Ils seraient 56% à approuver le programme PRISM…

PRISM

prism sondageVous n'êtes pas sans savoir qu'il y a quelques jours, une affaire portant sur la surveillance gouvernementale de nos données sur la toile a éclaté. Son nom de code : PRISM. Mais alors, qu'en pensent les internautes exactement ?

Rappelons brièvement les faits. Récemment, un document a été rendu public et met en exergue une supposée collaboration entre le NSA, le FBI et la grande majorité des principales entreprises de haute technologie : les organismes seraient ainsi en mesure d’accéder et de collecter vos données personnelles, autrement dit vous surveiller.

Si l’on se réfère aux très, très nombreuses réactions qu’a soulevé l’affaire sur les réseaux sociaux, il semble clair que les avis tendent, dans leur ensemble, vers une désapprobation générale du processus de surveillance mis en place par le gouvernement américain. Pourtant, une étude récemment menée par l’organisme Pew Research Center vient apporter des statistiques assez curieuses remettant clairement en question l’opinion générale.

Ainsi, d’après les données, 56% des personnes concernées par PRISM ne seraient pas « contre » le programme, convaincus que ce dernier a été mis en place pour le plus grand bien de la population et qu’il est nécessaire à l’anticipation des attaques terroristes. On aurait, de l’autre côté, seulement 41% des sondés qui jugeraient le programme tout bonnement inacceptable, leur intimité n’étant évidemment pas respectée.

A noter, ces pourcentages prendraient compte des avis relatifs à la surveillance audio. En effet, lorsque l’on évoque les données écrites, comme le courrier électronique par exemple, 52% des participants au sondage diraient « non » à un quelconque type de surveillance. Des avis qui divergent donc, et qu’il est intéressant de mettre en relation : le consensus semble en effet aller à l’encontre du programme, tandis que cette étude se veut moins catégorique et démontre plus ou moins le contraire…

Tags :
  1. Je ne suis pas étonné, avec Facebook ou autres dérives à la con du genre téléréalités et j’en passe et de meilleurs, les gens ont perdu toute notion de « vie privée » et ça fait peur pour la suite.
    Pour en parler au boulot ou autour de soi, les seules réponses que l’on a lorsqu’on est pas d’accord avec ce genre de pratique c’est « Ouai mais c’est que t’as quelque chose à te reprocher » …
    Les gens sont si cons…

    1. Oui, c’est vrai. J’ai entendu cela maintes fois aussi. Les gens pensent avec beaucoup de crédulité que s’ils n’ont rien à se reprocher, ils n’ont rien à craindre et donc la surveillance et l’intrusion dans leurs vies est sans gravité. On peut n’avoir rien à se reprocher et ne pas souhaiter être espionné. Mais dès lors que cela sera imposé et devenu une norme ou une loi, il faudra se soumettre qu’on le veuille ou non, comme à la fouille dans les magasins ou les contrôles d’identité. Il faudra accepter et subir, qu’on soit d’accord ou pas.

  2. Mon avis: Un grand nombre de personnes peu averties croient tout ce que la Télévison dit!! Il aura suffit d’un message télé approuvant cette mesure pour que tout américain moyen y vois une mesure de « protection du grand et pur sol américain ». Je suis sur que ce sondage donnerai la même chose en France lorsque l’on observe l’audience de TF1 toujours au top et n’étant que le reflet de la nullité télévisuelle!!

    PS: regardez en toute objectivité le documentaire: ZEITGEST – LE FILM (2007) disponible sur YouTube.

    1. Le sondage peut-être une manière aussi d’influence l’opinion de manière à justifier puis rendre progressivement acceptable une idée dérangeante. Cela peut-être effectivement une technique de manipulation.

  3. apres le mytho comme quoi ces ecoutes servent à lutter contre le terroriste, voilà le mytho comme quoi le peuple applaudirai des deux mains l’initiative. mais bien sur… encore une variante du « si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre »

    1. Je ne serais pas surprise que ce soit conforme à la réalité, malheureusement même si ça peut nous paraître, à nous, invraisemblable. Nombreux sont les gens qui on peur d’à peu près tout et qui croient vraiment que les Etats veulent leur bien. C’est certes naïfs mais ils sont plus nombreux qu’on le croit. Il y a notamment les vieux qui regardent TFI par exemple. Un jour une personne m’a dit que pour elle le monde idéal serait celui du Meilleur des Mondes. Je ne m’étonne donc plus de rien, même si les sondages peuvent être orientés.

  4. il n’y a pas plus malhonnete que de se refugier derriere les pourcentages d’un echantillon de 1000 personnes pour faire parler la majorité. j’aimerai savoir qui a payé pour ce sondage… sur une question si importante et si actuelle, je met ma main au feu qu’il y a un peu du gouvernement derriere.

  5. Vie privée?? On ne peut pas parler de vie privé quand on diffuse des infos sur Internet!!

    Il n’y a pas de vie privée sur Internet! Si vous ne voulez pas que ça se sache, ne le publier pas sur le net!

  6. « Ainsi, d’après les données, 56% des personnes concernées par PRISM ne seraient pas « contre » le programme, convaincus que ce dernier a été mis en place pour le plus grand bien de la population et qu’il est nécessaire à l’anticipation des attaques terroristes.  »

    Mais mdr de constater à quel point les gens peuvent être naïfs et croire vraiment n’importe quoi. Il suffit pour cela de les effrayer avec toujours les mêmes arguments fallacieux. Pour le coup, ce sont les Etats qui se comportent en terroristes en imposant à leurs populations une surveillance illégitime. Mais si les moutons l’acceptent, il n’y a plus rien à faire.

    Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité