P-MOB, la petite voiture électrique solaire

P-MOB

L'un des principaux reproches faits aux véhicules électriques est très certainement le fait qu'ils ne polluent pas uniquement lorsqu'ils roulent, la charge étant, elle, toute aussi polluante. P-MOB est une petite voiture électrique qui embarque des panneaux solaires.

Le projet P-MOB (« Integrated Enabling Technologies for Efficient Electrical Personal Mobility ») est financé par la Commission Européenne et implique des chercheurs allemands, italiens et britanniques. Ce petit véhicule biplace à transmission intégrale pèse 600kg (sans sa batterie), offre une vitesse maximale de 100km/h et est 30% plus aérodynamique que la moyenne.

Mais la caractéristique la plus intéressante de P-MOB concerne ses panneaux solaires. Sollicités lors de la phase de recharge, il est ainsi possible, avec leur seule aide, de parcourir 20km (le système consomme alors seulement 80Wh au kilomètre). Un logiciel embarqué gère au mieux les cellules et il est bien sûr possible d’utiliser une alimentation électrique classique. Cerise sur le gâteau, le surplus d’énergie peut être redistribué.

Malheureusement, rien ne nous dit que ce prototype sera un jour commercialisé.

Tags :Sources :Gizmag
  1. Dit de cette façon, 20 km ça ne veut rien dire. Donc je précise après visite du site du projet, qu’il s’agit de 20 km par journée de recharge par ensoleillement moyen, dans un pays du sud de l’Europe. Donc, par exemple en Vendée, tous les 5 jours je pourrais parcourir 100 km grâce à la recharge solaire.

  2. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Ha et donc, même ce véhicule qui se recharge avec ses propre panneaux solaires, a droit au copié collé ! Vade retro robotas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité