L’avion électrique le plus rapide du monde

Le Long-EZ

La bataille de l'électrique ne fait pas rage que sur route. Dans les airs, les constructeurs et autres passionnés se livrent une féroce bataille à coup d'innovations et de petits exploits. Le Long-EV deviendra-t-il l'avion électrique le plus rapide du monde en passant le cap des 400km/h ?

Conçu par Chip Yates, le Long-Ev est dérivé du célèbre Rutan Long-EZ, un petit avion fabriqué à la main par Rutan Aircraft Factory depuis 1976. Avec ses 5 mètres de long, ses 2,5 mètres de hauteur et ses 8 mètres d’envergure, il n’y a normalement place que pour un pilote et un passager.

Dans la version de Yates cela dit, l’imposante batterie EnerDel occupe tout l’espace arrière. Le mois dernier, un avion similaire, avec une batterie deux fois moins puissante, franchissait les 325 km/h, battant ainsi le précédent record de 175km/h détenu par le Cri-Cri, vitesse obtenue récemment avec seulement 41% de puissance.

Dans les semaines à venir, Yates effectuera de nombreux vols de test et tentera de passer les 400km/h !

Tags :Sources :Gizmodo
  1. ces records de vitesse en electrique ne servent a rien, que ce soit dans l’automobile ou dans l’aerospatiale le probleme a toujours été la batterie et jamais le moteur éléctrique. On peut faire des moteur electrique de plusieurs centaines de chevaux mais la batterie se videra toujours en quelques centaines de secondes. Je rappelle que « la jamais contente » a été la première voiture a franchir les 100 km/h, elle était électrique et c’etait en 1899!! CQFD

    1. Et le rendement des moteurs électriques ? Consommation à la baisse pour les mêmes performances ? Des efforts sont à faire dans les 2 sens évidemment.

        1. Le rendement d’un moteur thermique est d’environ 0,4
          Celui d’un moteur électrique est d’environ 0.85
          Celui de ton commentaire est d’environ 0.01

    2. Vous avez absolument raison. Un avion de ligne électrique ne serait qu’une pure hérésie scientifique.

      Le stockage de l’électricité impliquerait en effet de trop nombreuses et trop lourdes batteries. L’appareil ne pourrait en aucun cas décoller. Cette solution constitue donc un véritable contresens tant sur le plan technique que financier.

      Et je n’ose évoquer les ailes et le fuselage d’un A380 qui seraient recouverts de cellules photovoltaïques, car l’électricité ainsi produite représenterait moins de 5% du nécessaire !

      Conclusion : Un monoplace ultra-allégé peut-être, un dirigeable (Zeppelin) électrique oui, mais un avion de ligne capable de transporter plusieurs centaines de personnes à mach1 et propulsé par la seule électricité… très sincèrement, là, ce n’est qu’un doux rêve.

      Jean-Christophe Destailleur

  2. Saviez-vous que l’avion ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Pas possible GROS!
      tu m’as enfin ouvert les yeux !
      ils ont surement fait un montage pour les performances de ‘Solar Impulse’ parce que je les ait pas vu faire le plein de carburant, ni de ravitaillement en vol de nuit.
      C’est sur maintenant que tout ça n’est qu’une conspiration, il est évidement impossible qu’un panneau solaire recharge des batteries qui feront fonctionner un véhicule, quel qu’il soit. Et évidement ça ne changera jamais, ça se saurait…
      Ça c’était pour les sarcasmes. Maintenant, plus sérieusement, le prochain challenge technique de l’aviation électrique, ça va être d’installer des chiottes correctes, parce que ça vole plus longtemps au solaire que la durée pendant laquelle ta vessie pourra contenir la bière que tu t’enfiles en déblatérant tes inepties.

  3. C’est bizarre ce bruit de moteur… à explosion ????
    Je ne savais pas qu’un moteur électrique avait une similitude sonore avec les moteurs thermique ???

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Le bruit qu’on entend ne provient pas du moteur mais de l’air passant entre les pales de l’hélice à très haute vitesse. Le bruit du moteur est bien audible au décollage, c’est le petit sifflement qui est peu à peu remplacé par le bruit de l’air.

      1. Merci pour cette info, j’ignorais ce phénomène bruyant.
        Je prie ceux qui ont trouvé mon commentaire inutile de bien vouloir excuser mon ignorance en la matière, on ne peut pas tout savoir !

  4. Je préfère largement le charbon ou tout ce que tu veux par rapport au nucléaire le CO2, le réchauffement tout ça c’est rigolo à côté, et nous français, pays le plus nucléarisé au monde nous finirons tôt ou tard par le payer très cher (dans tout les sens du terme)…

    1. Nous ne sommes pas le pays le plus nucléarisé au monde.. à la limité par rapport au nombre d’habitant si tu veux … mais les état-unis ont plus du double de nos centrale nucléaire :/

      1. Bien sûr que si nous le sommes et de loin !! On en ai même fière, plus nucléarisé par rapport à la taille du territoire et aussi le nombre d’habitant (le reste n’a aucun intérêt, on parle d’un taux de nucléarisation pas d’une somme de réacteur), et on ne parle pas que des réacteurs qui représente qu’une petite partie de cette nucléarisation mais aussi des mines, des usines de retraitement du minerai, d’enrichissement, de recherche, militaire, des ports de flottes à propulsion nucléaire qui sont tout équipés, usine de retraitement des déchets, zones de stockage temporaire, centre de recherche de stockage à long termes, autant d’endroit où un accident peut se produire mais c’est vrai que le risque principal vient des réacteurs sans parler des autres pays européen et plus loin encore…

  5. Pourquoi ne pas faire disparaître (appel aux hackers) l’increvable commentaire de « gros » petite main du lobby pétrolier ?

    1. Si tu parles de moi et crois que des lobby traînent sur des pages comme celles de gizmodo pour convaincre des guguss comme toi alors je comprend pourquoi ils ont autant de succès dans leur travail et pourquoi il sont encore ancrés partout dans toute nos sociétés capitalistes. Si tu réfléchissait un tout petit peut tu saurai que les groupes derrières les lobbys du nucléaire sont les mêmes que le nucléaire même si ils font mine d’être ennemis pour valoriser leur solution énergétique. Mais les risques d’exploitations et les coups de développement ne sont pas les mêmes pour le nucléaire que pour le pétrole.
      Si j’ai dis que je préfère le charbon c’est parce que selon moi la technologie du nucléaire actuelle est une aberration pour des projets civils et en France malheureusement on est mal et ça finira par péter (comme ailleurs, Ukraine: durée de vie moyenne en baisse, Japon: 8% du territoire « officiellement » contaminé, …), coûtera bien trop cher (au moins mille milliard) et surtout impose au milliers de futures générations le prix de notre confort éphémère… Le réchauffement climatique est inévitable c’est déjà trop tard (cours de spé SVT niveau lycée) et beaucoup d’autres problèmes de pollutions s’accumulent. Donc pour moi le charbon est un bien moindre mal comparé au risque constant que représente toute l’industrie actuelle du nucléaire, malgré ma passion pour cette science, son histoire et mes espoirs dans les z-machines et autre concept de génie.
      C’est cette ignorance et cet intérêt tout superficiel au aspects de nos sociétés qui causera leurs destructions malgré les gens comme moi qui tente d’avertir les gens comme toi et de leur faire prendre conscience des réalités.
      Si il y avait une alternative au pétrole et charbon je serai le plus heureux du monde mais sans investissement rien n’est possible. Enfin si ça ne tenait qu’à moi le diesel serai interdit et le gaz bien mieux mis en avant pour une transition vers des énergies totalement verte.
      En résumé, le pétrole et ses effets ne sont rien comparé à ceux du nucléaire, rien que pour son extraction, c’est pas pour rien qu’il n’y à plus de mine en France…

    2. Très franchement, ce que dit GROS tient du bon sens. Il y a un problème au niveau du stockage d’énergie électrique et les panneaux solaires mêmes à 100% efficaces sont loin d’un début de solution.
      En fait la meilleure batterie électrique écolo de très très loin, sur un avion, c’est encore une bonbonne d’hydrogène et une turbine liée à un alternateur… et alors pourquoi pas mettre la turbine directement sans rien d’électrique.
      Donc l’électrique n’a aucun avenir en matière d’aviation. C’est juste histoire de dire qu’on fait de l’électrique, pour le fun.
      A propos de Solar Impulse, oui ça existe, mais non c’est pas efficace du tout. C’est un montre qui accouche d’une utilité ridicule. Un dirigeable recouvert d’un film photovoltaïque serait nettement plus intéressant, mais là encore « grosse bête » pour petit service.
      Donc pour un avenir sans CO2, du nucléaire, probablement au Thorium, et plus tard peut-être la fusion d’hydrogène, puis stockage d’Hydrogène (obtenu par électrolyse de l’eau) comme carburant. Un stockage optimisé de l’hydrogène c’est envisageable et ça mérite de se pencher dessus. De plus excellent rapport masse/énergie de l’hydrogène, idéal pour les avions et très bon rendement sur turbine (comparé aux énergies fossiles utilisées actuellement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité