Un système d’éclairage OLED intelligent chez Audi

Audi OLED

Audi OLEDAudi veut révolutionner l'éclairage de ses véhicules, en passant à l'OLED. Et déjà, on imagine les coûts lors des éventuelles réparations !

Le constructeur Audi s’ennuie des phares traditionnels. Et d’ailleurs, il veut troquer ces derniers contre une nouvelle solution, basée sur du OLED. De l’onéreux OLED. Mais le résultat pourrait en valoir la chandelle, puisque visuellement parlant, le fait de passer à l’OLED va permettre bien plus de fantaisies, de personnalisation.

Audi OLED

L’OLED selon Audi.

On pourrait par exemple imaginer de l’OLED entourant le véhicule, et jaillissant dès lors que le véhicule commence à accélérer, mais aussi remplaçant les clignotants. Chaque freinage amorcé pourrait être marqué par le « rassemblement » de l’OLED à un même point, donnant une sensation de masse, et donc, d’arrêt.

Reste qu’une telle installation n’est pas homologuée, elle restera donc au simple état de concept pour le moment. Mais quel concept !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[technabob]

Tags :
Dernières Questions sur Gizmodo Help
  1. La voiture ELECTRIQUE est une complète ABERRATION ! On ne le dira jamais assez !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. On parle de voiture électrique ici? ah non! juste d’un éclairage Oled pour des phares qui se servent donc de la batterie (oh mon dieu électricité! aberration! aberration!).

      Sinon concept peu intéressant pour ma part, si c’est pour se faire voler l’ecran Oled par des roms ou se le faire briser par quelques cas sociaux (pour rester poli), ça n’en vaut pas la chandelle! Surtout que les phares actuels (de chez Audi ou d’autres constructeurs haut-de-gamme) sont très bien et suivent parfaitement le design général ainsi que l’aérodynamique du véhicule!

    2. Ok Mek tu y connaît rien … T un pauvre inculte … Pour info la production d’électricité est faites a 80% avec les centrales nucléaire … Autant dire zéro CO2 ;) !!! Merci aurevoir

    3. Le rendement d’un moteur thermique est très mauvais dans la grande majorité du temps d’utilisation de la voiture: Démarrages, bas régimes, accélérations, … et est moins mauvais dans certains cas comme les vitesses constantes à un certain nombre de tour/minutes.
      Un moteur électrique a un nettement meilleur rendement que le moteur thermique. Alors certe, il y a des pertes dans la transformation de l’énergie, mais si d’un coté on ne transforne pas l’énergie et on a un rendement de 20%, et dans un autre cas, on a un rendement de 50-60% avec une perte, même en éxagérant de 50%, on est gagnant d’un point de vue énergétique.

      La preuve est la consommation des véhicules hybrides qui transforme l’énergie issue de l’essence en énergie électrique (et énergie cinétique) dans les conditions ou le rendement du moteur thermique est meilleur, et on utilise un moteur électrique lorsque le rendement du moteur thermique est mauvais. Et la preuve que cela marche est que le véhicule hybride consomme moins qu’un véhicule équivalent (poind, motorisation, CX) qu’un véhicule thermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité