Un site de rencontre sans gluten

Gluten free singles

Une fois de plus, Internet prouve que tout est possible. Figurez-vous qu'il existe un site de rencontre un peu particulier qui se focalise sur un élément essentiel de votre vie amoureuse : le gluten.

On connaissait les sites de rencontre dédiés aux geeks, aux CSP+, aux plans-cul, aux gamers, aux affinités culturelles, mais il faut avouer que ce qu’il manquait c’était bien évidemment un site de rencontre pour les gens qui vivent sans consommer de gluten.

Ce n’est pas facile de former un couple avec quelqu’un au régime alimentaire différent dès que ça concerne le gluten, que ce soit pour raison médical ou par volonté.  C’est un effort constant pour le partenaire que d’accepter de toujours vérifier si les aliments n’en contiennent pas. Heureusement pour les allergiques au gluten, le site Gluten Free Singles leur permettra de rencontrer l’âme sœur de cœur et d’estomac. Merci Internet.

Gluten-Free-Dating

Tags :
      1. Bonjour

        @Twelve
        Pourquoi cette maladie existe t’elle encore ?
        Je suis le lien de Pauline et je lis que cela touche une personne sur cent en France !!!
        C’est beaucoup trop !
        L’évolution aurait du supprimer ou fortement baisser la fréquence de cette maladie.
        Car cela fait quelques milliers d’années que l’on mange des céréales et les personnes touchées auraient du mourir sans transmettre cette maladie génétique !

        A+

        Olivier

        1. Tu as raison Olivier, ça aurait du s’éliminer par sélection.
          Il y en a toujours existé des gens intolérant au gluten, mais en très faible proportion de population. Ils devaient probablement mourir d’un cancer ou emporté par un quelconque virus un peu trop violent (car ça affaiblit le système immunitaire aussi). Mais étant donné que ce pb est connu depuis une 20ène d’années… On parle toujours souvent de « colon irritable » quand on ne sait pas très bien expliquer pourquoi.

          Sauf que le nombre de personnes atteintes a explosé depuis 30-50 ans. Et accélère encore depuis ces 15 dernières années.
          Alors à priori, ce n’est pas un problème de sélection naturelle, de sensibilité ou de virus, etc… C’est plus un problème des aliments qui ont changé depuis début 1900…

          Critère de panification impose un minimum de 20% de gluten dans le blé, et pour améliorer industrialisation ils en ajoutent pour monter à 30-40% dans les pains, notamment de mie, mac-do, etc… alors que le blé « naturel » éxistant avant les années 40-50, contenait dans les 7% et tout le monde n’en mangeait pas de plus forte concentration depuis la nuit des temps. Et ce n’est que la quantité, la qualité ?…

          (Perso je suis intolérant au gluten depuis mes 29ans, avant que des troubles apparaissent qqs années antérieures, pas de soucis)

  1. Bonjour,

    Je veux bien que le dicton soit : Qui se ressemble s’assemble, mais là il poussent le bouchon très loin !
    Quoique ? Vous avez peut-être raison, après tout on ne croise pas forcément ce type de personne à chaque coin rue.

    Amicalement, Yann.

  2. Si c’est un dispositif médical alors peut-être mais les sites de rencontres de niches sont une vraie plaie pour la société. Ce que les médias voient comme une innovation ( qui n’en est pas une) est en réalité un pas de plus vers le cloisonnement communautaire. Pourquoi systématiquement séparer les gens ? Rencontre entre fumeurs, entre sympathisants d’UMP, entre amateurs de salsifis : on va-t-on aller ? Nous avons crée notre propre plateforme http://www.meetserious.com où nous proposons de réunir des groupes de trois hommes et trois femmes du même âge autour d’une table de restaurant. pas de discussion en ligne, pas de distinctions entre les origines ethniques, sociales, pas de différences entre les religions. le but étant de créer une seul et même communauté.
    Concernant la rencontre entre les gluten-free la question est de savoir si quelqu’un d’intolérant au gluten peut vivre avec une personne qui ne l’est pas : la réponse est oui. Surtout, que les intolérants au gluten ne sont ni méprisés, ni injuriés, ni traités comme des parias : pas besoin de se réfugier derrière une communauté. Enfin, bon, je souhaite néanmoins à toutes ces personnes de trouver l’amour même si je trouve que cette méthode d’enfermement communautaire n’est pas la bonne solution !

  3. Les sites de rencontres de niche sont partout aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts et c’est tant mieux car que serait le paysage amoureux si on n’avait que des services généralistes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité