, vous avez probablement entendu parler de la firme nommée Metaio. Spécialisée dans la technologie de la réalité augmentée, on a vu ses œuvres sous la forme de catalogues interactifs et dans des salles d’exposition de voitures dynamiques, où on peut obtenir plus d’information sur une voiture en pointant un APN dessus.

Chose intéressante, il se trouve qu’Apple aurait des projets pour la technologie de réalité augmentée. TechCrunch ayant récemment découvert qu’Apple avait racheté la firme. Un document légal a été aperçu en ligne montrant que Metaio a transféré ses actions chez Apple le 21 Mai dans ce qui semble être une acquisition.

Apple a depuis confirmé le rachat, mais ils n’ont rien donné d’autres qu’un communiqué passe-partout. « Apple achète des firmes de technologie plus petites de temps à autre, et généralement, nous ne discutons pas de nos projets. » On ne sait pas ce que la société aurait prévu pour Metaio ou pourquoi ils voudraient de la technologie de réalité augmentée.

Là, dans l’immédiat, on pense qu’il y aurait quelque chose à faire avec leur app Maps. En fait, il y a deux jours, 9to5Mac a rapporté qu’Apple penserait à ajouter la réalité augmentée dans les Points d’Intérêt (POI) de son service, mais reste à voir si cela va se concrétiser.

TwitterFacebook

metaio-junaio_1000x562_95

Apple a racheté Metaio, la firme de réalité augmentée

Si vous avez suivi la scène tech, vous avez probablement entendu parler de la firme nommée Metaio. Spécialisée dans la technologie de la réalité augmentée, on a vu ses œuvres sous la forme de catalogues interactifs et dans des salles d’exposition de voitures dynamiques, où on peut obtenir plus d’information sur une voiture en pointant un APN dessus.

Chose intéressante, il se trouve qu’Apple aurait des projets pour la technologie de réalité augmentée. TechCrunch ayant récemment découvert qu’Apple avait racheté la firme. Un document légal a été aperçu en ligne montrant que Metaio a transféré ses actions chez Apple le 21 Mai dans ce qui semble être une acquisition.

Apple a depuis confirmé le rachat, mais ils n’ont rien donné d’autres qu’un communiqué passe-partout. « Apple achète des firmes de technologie plus petites de temps à autre, et généralement, nous ne discutons pas de nos projets. » On ne sait pas ce que la société aurait prévu pour Metaio ou pourquoi ils voudraient de la technologie de réalité augmentée.

Là, dans l’immédiat, on pense qu’il y aurait quelque chose à faire avec leur app Maps. En fait, il y a deux jours, 9to5Mac a rapporté qu’Apple penserait à ajouter la réalité augmentée dans les Points d’Intérêt (POI) de son service, mais reste à voir si cela va se concrétiser.

TwitterFacebook

gopro

Google et GoPro s’allient pour révolutionner la réalité virtuelle

Google a profité de la I/O de cette année pour annoncer – entre autres – Jump, une nouvelle plate-forme dédiée à réalité virtuelle, qui vous permettra de créer et de partager du contenu 3D. Le projet est ambitieux et Google ne pouvait pas le réaliser seul. La firme a donc demandé le soutien d’un leader en la matière, GoPro.

GoPro, spécialiste des caméras, était sans doute le meilleur acteur à choisir pour parfaire ce projet et les équipes le prouvent aujourd’hui en dévoilant un réseau de 16 GoPro capables de filmer à 360 degrés. La rumeur avait donc soufflé dans le sens du vent, une fois n’est pas coutume.

L’utilisateur pourra donc capturer des vidéos, les intégrer tout simplement au logiciel Jump de Google, qui s’occupera de tout le traitement afin de vous mâcher le travail.  A ce moment, vous serez alors l’heureux propriétaire de vidéos en 3D, à voir et à revoir, de la façon la plus immersive possible, de préférence avec un casque de réalité virtuelle.

Comme à l’accoutumée, il faudra patienter pour obtenir un prix, mais en partant du principe qu’une seule Hero 4 coûte 500 dollars, le joujou ne risque pas d’être donné et sera sans doute plus à l’usage des professionnels. Quant à l’avenir, Google et GoPro seront sans doute capables de monter tout ce dispositif sur un drone ! C’est excitant.

TwitterFacebook

gopro

Google et GoPro s’allient pour révolutionner la réalité virtuelle

Google a profité de la I/O de cette année pour annoncer – entre autres – Jump, une nouvelle plate-forme dédiée à réalité virtuelle, qui vous permettra de créer et de partager du contenu 3D. Le projet est ambitieux et Google ne pouvait pas le réaliser seul. La firme a donc demandé le soutien d’un leader en la matière, GoPro.

GoPro, spécialiste des caméras, était sans doute le meilleur acteur à choisir pour parfaire ce projet et les équipes le prouvent aujourd’hui en dévoilant un réseau de 16 GoPro capables de filmer à 360 degrés. La rumeur avait donc soufflé dans le sens du vent, une fois n’est pas coutume.

L’utilisateur pourra donc capturer des vidéos, les intégrer tout simplement au logiciel Jump de Google, qui s’occupera de tout le traitement afin de vous mâcher le travail.  A ce moment, vous serez alors l’heureux propriétaire de vidéos en 3D, à voir et à revoir, de la façon la plus immersive possible, de préférence avec un casque de réalité virtuelle.

Comme à l’accoutumée, il faudra patienter pour obtenir un prix, mais en partant du principe qu’une seule Hero 4 coûte 500 dollars, le joujou ne risque pas d’être donné et sera sans doute plus à l’usage des professionnels. Quant à l’avenir, Google et GoPro seront sans doute capables de monter tout ce dispositif sur un drone ! C’est excitant.

TwitterFacebook

wii-u

Nintendo : la nouvelle console sous Android ?

Il y a quelques mois, Nintendo annonçait travailler sur une nouvelle console de jeu vidéo, nom de code NX. Les informations sont peu nombreuses, tout juste une date de disponibilité, un vaste 2016. Mais aujourd’hui, une rumeur semble penser que cette nouvelle console puisse tourner sous Android.

L’information provient du journal japonais Nikkei. Et il est généralement bien informé en ce qui concerne Nintendo, il avait par exemple anticipé les intentions concernant le marché mobile et la sortie de la 3DS XL. Mais il ne s’agit que d’une rumeur, à prendre donc avec des pincettes.

Android comme système d’exploitation pour une console Nintendo ? Ce serait une grande première, mais l’adoption d’un OS open-source pourrait permettre d’attirer de nombreux développeurs et de nombreuses licences existantes. Une telle décision viendrait renforcer l’accent mis sur le marché mobile. Sony et Microsoft avaient déjà fait peu ou prou la même chose en passant à des architectures x86 standard, portage et développement des jeux n’en furent que simplifiés.

Ceci étant dit, Android a encore quelques soucis à se positionner en tant solution adéquate pour une console de jeu. La OUYA ou la NVIDIA Shield portable en sont deux parfaits exemples. Nintendo se décidera-t-il à partir dans cette direction ? Il faudra patienter avant d’en apprendre davantage concernant cette NX, jusqu’à l’E3 au moins. Patience !

TwitterFacebook

moniteur-Dell-5K

Le nouveau MacBook Pro d’Apple inclut le support 5K

Le MacBook Pro va lui aussi supporter la résolution 5K : le tout nouveau MacBook Pro 15″ serait le troisième à hériter de cette capacité – et on espère que ce ne sera pas le dernier !

Cela signifie que le dernier ordinateur portable d’Apple est tout à fait capable de fonctionner avec le moniteur 5K Dell UP2715K 27″, à partir du moment où il va être équipé de la puce graphique optionnelle AMD Radeon R9 M370X. Avant cela, seuls les derniers Mac Pro et iMac avec Retina 5K avaient reçu la certification pour être utilisés avec ce moniteur, d’ailleurs le seul moniteur 5K à être supporté officiellement par Apple.

On ne sait pas pourquoi Apple n’a pas inclus le mode « target display » à l’iMac Retina, mais certains spéculent que les restrictions de bande-passante imposées par le DisplayPort 1.2 seraient la principale raison.

TwitterFacebook

google-maps-update_1000x683_95

Un mode de navigation hors connexion pour Google Maps

Bien que Google Maps fonctionne très bien si vous disposez d’une connexion internet, s’en servir hors connexion est une autre histoire. Le mode hors connexion pour Google Maps ne vous offrira jusque là qu’une vue basique. Plus maintenant : Google a profité de la Google I/O pour annoncer que bientôt, Google Maps allait devenir pleinement fonctionnel même en mode hors connexion.

En résumé, cela signifie que même si vous n’avez pas une connexion internet, ou du moins, une connexion un tant soit peu stable, vous pourrez tout de même précharger les cartes et les itinéraires à l’avance. De là, vous pourrez utiliser l’application et avoir accès au guidage vocal pendant que vous conduisez. Malheureusement, pour le moment, on dirait que Google a prévu de lancer cette fonctionnalité dans les pays émergents où l’accès à Internet est onéreux et irrégulier en termes de connectivité.

Cette initiative est similaire à YouTube Offline où Google permet aux utilisateurs des pays émergents, comme l’Inde, l’Indonésie, les Philippines, et le Vietnam de télécharger et de garder les vidéos YouTube sur leurs appareils jusqu’à 48 heures.

Les fonctions de recherche et la navigation offline pour Google Maps devraient être lancées ultérieurement cette année, mais aucune date n’a été précisée.

TwitterFacebook

android-m-themes

Android M inaugure la sauvegarde automatique des données d’applications

Lorsque vous allumez votre nouveau smartphone sous Android pour la première fois, vous devez alors re-téléchargez vos apps, et tout reconfigurer une fois de plus. Cela peut être pénible, en particulier si vous l’avez personnalisé à l’extrême et cela vous prendra probablement des heures pour tout remettre en ordre.

Heureusement, ce ne sera plus le cas avec Android M, qui amènera visiblement la possibilité de sauvegarder automatiquement vos données d’applications sur Google Drive, jusqu’à 25 Mo de données allouées par app. Le plus intéressant avec cette fonctions, c’est qu’une fois Android M lancé, vous pourrez vous attendre à ce que vos apps sauvegardent automatiquement leurs données, sans avoir à vous demander si le développeur a implémenté cette fonctionnalité, l’OS le gérant de lui-même.

Cependant, il semble que les développeurs aient l’option de ne pas activer cette fonctionnalité de sauvegarde. Certains devront écrire du code spécialement, dans le cas où certaines parties des données de l’application ne seraient pas sauvegardées, parce que pas reconnues par Android M. Reste que si vous faites partie des fidèles d’Android, passer d’un téléphone à un autre devrait être désormais plus facile.

TwitterFacebook