La Spark électrique de Chevrolet arrive en France

Chevrolet Spark EV

Chevrolet Spark EVLa version électrique de la Spark de Chevrolet sera prochainement dévoilée, à l'occasion du Salon Auto de Genève 2013, qui prendra place en mars prochain.

La 83ème édition du Salon Auto de Genève (qui prendra place du 7 au 17 mars 2013) sera sans doute largement placée sous le signe de l’hybride et de l’électrique. Le salon sera par exemple l’occasion pour Chevrolet de présenter la déclinaison électrique de sa Spark, qui fut déjà aperçue au LA Motor Show l’an passé.

Elle pourrait être lancée en Europe dans le courant de l’année 2014, en sachant qu’elle est vendue 32 500$ aux Etats Unis. En râtissant large, on pourrait tabler sur 25 000€ environ.

Sur la question des caractéristiques techniques, la Spark EV développe 134 chevaux, un couple de 542 Nm, tout en étant en mesure de réaliser un 0-100km/h en 8.5 secondes. Ce modèle est donc plus vivace que la version essence 80 chevaux (1.2L) de la Spark, qui développe le 0-100km/h en 12.1 secondes.

La Spark électrique sera en mesure de se recharger à 80% en 20 minutes (une recharge rapide), tandis qu’une recharge classique, depuis une prise classique prendra entre 6 et 8 heures. Dernier point : le véhicule sera compatible avec Siri, et vous permettra de dicter des ordres à l’assistant d’Apple sans toucher à votre iPhone.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[autoexpress]

Tags :
  1. Quid de l’autonomie ?
    C’est pas quelque chose comme l’une des première caractéristique technique que tu regarde lors de l’achat de pareil véhicule ? !

    Sinon je suis dessus, pas de trace de GROS pour le moment ..

  2. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ! Sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Hahaha haha raison de plus pour être décridebilisé. L’avenir avec l’électrique ? Cela peut aussi être produit à partir d’énergie renouvelable. J’attends un panneau gazolinaire qui va remplir mon jerrican ..

      1. On peut produire de l’essence synthétique à partir d’électricité et de biomasse. Par exemple on peut faire circuler des algues dans des tubes transparents exposés au soleil pour recréer des produits pétroliers… Mais il n’en sort pas directement de l’essence et du fioul !

        Il me paraît plus simple et plus efficace de produire de l’électricité solaire et de s’en servir pour à peu près tout. Le « panneau gazolinaire », mini-industrie pétrochimique tirant son énergie du soleil et de la biomasse, le tout à garder chez soi, ça ne paraît effectivement pas pour demain !

  3. GROS n’a pas totalement tort pour créer l énergie électrique on créé également du CO2 et en plus des déchets nucléaires…
    C’est comme pour les barils de gaz au large de l’URSS a quelques milliers de mettre sous l’eau, le jour ou tout pète, on risque de voir quelques choses de terrible….
    Maintenant il faut penser au futur de nos enfants, nous on sera sûrement mort mais pas notre descendance…..

    1. Tu n’as pas probablement parler de centrales HYDROELECTRIQUES qui produisent de l’electriciter avec le courant naturel de l’eau et en construisant des barages, toi puis GROS vous connaisez rien de se monde

  4. Dans ce cas là on peu dire que le concept de voiture en général est une aberration pour l’environnement. Bref on tourne en rond.

    1. +1 .. Il faudra dans tous les cas des moyens de mobilité. Cela parait plus simple de capter le CO2 d’une centrale au charbon pour le traiter/stocker que des millions de voitures qui émettent chacune x grammes / km (en plus des autres particules d’ailleurs)

      Il faudra encore quelques décennies pour maîtriser la fusion et avoir du nucléaire « propre » (ie avec des déchets non radioactifs au bout de quelques dizaines d’années, à l’échelle d’une vie donc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité