Jean-Pierre PETIT : « Les Z-machines permettent d’envisager une fusion nucléaire pratiquement sans déchets »

Jean Pierre PETIT

Suite à la publication de notre article sur le laser MegaJoule, des lecteurs nous ont réclamé des précisions sur le concept de Z-Machine. Nous avons demandé à Jean-Pierre PETIT, ancien directeur de recherche au CNRS, de nous présenter cette troisième voie en matière de fusion nucléaire...

Jean-Pierre PETIT, bonjour, que reprochez vous à des projets comme ITER ou au laser Mega-Joule ?

Jean Pierre PETITJean-Pierre PETIT – Sensibilisé par la catastrophe de Fukushima, j’ai réalisé, en participant à une manifestation à Aix en Provence en 2011, que j’étais le seul scientifique présent. J’ai pris conscience de l’absence en général de la communauté scientifique sur ce terrain du nucléaire, si on excepte quelques anti-nucléaires traditionnels (déjà âgés maintenant), se limitant au domaine de la fission, militant, à juste titre, contre ce projet dément de surgénérateur à neutrons rapides (Superphénix). Comme d’ailleurs les courageux militants anti-nucléaires de la première heure, qui se montrèrent conscients, à une époque où nous, scientifiques sommeillions dans nos bureaux. Certain laissèrent leur vie dans ce combat, d’où nous étions, nous, scientifiques, absents.

 

Ce que beaucoup de gens ignorent c’est que le premier geste de François Hollande, quand il prit ses fonctions de Président,  fut de signer l’accord pour la construction du réacteur expérimental Astrid, qui est un surgénérateur à neutrons rapides, refroidi au sodium, fer de lance d’une option rebaptisée « réacteurs de IV° génération ». Or Astrid n’est rien d’autre que Superphénix, « amélioré ». Personne ne réagit. Personne ne proteste. Pas plus qu’on ne proteste contre les idées démentielles appuyées par nos nucléo-députés Bataille et Vido : peupler le pays, d’ici la fin du siècle, de surgénérateurs à neutrons rapides, hyper dangereux, générateurs de déchets, fonctionnant au plutonium 239 pur, de manière à exploiter les 300.000 tonnes d’uranium 238 , issues de 50 années d’enrichissement isotopique, pour extraire du minerai l’uranium 235, fissile. Devenir ainsi « autonomes énergétiquement pour les 5000 ans à venir ».

 

J’ai aussi réalisé que face au projet ITER, il n’y avait pas de prises de position solidement appuyées sur des considérations réellement scientifiques. Je me suis donc plongé dans ce domaine, pendant deux années, aidé par des gens du milieu (mais tenant à garder un prudent anonymat). J’ai réalisé alors avec stupeur les failles béantes du projet ITER, qui ne découlaient ni du risque sismique, ni de la dangerosité du tritium, mais simplement du fait que ces machines, les tokamaks, étaient foncièrement instables. Pour faire court : ces instabilités appelées disruptions sont l’équivalent, dans ces machines, des … éruptions solaires (ce qui étaient d’ailleurs signalé noir sur blanc dans un rapport produit en 2007 par l’Académie des Sciences de Paris, sous la direction de l’académicien Guy Laval). Depuis que j’ai soulevé ce lièvre, les chantres du projets sont moins enclins à comparer ITER à « un soleil en bouteille ».

 

J’ai aussi créé une gêne en révélant que Putvinky, (avec qui j’avais dîné), « monsieur disruption » à ITER-Organization, réalisant que le problème était insoluble, avait rendu son tablier en juin 2012, abandonnant non seulement ITER (il avait rejoint l’équipe en 2009, achetant une propriété dans la région) mais la formule tokamak. Il est reparti travailler aux USA.

 

J’ai aussi découvert que ces questions, ainsi que bien d’autres, avaient été totalement passées sous silence dans le dossier de 7000 pages qu’ITER Organization avait mis en consultation libre durant l’été 2011, à l’occasion de d’Enquête Publique, devant déboucher sur une autorisation ou une non autorisation de l’implantation de « l’installation nucléaire de base ITER » (c’était le nom retenu). Une enquête publique qui avait été gérée comme si cette opération avait concerné l’implantation d’une station d’incinération à proximité d’un village. Je n’ai obtenu, cet été là, qu’un report de quelques mois de la décision, qui étaient déjà prise avant que cette commission fantoche, dirigée par André Grégoire « ne commence ses travaux ». Négligeant mes avertissements, celui-ci a signé le rapport final, se concluant par « avis favorable avec recommandations ». Et il m’a dit en substance « ils auront deux ans pour résoudre le problème des disruptions ». A noter que le mot « disruption » était tout simplement absent des 7000 pages mises en libre consultation !

 

Là j’ai compris que cette conclusion donnant le feu vert à ITER avait déjà été rédigée avant que cette pseudo enquête publique, complètement truquée,  ne démarre, en plein été 2011. Mais cela n’étonnera personne.

 

J’ai commencé à écrire des textes sur ces problèmes. L’un ‘eux a été repris et diffusé au sein de la Commission Européenne par la députée Michèle Rivasi, en français et en anglais. En même temps la revue NEXUS a publié la copie de ce texte dans ses colonnes. Ceci a suscité l’ire du CEA, qui a publié une « réfutation » dans son site, en français et en anglais, dont je n’ai pu connaître le ou les auteurs, apprenant seulement qu’il s’agissait d’un groupe de gens qui ne tenaient pas à révéler leur identité (…). Cette « réfutation » se trouve toujours sur le site. Evidemment, ma tentative d’obtenir un légitime droit de réponse pour  démonter ces arguments est restée sans réponse (voir ceci sur mon site http://www.jp-petit.org).

 

laser mega joulePlus récemment, dans son numéro de janvier-février 2013 la revue Nexus a publié une interview où je pointe le doigts sur le fiasco du NIF américain, en en expliquant les raisons, Mégajoule étant pratiquement la copie conforme du NIF, à quelques dizaines de lasers près (176 contre 192). J’ai donc pronostiqué (comme le font outre Atlantique nombre de scientifiques américains) que le NIF ne permettra pas d’obtenir la fusion, et que par conséquent le projet Mégajoule serait de l’argent (6,6 milliards d’euros), dépensés en pure perte. Le CEA publiera-t-il une seconde réfutation de mes dires dans son site ? Affaire à suivre.

 

Vous prônez une 3e voie pour la fusion nucléaire : celle des Z-machines. Comment fonctionnent-elles ?

 

Jean-Pierre PETIT - A l’issue de ce périple de deux années dans les domaines de la fission et de la fusion, en incluant le problème dramatique de la gestion des déchets, ma conclusion est que la façon actuelle de tirer de l’énergie du nucléaire apporte plus de maux que de bienfaits. Et que ces maux, dans les décennies à venir, créeront des drames horribles dont les catastrophes de Tchernobyl, puis de Fukushima ne sont que les pâles prémices. Le redémarrage des réacteurs japonais montre la puissance des lobbies, contre tout souci de la santé publique et des vies humaines.

 

En 2006 j’ai découvert, dans un article publié par mon vieil ami, le grand spécialiste des plasmas  Malcom Haines (hélas très malade) que les Américains, au laboratoire  Sandia, Nouveau Mexique, avaient obtenu des températures de plus de deux milliards de degrés dans un machine que j’avais vue en 1976, construite par Gerold Yonas. Cette découverte était fortuite (comme nombre de découvertes importantes dans l’histoire des sciences). J’ai immédiatement compris l’importance de ce saut incroyable effectué en 2005, la température maximale atteinte dès cette époque étant de 3,7 milliards de degrés. Ces valeurs ont suscité des réactions de scepticisme chez « les spécialistes français des plasmas chauds ».

 

Je suis allé à plusieurs congrès scientifiques internationaux, au top niveau. Il a fallu quatre années pour que l’interprétation des expériences, donnée par Haines, finisse par s’imposer, au congrès de Biarritz, 2011, consacré aux Z-machine, où il fit un exposé magistral, en tant que « personnalité invitée », communication appuyée par la publication d’un papier de 196 pages, sur le sujet, dans une revue à comité de lecture, devenu la Bible dans ce domaine.

 

En peu de mots, les plasmas de fusion  sont sujets à toute une palette d’instabilités. Dans les tokamaks, celles-ci finissent par donner des disruptions, décharges de dizaines de millions d’ampères, venant frapper la paroi (en tous point comparables aux jets de plasma des éruptions solaires). Dans les manips de fusion par laser, elle condamnent la filière (il s’agit alors  » de l’instabilité de Raleigh Taylor »). Dans les Z-machines elles … accroissent la température du plasma !

 

Ainsi le malheur des uns fait le bonheur des autres.

 

A Biarritz, j’appris de la bouche de Valentin Smirnov, directeur du département fusion à l’Institut des Hautes Températures de Moscou, qu’il dirigeait la construction d’une Z-machine russe, Baïkal, qui sera plus puissante que le ZR américain ( successeur de la Z-machine ). Après les Américains, les Russes se lancent aussi dans ce domaine, pied au plancher.

 

Schématiquement, on pourrait dire que la Z-machines (et maintenant ses multiples variantes, comme MAGlif) est à des machines comme ITER,( où on s’efforce de maintenir constante la température du plasma de fusion), ce que sont les moteurs à combustion interne, impulsionnelle, vis à vis des machines à vapeur. L’avantage des moteurs à combustion interne est de pouvoir faire brûler un mélange combustible-oxygène à une température de 1000°, obtenue pendant une fraction de seconde, la température générale du moteur restant inférieure à cette de l’eau bouillante.

 

Comme le moteur à explosion, des générateurs fondés sur le système des Z-machines seraient dotée d’un système de stockage d’énergie électrique, pendant du volant d’inertie de ce même moteur. Enfin ces générateurs exploiteraient un procédé de conversion directe de l’énergie, par MHD, opérationnel depuis les travaux d’Andréi Sakharov, des années cinquante. Pourquoi cette formule suscite-t-elle un tel rejet, en particulier en France ? Pour deux raisons. Elle rend obsoletes tous les efforts associés au générateurs à fission, au surgénérateurs, aux bancs laser et à ITER. Tout le nucléaire classique est remis en cause, et se trouve dans l’incapacité d’intégrer ce concept outsider dans ses plans.

 

La France dispose déjà d’une Z-machine : le Sphinx. Qu’est-ce qui la distingue des Z-machines américaines ou russes ?

 

sphinxJean-Pierre PETIT - La France possède effectivement sa Z-machine : le Sphinx, implantée dans un laboratoire de l’armée, à Gramat. Cette machine est hors course, hors jeu, de par sa conception même. Ca n’est qu’un bête générateur de rayons X, qui ne dépasse pas quelques dizaines de millions de degrés, et ne peut faire plus. Par ailleurs, une des caractéristiques essentielles, si ne qua non,  de ces machines « Z » est de devoir délivrer leur intensité en un temps très bref. Cent milliardièmes de seconde pour la machine américaine, 150 milliardièmes de seconde pour la monstrueuse machine russe, en construction : Baïkal. La machine française ayant un temps de décharge de 800 milliardièmes de seconde, est … trop lente. De part sa conception, on ne peut pas améliorer ses performances. Par ailleurs les gens qui la servent manquent de compétences en la matière, ne serait-ce que sur le plan théorique, qui est très pointu. Un domaine pratiquement neuf, défriché par des gens comme Haines, celui des plasmas hyper chauds, hors d’équilibre.

 

Le Sphinx est trop lent, ne peut être amélioré. Megajoule et le NIF sont aussi hors jeu. Dans les installations NIF et Mégajoule, il  manque un facteur 50 sur l’énergie focalisée sur cible (voire mon complément d’information dans mon site) . Inversement, les machines américaines et russes visent d’emblée ces 10-15 mégajoules sur cible (l’énergie contenue dans le fond d’une tasse de tisane, voir l’article complémentaire sur mon site, mais délivrée en 100-150 milliardièmes de seconde). Une énergie seuil issue des expériences secrètes Centurion Halite américaines (les Russes ayant mené de leur côté des campagnes similaires et étant parvenus aux mêmes résultats).

 

Les Z-machines russes et américaines permettent, potentiellement, du fait des températures atteintes, ce auquel jamais les autres filières ne pourront prétendre : envisager ce qui est véritablement le Graal de la physique nucléaire : la fusion Bore Hydrogene, aneutronique. Une fusion qui ne génère pratiquement pas de radioactivité et aucun déchet, sinon … de l’hélium. Cette réaction démarre à un milliard de degrés. Jusqu’en 2005 l’obtention d’une telle température aurait paru relever de la science fiction. Aujourd’hui ZR, avec son intensité portée de 18 à 26 Millions d’ampères, est très probablement passé de 3,7 à 8 milliards de degrés. Mais, comme me l’avait dit Malcom Haines à Biarritz en 2011 : « Je pense qu’ils l’ont fait, mais ils ne te le diront jamais, pour des raisons de secret défense. « 

 

Car, vous l’imaginez bien, cette percée comporte aussi son volet armement : les « bombes à fusion pure », où un mélange de fusion peut être mis à feu sans utiliser de bombe A, mais l’électricité fournie par un explosif, dérivé des premiers concepts expérimentés par Sakharov dès les années cinquante ( 100 millions d’ampères en 1954 ).

 

Ceci étant, une nouvelle percée, qui correspond au montage MagLif (une variante du montage « Z » ) montre que cette filière s’est maintenant imposée outre Atlantique, comme une nouvelle façon d’obtenir l’ICF (Inertial Confinement Fusion), la « fusion par confinement inertiel », qui est à la base des systèmes de recherche de fusion auto-entretenue, initiée par lasers.

 

La fusion par laser est hors course, comme démontré récemment sur le banc américain NIF. Mais, cela aurait-il fonctionné (l’ignition), ces systèmes n’auraient jamais pu donner des générateurs industriels, du fait du rendement des lauser, inférieur à 1,5 % . Ce ne furent jamais que des installations d’essai à visées militaires.

 

z-machine

 

Pensez vous que les américains ou les russes pourraient maitriser la fusion nucléaire civile plus rapidement que les Français ? A quel horizon ?

 

Jean-Pierre PETIT - Bien évidemment ! En s’accrochant à un dinosaure du nucléaire comme ITER, ou à une machine 50 fois trop peu puissante comme Mégajoule, les Français font de mauvais choix, ratent complètement le coche. Quand la fusion deviendra réalité, en Russie et en Amérique, avec cette filière Z, et son astucieuse variante MAGlif, les Français se retrouveront encombrés de véritables fossiles technico-scientifiques.

 

On pourra objecter que des réactions de fusion on été obtenues sur la machine JET, avec extraction de puissance. Mais, sur ce plan, je citerai ce que m’a écrit tout récemment Glenn Wurden, directeur de la fusion à Los Alamos (…) :   »Je ne pense pas qu’on parviendra un jour à transformer un tokamak en générateur de puissance, car on ne trouvera jamais ce matériau magique capable de résister à l’impact des neutrons de fusion, 7 fois plus énergétiques que les neutrons de fission. Ce matériau magique n’existe simplement pas et n’existera jamais ».

 

Vos écrits en matière d’ufologie ou sur les attentats du 11/09 vous ont décrédibilisé auprès de nombreuses personnes, en particulier en France. Que répondez-vous à vos détracteurs ?

 

Jean-Pierre PETIT - Vous me décrivez comme « décrédibilisé auprès de nombreuses personnes », sans citer la moindre d’entre elles. Récemment j’avais été interviewé par un journaliste de la revue Inrockuptible, qui s’était adressé à moi comme à un « complotiste ». J’avais demandé qui formulait cette opinion. Réponse du journaliste : « c’est ce qui émerge quand on consulte les forums ». Ainsi, à notre époque, voici comment émerge une réputation : à travers des propos tenus sur des forums, par des gens intervenant sous des pseudonymes ! A comparer avec l’absence de signature de la réfutation publiée par le CEA.

 

En vérité, cette situation de « discrédit auprès de certaines personnes » est bien étrange, ne trouvez-vous pas ? Je suis « discrédité par les gens qui, au CEA,  s’occupent de fusion » , mais aucun n’accepte d’être face à moi. Référez vous à la dérobade de Bernard Bigot et de ses adjoints, experts en matière de fusion, lors d’un face à face filmé, qui a donné cette interview où seule figure Michèle Rivasi, qui prend acte du fait que mes détracteurs ont déclaré forfait.

 

Je suis « discrédité » dans le monde de l’astrophysique et de la cosmologie, par des gens comme Riazuelo, par exemple, de l’Institut d’Astrophysique de Paris. Mais depuis des années lui et le directeur de son labo restent muets face à mes demandes successives d’exercice de droit de réponse en séminaire  où, scientifiquement, Riazuelo ne tiendrait pas dix minutes face à moi, et il le sait. Dans ce genre de face à face scientifiques je ne me suis jamais dérobé et je n’ai jamais perdu un combat.

J’aimerais d’abord connaître les noms de ces détracteurs et pouvoir leur faire face, leur répondre à découvert, ce débat étant filmé et mis aussitôt sur le net. Et cela dans tous les domaines.

Dans le domaine des plasmas, de la fusion et du nucléaire, interrogez à mon sujet Robert Dautray, ancien directeur des projets scientifiques du CEA, ainsi que Paul Henri Rebut, concepteur du tokamak français de Fontenay aux Roses, puis Guy Laval, membre de l’académie des sciences, qui a dirigé la composition du rapport de 2007 sur « l’énergie à partir de la fusion ». Notez leurs réponses à mon sujet et publiez les.

Dans le domaine de l’astrophysique, proposez à Alain Riazuelo, par exemple, d’accepter un face à face filmé, puis diffusé sur le net, où il pourra jouer les détracteurs de mes travaux, à ses risques et périls.

Enfin sur le sujet du 11 septembre, je suggère une rencontre semblable, nous opposant, Alix (qui s’occupe de reopen 9/11) à nos détracteurs. Rencontre également filmé et diffusée.

Je pense ainsi avoir répondu à vos questions  !

 

Jean-Pierre Petit, ancien directeur de recherche au Cnrs.

Z machine : conférence de Jean-Pierre Petit à… par UFO-Science

Tags :
  1. Je nai rien à dire sur le contenu, je lirai l’article à tête reposé. Mais quand même un grand bravo au rédacteur pour les précisions apportées.
    L’initiative est excellente et je suis content de pas m’être barré du site. Ça fait plaisir de pas être constamment snobé.

  2. ‘achement intéressant, ce que raconte ce monsieur !
    La science, fille de l’homme, ne peut être qu’imparfaite, puisque l’homme est imparfait…

  3. Une interview intéressante par un gars qui a osé s’attaquer à un sujet tabou comme les ovnis . Même si j’ai lu son livre sur le sujet , je ne suis pas totalement d’accord avec lui .
    La découverte après un crash d’ovni a surtout permis la mise au point d’appareil d’analyse ( scanner par ex. ) avant tout pour faire du reverse engeniring , comprendre la composition , le fonctionnement .
    Comme on l’a vu dans le reportage de france 4 diffusé hier et ayant pour theme l’invasion extraterrestre ( http://www.france4.fr/emission/alien-invasion ) , les scientifiques qui travaillent sur ce genre de sujet ou qui sont embauchés comme consultant par l’armée sont tenus au secret d’état donc il est logique que tout le monde ( Riazuelo, Bernard Bigot par ex.) le décrédibilise puisque ces gens risquent de perdre leur métier .

  4. Ah super interview!merci Gizmodo, enfin du solide! eheh
    on attend avec impatience d’eventuelles reponses de ses detracteurs.
    Sur un sujet aussi sensible est aussi complexe, le travail de vulgarisation est primordial (cf le vaste sujet de la finance qui est devenu un vrai debat public ces dernières années. cependant, il aura fallu une crise majeure…)
    Bonne continuation , on attend la suite!

  5. Trés bon article.
    Cependant, je soutiens les projets ITER et LMJ… tout comme le LHC… et tous les projets couteux qui promettent des avancées extraordinaires.
    Car c’est en investissant qu’on découvre la faisabilité… Et c’est pas parce que certains labos « échouent », que tous doivent échouer…

  6. Je félicite Monsieur Jean-Pierre PETIT de s’être mis à la porté du plus grand nombre et d’essayer de rester objectif.
    Malheureusement de tels hommes sont encore sous-médiatisé ou écartés de différents cercles scientifiques, mais de très grands Esprits de la physique ont connus de longues périodes de solitude avant que leurs hypothèses ou découvertes soient totalement confirmées. (J’espère qu’il n’est pas trop tard pour ITER, Astrid et autres projets coûteux).
    Mais j’ai une petite question: quels sont les dégâts causés par une « éruption solaire » dans un tokamak par exemple?
    Quels sont les défauts déjà suspecté dans le projet de Astrid pouvant affecter son environnement?
    En tant qu’ancien géologue et ayant connaissance de la palette de risques partout sur le globe, les tentatives de maîtriser à but civil (et donc assez proche d’agglomération m’effraie).
    En revanche, les (hypothétiques) tests de nouvelles bombes à plutonium ou H m’effraient beaucoup moins du moment que l’on reste en état de « guerre froide à plusieurs parties ».
    Cordialement

    1. Le plasma est assez chaud pour vaporiser quasi instantanément n’importe quel matériaux connu, c’est pourquoi il est confiner par des champs magnétiques (le plasma étant un gaz ionisé, il est sensible au champ magnétique)
      Les disruptions correspondent en gros à un déconfinement local (dans le temps et dans l’espace) du plasma. Le plasma est alors « libre » et s’écrase contre la parois du tokamak qui fait de belles étincelles car la matière est littéralement attaquée par le plasma. Au niveau visuel, c’est un peu comme dans les films d’action quand le héro est trainé sur le sol par une voiture à 130 km/h et qu’on voit des étincelle partout, mais là c’est dans une machine de fusion qui coute plusieurs milliards….
      Les disruptions sont causée par des instabilités en tout genre dans le plasma. Les solutions envisagées aujourd’hui pour y remédier sont de comprendre ces instabilités pour retarder leur apparition. 1 instabilité donne lieu à plusieurs thèse en physique, 2 instabilités cohabitant ça se fait aussi (c’est la dessus que j’ai fait ma thèse). Au delà de 2, personne ne le fait, trop compliqué…. Et y’a plus de 2 instabilités en même temps dans un tokamak… Une autre solution envisagée : un contrôle permanent du champs magnétique à l’aide de centaine d’électroaimant pour re-confiner le plasma avant le crash du plasma sur la paroi du tokamak, et bien sur, trouver un matériaux « magique » capable de subir une disruption sans broncher.
      2 des majeurs problèmes de la fusion aujourd’hui : Les instabilités, et les matériaux….
      Avec des décharges plasma Deuterium-tritium dans un tokamak de la taille d’ITER, il n’est pas impossible qu’une disruption détruise purement et simplement la machine du premier coup ! Ce qui serait dommage vu le prix de l’engin !!!

      J’espère avoir écrit quelque chose de compréhensible :D. Sur la fission, je ne dirai rien, je ne connait pas assez le domaine.

      1. la différence entre la fission et la fusion c’est que la fission est, heureusement, controlé..!
        en gros, la fission s’obtient par l’éclatement de noyaux instable (Uranium 235 par exemple) cette eclatement produit une chaleur considérable, donc de l’énergie..!
        le problème avec la fission, sont les déchets, difficilements recyclables et extrêmements polluants !
        de plus, un autre problème se pose, c’est qu’apparémment l’entretien des centrales nucléaires n’est pas une priorité pour les sociétés qui gère les parcs nucléaires..!
        si la fission thermo-nucléaire, devient incontrolable, dû à un disfonctionnement d’une centrale pas révisé, obsolète ou mal entretenu, cette dernière peu avoir les effets d’une bombe nucléaire au niveau radiation..!

  7. Respect total pour cette audacieuse initiative et cette prise de risque. Vous avez gagné énormément de crédit à mes yeux. Bravo Gizmodo.

  8. dhabitude jaime troller comme un porc sur les billets bidons, mais la, je vous tire mon chapeau. tres interessant !!!

  9. Je pensais quitter ce site mais juste pour avoir donnée la parole a j.p.p qui es mon Français préféré je vais rester quelques temps encore.
    Bravo gizmo
    BRAVO J.P.P (toujours aussi brillant)
    un québécois

    1. qu’est ce que tu fait ta bouche de vieille..! t’es pas encore parti..? quand on a des c……., on fait les choses ! y en marre des mecs comme vous qui sont toujours en train de se plaindre !!! cassez vous allez polluer d’autres blog bordel !!!

  10. Ca fait du bien, non, de voir autant de message de félicitations Gizmodo ?
    Aller chercher l’info à la source, du vrais et bon journalisme. Ca fait du bien comme lecture.
    Maintenant, faut aller chercher l’avis du CEA pour être complet ;)

    Faut faire comme ça pour tous vos articles scientifiques, et technologiques aussi tant qu’à faire puisque c’est Gizmodo !

    En tout cas, bravo pour l’initiative !

    1. J’ai failli oublié… C’est bien beau la fusion propre, mais tant que des applications nucléaires seront possibles (ce n’est pas le cas des tokamaks qui sont des pétards mouillé au niveau militaire), l’application « pour tous » sera impossible. Comment imaginer un pays vendre une centrale électrique qui peut permettre de faire des recherches sur les bombes H facilement ????

      L’avenir énergétique passera par le renouvelable et les réseaux distribués ! La fusion sera bien pour des usages ultra spécifiques comme la conquête spatiale ou des productions industrielles ultra lourde nécessitant une centrale nucléaire « personnelle »… (enfin d’ici 50-100 ans quoi)

  11. Passionnant .. mais la fin de l’interview détruit un peu tout ! ..
    C’est l’apanage des gauchistes de concevoir un débat que de face à face ! .. limite aussi ridicule que Besancenot et Mélanchon voulant débattre contre sarkosy ..
    Le fait de vouloir voir ses contradicteurs dans un débat est totalement politique et ridicule ! ..
    Quelques soit la matière, un débat se passe uniquement au travers des laboratoires, des publications, des colloques, bref mille façons de développer tous les arguments, détails, preuves et documents utiles à la compréhension sans d’ailleurs 75% de cette interview était super et claire. Même si il parle du drame de Fukushima (alors que les 20000 morts sont tous liés au tsunami et quelques dizaines max (je ne connais pas le chiffre) sont liés à l’accident nucléaire.
    Je ne le connaissais pas, interview super bien partie … mais du coup ça ressemble à un gauchiste de plus … tant pis

    1. Non mais n’importe quoi. Quelle idiotie de politiser un débat scientifique, qui plus est JPP qui n’a pas du tout le profil. Les face à face sont tout à fait commun dans le cadre d’une argumentation intellectuelle. Les joutes par presse interposée le sont tout autant et JPP use de tous les moyens à sa disposition pour faire entendre son message : article, livres, site Web, et bien entendu rencontres et débats… Juger un tel bonhomme à la lecture d’un article de 150 lignes alors qu’il en a produit des dizaines de milliers au cours d’une carrière de presque un demi siècle, et conclure avec un tragique « encore un gauchiste »… Vraiment ridicule de votre part.

      1. oui mais il a pas tord à propos de la fin de l’article, car c’est juste de la fin de l’article dont il parlait et non de l’article en lui même..!
        prière de comprendre les commentaires avant d’y répondre..!

      2. Euh, je ne crois pas avoir mal compris. Son propos est très clair :

        « Le fait de vouloir voir ses contradicteurs dans un débat est totalement politique et ridicule ! ..
        Quelques soit la matière, un débat se passe uniquement au travers des laboratoires, des publications, des colloques »

        Quelque soit la matière… Il ne parle donc pas uniquement de la fin de l’article…

        Prière de comprendre les commentaires avant d’y répondre..!²

    2. Bonjour

      @newworld666
      Donc pour résumer : toutes les personnes qui débattent en face à face sont des gauchistes (je pense qu’on frôle les 100% de la population alors).
      Et les personnes qui ne débattent pas en face à face sont des droitistes ???
      Quand à Fukushima, personne ne connait les chiffres liés uniquement à la catastrophe de la ce,trale parce que les officiels ne veulent pas communiquer là-dessus.
      De plus les niveaux admissibles de radiation ont été considérablement relevés. Comme cela si quelqu’un meurt dans plusieurs années cela ne sera pas la faute du nucléaire (et oui, les radiations ne dépassaient pas les niveaux légaux).
      On sait aussi qu’on ne meurt pas forcément tout de suite d’une exposition aux radiations. Cela dépend de beaucoup de facteurs. Certains mourront dans 10 ans d’autres dans 30 ans. Comment prouver alors que le nucléaire est responsable ???
      Et que dire des personnes qui ne mourront pas mais seront des malades chroniques ?
      Et ce que cela rentrera dans les statistiques ?
      On pourra simplement accuser le pollution habituelle ou l’hérédité ou d’autres facteurs.
      Donc dire que le nucléaire a tué très peu de personnes aujourd’hui pour prouver que le risque est minime est totalement criminel.
      Tu lui reproche d’être gauchiste et de ne pas défendre ses idées via des publications.
      Mais ce que tu fais n’est pas scientifique. Quels sont tes arguments ???

      A+

      Olivier

  12. Le début est bien, mais la fin, entre ovni et complot du 11 septembre détruit tout et fait sourire, encore un professeur Tournesol.

    1. Bonjour

      @Gabriel.

      En quoi le fait de parler du 11 septembre et des OVNIs en fait un professeur Tournesol ???
      Ce qui me fait sourire c’est ceux qui restent dans leur schéma mental sans jamais vouloir en sortir.
      A t’écouter toute recherche en dehors du cadre officiel est ridicule.
      Mais c’est le propre de la science que de chercher là où les autres n’ont jamais cherché.
      Sinon on en serait encore à perfectionner notre technique d’allumage de feu dans des cavernes !!!

      A+

      Olivier

    2. En même temps c’est le fond de commerce du bonhomme. Encore un peu et on va avoir droit a une news sur la découverte et l’explication du fonctionnement d’un moteur surnuméraire a énergie libre…mais il ne faudra pas le divulguer sous peine d’émasculation par les chinois illuminatis du FBI secret maître du grand complot planétaire sponsorise ar les lobbys du pétrole.

      Signé un grand scientifique ex président de la science.

  13. la j’ai été bluffé!
    Merci pour cette qualité d’article !
    Je me demandais, par rapport aux disruptions, si justement celles-ci ne serai pas un moyen pour le système de s’équilibrer lui-même ? Si justement dans le chaos du plasma ce ne serait pas une forme d’ordre ?

  14. Article très intéressant !

    Le nucléaire Français était notre plus grande fierté technologique… Là on dirait qu’on va droit le mur avec ces choix douteux. Bref une mentalité de Français : On suit et on ose pas.

  15. personnellement, je ne pense pas que notre avenir énérgetique viendra de la fission ou fusion thermo-nucléaire…à suivre..!

  16. Jean-Pierre PETIT n’est ni un gauchiste ni un professeur tournesol. Avant de porter des jugements à l’emporte-pièce, creusez un peu l’histoire du bonhomme. Il s’intéresse à beaucoup de choses SANS PRÉJUGÉS et se heurte, du fait, à la « mafia scientifico-dogmatique » qui comme vous rejette un esprit libre curieux vif et surtout pertinent : quand Monsieur PETIT avance quelque chose, vous pouvez être sûr qu’il sait pourquoi, comment, et peut vous l’expliquer preuves à l’appui ! Alors il peut se tromper, et le reconnait volontiers, mais l’homme est intègre et ne peut s’empêcher de pourfendre les adeptes de la langue de bois, les enfumeurs et les malhonnêtes, avec le résultat que vous devinez : ostracisme, privation de crédit, décrédibilisation par des anonymes sur les forums, etc etc … après des dizaines d’années de luttes contre ces moulins à vents, on peut concevoir une certaine amertume, que ses détracteurs qualifient d’aigreur, mais JPP est un éternel optimiste, juste désespéré par le degré de corruption et de mensonge de nos sociétés que ce soit dans un cadre politique et/ou scientifique.

    1. Désolé mais
      « face à face scientifiques je ne me suis jamais dérobé et je n’ai jamais perdu un combat.

      J’aimerais d’abord connaître les noms de ces détracteurs et pouvoir leur faire face, leur répondre à découvert, ce débat étant filmé et mis aussitôt sur le net. Et cela dans tous les domaines. »

      C’est du mélanchon et besancenot .. à classé dans les gauchistes ! pas compliqué.

      1. @newworld666
        bah oui pas compliqué ! avec ta vision binaire, le monde est d’une simplicité enfantine : y’a les blancs, et les noirs … les bons et les méchants … les vrais scientifiques et les gauchistes … Bravo ! ça nous permet de prendre la mesure de la valeur de ton jugement sur un gars de la trempe de JP Petit. Tu devrais faire de la politique, tu as le profil

  17. Un excellent article qui me donne vraiment envie de me plonger dans l’univers du nucléaire.
    Un ami m’avait parlé des tokamaks et j’avais déjà trouvé cela passionnant. Mais j’avoue que votre article me scotche!
    Je dois dire que vous avez fait de l’excellent journalisme qui, il est vrai, tranche sensiblement avec ce que l’on lit ici d’habitude. Non pas que je trouve votre traval baclé habituellement, mais les sujets sont d’habitudes plus « légers ».
    Merci.

  18. Ma réponse précédente ne passe pas ..
    Mais il s’agit de thèmes où seules, des équipes pluri disciplinaires au niveau européen ou même mondial sont compétentes .. alors notre pauvre fonctionnaire, selon ses dires, prêt à en découdre à la TV =>
    « Dans ce genre de face à face scientifiques je ne me suis jamais dérobé et je n’ai jamais perdu un combat.
    J’aimerais d’abord connaître les noms de ces détracteurs et pouvoir leur faire face, leur répondre à découvert, ce débat étant filmé et mis aussitôt sur le net. Et cela dans tous les domaines. »

    ne peut-être qu’un guignol de plus avec le même vocabulaire que Mélanchon et Besancenot ..
    Aucun intérêt .. qu’il fasse son club avec eux et Mamère .. de toutes les façon on en apprendra pas plus avec lui..
    Dommage pendant les trois quarts de l’interview j’étais fasciné par la clarté de son exposé.

    1. Bonjour

      @newworld666

      Ton attitude condescendante est pour le moins agaçante.
      Sous prétexte qu’il utilise des techniques et du vocabulaire typique de personnes que tu exècres tu le mets dans le même panier que ces personnes. C’est pitoyable et minable. Mais pas surprenant venant d’une personne qui se permet de douter de l’intérêt des écrits d’une personne sans apporter la moindre once de raisonnement et d’argument scientifique.
      Tu n’es digne que de notre mépris.

      A+

      Olivier

    2. Je ne pense pas que ces dernières phrases de son interview suffisent à le qualifier de guignol ou de gauchiste. En revanche je pense qu’elles trahissent une certaine aigreur de sa part (et on peut le comprendre) qui résulte de plus de 30 années de mise au purgatoire et de son impuissance face à cette injustice.
      Car JPP a commis 2 « crimes » :
      - celui de vouloir s’intéresser à tout (ce qui ne me parait pas bizarre en soit pour un scientifique)
      - et celui d’avoir un niveau scientifique supérieur à ses principaux collègues et responsables (qui ont donc vu en lui un danger à écarter pour préserver leur propre carrière; si seulement ils avaient su à quel point JPP était 1000 fois plus intéressé par les sciences que par sa propre carrière…)

      A maintenant 75 ans, JPP a le sentiment de ne pas avoir pu contribuer autant qu’il aurait pu le faire à améliorer l’avenir de l’humanité. De par son passage sur terre, il aurait aimé laissé une situation moins « merdique » sur terre à sa mort comparé à celle au moment de sa naissance. Or il fait aujourd’hui le constat inverse à l’automne de sa vie. Aussi, on peut comprendre son amertume face à ce constat, car il avait les capacités d’accomplir de grandes choses, et on a tout fait pour l’en empêcher, et pour des raisons qui sont tout sauf humanistes.
      Même si ces quelques phrases sont un peu maladroites car un peu trop vindicatives, elles montrent sa détermination à utiliser ces quelques années qui lui restent pour faire triompher une vérité dont toute l’humanité pourra bénéficier. Par opposition aux politiciens et aux lobbies financiers qui pilotent ce monde selon leurs seuls intérêts communs (et par extension à tous ceux qui font le jeu de ces gens-là et dont ses détracteurs font partie).

      Moi non plus je ne suis pas très fan de cet aspect de sa personnalité. Pour autant je reste un inconditionnel de ses écrits (je conseille d’ailleurs à tout le monde son livre « on a perdu la moitié de l’univers » qui est pour moi un chef d’œuvre de bon sens en matière de cosmologie). J’ai su aller au-delà car comme tu le dis si bien : les trois quarts de son interview était fascinants (c’est ton propre terme).

      Et puis n’oublions pas que c’est le propre de ceux qui possèdent du génie que d’avoir une personnalité un peu difficile (cf Albert Einstein ou Nikola Tesla par exemple). Ceci car ils ont du mal à comprendre que l’on s’oppose farouchement à une logique de bon sens et à but humaniste. La réponse est pourtant simple : c’est l’égoïsme. Mais c’est une notion qu’ils ont du mal à intégrer (et c’est tout à leur honneur).
      Et les égoïstes ont bien compris que les humanistes étaient bien plus dangereux pour eux que leurs concurrents égoïstes. Leur seul arme face à eux : les réduire au silence…

  19. @newworld666 tu n’as vraiment que deux neurones pour troller sur un sujet aussi sérieux que celui ci. Tu mérite de passer au four à plasma, cela te rappellera les activités de tes amis de 1940 …

    1. Tout a fait du niveau de la violence verbale de ces personnages …. même si ça fait sourire, on se dit qu’en France on est pas loin d’avoir touché le fond ..
      Des discours haineux, d’une violence extrême qui décrédibilise tout ..

      Dommage .. ce fil aurait pu avoir de la tenue ..

      mais =>

      « Dans ce genre de face à face scientifiques je ne me suis jamais dérobé et je n’ai jamais perdu un combat.
      J’aimerais d’abord connaître les noms de ces détracteurs et pouvoir leur faire face, leur répondre à découvert, ce débat étant filmé et mis aussitôt sur le net. Et cela dans tous les domaines. »

      commenté par des

      « et Tu mérite de passer au four à plasma, cela te rappellera les activités de tes amis de 1940 … »

      .. suffisamment édifiant, pour en rester là..

  20. Bravo Jerome. Enfin un vrai journaliste chez gizmodo. Les commentaires temoignent de l’entousiasme des lecteurs pour de VRAIS articles. A la direction de Gizmodo: dans le monde du copié collé, sauriez vous valoriser et encourager ce genre d’articles ?

  21. Excellentes réponses de JPPetit ;

    J’ai notamment parlé de ses travaux à un séminaire de relations internationales à l’automne dernier, réunissant 10 pays, pour argumenter sur l’etat de crise scientifique où l’on se trouve en Occident.
    Vous pourrez trouver en annexe les references qui manquent à cette interview, pour ceux qui veulent vraiment creuser le sujet.
    http://conscience-sociale.blogspot.com/2012/12/les-reseaux-euro-brics-comme-reponse-la.html

  22. Voici une bibliographie non exhaustive de loustic. On y trouve :
    « Enquête sur les OVNI – Voyage aux frontières de la science »
    « Enquête sur des extra-terrestres qui sont déjà parmi nous — Le mystère des Ummites »
    « Le mystère des Ummites – Une science venue d’une autre planète ? »
    « Les enfants du diable – La guerre que nous préparent les scientifiques »
    « Ovnis et armes secrètes américaines – L’extraordinaire témoignage d’un scientifique »
    « L’Année du contact – D’autres intelligences sont-elles à l’œuvre dans l’univers ? »
    Etc… Que des livres à haute teneur scientifique !!!

    1. Bonjour

      @Michel Albin

      Sur quoi juges-tu le personnage ?
      Sur le titre de quelques uns de ses bouquins ?
      Sur le contenu de quelques uns de ses bouquins ?
      JPP a au moins le mérite de vulgariser certains faits scientifiques.
      Est-ce le cas de ses détracteurs ?
      Et ce qui est risible à défaut d’être pitoyable c’est qu’en France (pays hautement scientifique) on ne puisse toujours pas parler d’OVNIs et/ou d’extra-terrestres sans que l’on soit automatiquement catalogué comme illuminé sans même examiner les faits présentés et analysés de manière scientifique.
      Est-ce une attitude de scientifique ?
      Pour info JPP a été et est encore publié dans des revues scientifiquement reconnues.
      Je n’ai pas les capacités de comprendre ces publications mais toi qui est un scientifique hors norme tu n’auras aucune difficulté à prouver qu’elles sont creuses.
      Bonnes lectures.

      A+

      Olivier

  23. Les moments où l’on pouvait se permettre d’emettre un jugement définitif sur une personne en ayant lu 10 lignes de son cv ou de sa bibliographie, et d’imaginer produire son petit effet de dénigrement, sont finis depuis longtemps. De tels propos, M. Albin, vous discréditent car ils montrent surtout que vous ne savez meme pas choisir vos arguments. Dans les pages que vous citez, se trouvent d’authentiques travaux scientifiques, la plupart dans une discipline émergente (plus 30 ans après les premieres découvertes, hélas) qui s’appelle la MHD. Ou comment opérer une veritable percée scientifique en se posant une question simple sans garder d’oeillères : est-il possible de voler plus vite que le son en air dense, sans bang supersonique ?
    Bref renseignez-vous attentivement avant d’intervenir à nouveau. Google est votre ami. Les références abondent. Elles ne se limitent pas aux livres de JPPetit.

    1. Ouais enfin un mec qui développe des thèses sur des bombes à anti-matière et autre arsenal délirant on est plus proche de Ron Hubbard que de Stephen Hawking. Après libre à toi de croire qui tu veux.
      Quand à une publication dans un revue à comité de lecture, j’aimerais savoir laquelle à publié un article sur le véracité des Ummites (le fameux peuple qui habitent la planète Ummo et dont certains vivent parmis nous).

  24. Quand je pense que Gizmodo sert de référence à un paragraphe de la page wikipédia traitant du confinement inertiel par laser … ça laisse rêveur.

  25. Un peu dingue, pas un peu dingue, visionnaire, professeur tournesol…
    Oh, est-ce que l’article est compréhensible ? Oui.
    Est-ce qu’il apporte quelque chose ? Oui.
    Est-ce qu’il est suffisamment ouvert pour que d’autres scientifiques spécialistes du domaines apportent des arguments « pour » ITER et la fusion inertielle ? Oui.

    Qu’est-ce que ça peut vous foutre que le gars croit en dieu, les aliens ou l’atlantide et d’écrire des bouquins dessus ? Est-ce que ça l’empeche d’être un spécialiste dans le domaine des plasmas ?

    La meilleur conférence traitant du big bang et de la création de l’univers à laquelle j’ai assisté a été donné par un scientifique du vatican. Je n’ai pas remis en cause ses résultats et analyse sur le simple fait qu’il bossait pour le pape ! d’autant plus que ses résultats étaient aux antipodes de ce que raconte la bible !!!

    J’ai fait ma thèse sur la MHD appliqué au projet ITER, et j’ai décidé après ma thèse d’aller bosser dans l’éolien. Pas de mystère, je suis d’accord avec les conclusion de Jean-Pierre Petit, j’irai même peut-être plus loin en pointant systématiquement tout ce qui ne fonctionne pas dans la fusion telle qu’elle est pensée aujourd’hui par la communauté « fusion ». (Ce qui est détaillé dans l’article n’est que la partie émergée de l’iceberg des difficultés de la fusion magnétique). Il n’empêche que je n’accroche pas du tout aux croyances de ce chercheur, et puis je m’en fou de ce qu’il croit, du moment que ses études sur la fusion sont bonnes.

    S’il vous plait, arrêtez de vous battre pour savoir si ses croyances font de lui un fou ou pas, et offrez-vous le plaisir d’apprécier l’effort fait pour que l’article soit compréhensible par le commun des mortels !

    Pour les rédacteurs de Gizmodo, ce serait vraiment bien d’avoir le point de vue du CEA pour compléter la série d’article sur la fusion !

  26. Mouais, ça me paraît un sujet trop sérieux pour le confier à un mec qui prétend acquérir sons savoir d’extra-terrestres à l’intelligence et à la technologie sur-développés mais qui lui envoient des lettres manuscrites sur papier Canson et écrites en espagnol.

    J’approuve la démarche, mais on regorge de suffisamment de personnalités scientifiques en France pour ne pas aller voir cet hurluberlu.

  27. @ftorama :

    vous pouvez essayer ce que vous voulez avec vos croyances, vos dénigrements ne modifieront jamais la réalité des faits :
    1) la MHD est une realité scientifique, ainsi que les Z-machines qui exploitent cette theorie
    2) Qui est l’un des tous meilleurs specialistes reconnus de MHD au monde encore vivant ? JPPetit. S’il n’a pas été le tout premier à créer cette discipline, il a profondement contribuer à son essor dans de nombreux domaines.
    3) Qui a dénoncé en les expliquant scientifiquement les dangers et impasses du programme ITER ? JPPetit.
    4) Qui a énoncé le premier la possibilité scientifique de produire de l’énergie à partir des machines (qui n’ont pas du tout été construites pour cela à l’origine, car la compression MHD n’etait pas du tout anticipée) ? JPPetit.
    5) Qui a publié des articles scientifiques sur la MHD pendant 30 ans: JPPetit et ses rares collaborateurs, SEULS dans toute l’Europe jusqu’à la Thèse de Mathias Bavay en 2005. Je ne compte pas ici des recherches militaires qui n’ont pas été publiées.

    Peu importe d’où viennent à l’origine ces idées sur la conception de la MHD, ca ne change strictement au fait que c’est une réalité scientifique établie et aux applications révolutionnaires, et que ca le restera.

    Ceci n’empeche pas d’autres scientifiques de travailler sur ces sujets bien sur (mais les volontaires sont étonnament peu nombreux en france, demandez vous pourquoi?) , mais nous devons reconnaitre enfin le travail de pionnier et les difficultés extraordinaires qu’il a rencontré toute sa vie pour mener ses travaux. Nous devons collectivement apprendre de ce qu’il s’est passé, pour sortir de cette crise scientifique.

  28. @florama : Je connais peu d’hurluberlu qui publie autant et qui va faire des communications scientifiques à l’international !

    J.P. Petit; J. Valensi, J.P. Caressa (24–30 July 1968). « Theoretical and experimental study in shock tube of non-equilibrium phenomena in a closed-cycle MHD generator » in International Symposium on MHD Electrical Power Generation. International Atomic Energy Agency, Warsaw, Poland. Proceedings 2: 745–750.

    J.P. Petit; J. Valensi, J.P. Caressa (24–30 July 1968). « Electrical characteristics of a converter using as a conversion fluid a binary mix of rare gases with non-equilibrium ionization » in International Symposium on MHD Electrical Power Generation. International Atomic Energy Agency, Warsaw, Poland. Proceedings 3.

    J.P. Petit; J. Valensi, D. Dufresne, J.P. Caressa (January 27, 1969). « Caractéristiques d’un généateur linéaire de Faraday utilisant un mélange binaire de gaz rares, avec ionisation hors d’équilibre » (tr. Characteristics of a Faraday linear generator using a binary mix of rare gases, with non-equilibrium ionization). CRAS 268 (A): 245–247. Paris: French Academy of Sciences.

    J. Valensi; J.P. Petit 15 mars 1969). Etude théorique et expérimentale des phénomènes accompagnant la mise hors d’équilibre dans un générateur à cycle fermé (tr. « Theoretical and experimental study of phenomena accompanying the non-equilibrium stage in a closed-cycle generator »), Compte rendu 66-00-115, Institut de Mécanique des fluides, Université d’Aix-Marseille, France.

    J.P. Petit; J. Valensi (April 14, 1969). « Performances théoriques d’un générateur de type Faraday avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Theoretical performances of a Faraday generator with non-equilibrium ionization »). CRAS 268 (A): 245–247. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (April 14, 1969). « Instabilité de régime dans un générateur de Hall avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Running instability in a Hall generator with non-equilibrium ionization »). CRAS 268: 906–909

    J.P. Petit; J. Valensi, D. Duresne, J.P. Caressa (January 27, 1969). « Caractéristiques électriques d’un générateur linéaire de Faraday utilisant un mélange binaire de gaz rares, avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Electrical characteristics of a linear generator using a binary mix of rare gases, with non-equilibrium ionization »). CRAS 268: 245–247

    J.P. Petit; J. Valensi (September 1, 1969). « Growth rate of electrothermal instability and critical Hall parameter in closed-cycle MHD generators when the electron mobility is variable ». CRAS 269: 365–367. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (March 10, 1972). « Applications de la théorie cinétique des gaz à la physique des plasmas et à la dynamique des galaxies » (tr. « Applications of the kinetic theory of gases to plasma physics and galactic dynamics »). Doctor of Science thesis, CNRS#6717, University of Provence, Aix-Marseille, France.

    J.P. Petit; M. Larini (May 1974). « Transport phenomena in a nonequilibrium, partially ionized gas in a magnetic field ». Journal of Engineering, Physics and Thermophysics 26 (5): 641–652.

    J.P Petit; J.S. Darrozes (April 1975). « Une nouvelle formulation des équations du mouvement d’un gaz ionisé dans un régime dominé par les collisions » (tr. « New formulation of the equations of motion of an ionized gas in collision dominated regime »), Journal de Mécanique 14 (4): 745–759, France.

    J.P. Petit (September 15, 1975). « Convertisseurs MHD d’un genre nouveau » (tr. « New MHD converters »). CRAS 281 (11): 157–160. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit; M. Viton (February 28, 1977). « Convertisseurs MHD d’un genre nouveau. Appareils à induction » (tr. New MHD converters: induction machines »). CRAS 284: 167–179. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (1979). « Prospects on magnetohydrodynamics ». Technical Report CNRS on behalf of CNES.

    J.P. Petit; M. Billiotte, M. Viton, (October 6, 1980). « Accélérateur à courants spiraux » (tr. « Magnetohydrodynamics: Spiral-current accelerators »). CRAS 291 (5): 129–131. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit; M. Billiotte (May 4, 1981). « Méthode pour supprimer l’instabilité de Velikhov » (tr. « Method for eliminating the Velikhov instability »). CRAS 292 (II): 1115–1118. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (September 1983). « Is supersonic flight without shock wave possible? » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit (September 1983). « Cancellation of the Velikhov instability by magnetic confinment » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit (September 1983). « Spiral electric currents with high appearent Hall parameter confinment » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit; B. Lebrun (November 1986). « Shock wave cancellation in gas by Lorentz force action » in 9th International Conference on MHD Electrical Power Generation, Tsukuba, Japan. Proceedings III, Part. 14.E – MHD Flow, art.5: 1359–1368.

    B. Lebrun [dir. J.P. Petit] (1987). « Approche théorique de la suppression des ondes de choc se formant autour d’un obstacle effilé placé dans un écoulement supersonique d’argon ionisé à l’aide de forces de Laplace » (tr. « Theoretical study of shock wave annihilation around a flat wing in hot supersonic argon flow with Lorentz forces ». Engineer-Doctor thesis, Aix-Marseille University; & Journal of Mechanics, France.

    J.P. Petit; B. Lebrun (1989). « Shock wave annihilation by MHD action in supersonic flow. Quasi one dimensional steady analysis and thermal blockage ». European Journal of Mechanics B/Fluids 8 (2): 163–178.

    J.P. Petit; B. Lebrun (1989). « Shock wave annihilation by MHD action in supersonic flows. Two-dimensional steady non-isentropic analysis. Anti-shock criterion, and shock tube simulations for isentropic flows ». European Journal of Mechanics B/Fluids 8 (4): 307–326.

    J.P. Petit; B. Lebrun (October 1992). « Theoretical analysis of shock wave anihilation with MHD force field » in 11th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Beijing, China. Proceedings III, Part.9- Fluid dynamics, art.4: 748–753.

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « MHD flow-control for hypersonic flight » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1149–11513 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « Wall confinement technique by magnetic gradient inversion. Accelerators combining induction effect and pulsed ionization. Applications. » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1162–1163 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « Non equilibrium plasma instabilities » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1170–1173 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray, F. David (19-22 October 2009). « MHD Hypersonic Flow Control for Aerospace Applications », AIAA-2009-7348, in 16th AIAA/DLR/DGLR International Space Planes and Hypersonic Systems and Technologies Conference (HyTASP), Bremen, Germany.

    J.P. Petit, J.C. Dorée, EAPPC 2010 / BEAMS 2010, 3rd Euro-Asian Pulsed Power Conference / 18th International Conference on High-Power Particle Beams, ICC Jeju, Jeju, Korea, 10-14 October 2010 « Confinement pariétal par inversion du gradient de champ magnétique ».

    J.P. Petit, J.C. Dorée, 25th Symposium on Plasma Physics and Technology 18-21 June 2012 « “Velikhov electrothermal instability cancellation by modification of electrical conductivity value in a streamer by magnetic confinement”.

    J.P. Petit (1972). « Applications of the kinetic theory of gases to plasma physics and galactic dynamics ». Doctor of Engineering thesis, Aix-Marseille University, France.

    J.P. Petit (16–20 Septembrer, 1974). « Proceedings » in International meeting on spiral glaxies dynamics. Institut des Hautes Études Scientifiques (IHES), Bures-sur-Yvette, France.

    J.P. Petit (May 23, 1977). « Enantiomorphic universes with opposite time arrows ». Comptes rendus de l’Académie des Sciences 263: 1315–1318. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (June 6, 1977). « Universes interacting with their opposite time-arrow fold ». Comptes rendus de l’Académie des Sciences 284: 1413–1416. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (1988). An interpretation of cosmological model with variable light velocity. Modern Physics Letters A, 3 (16): 1527.

    J.P. Petit (1988). Cosmological model with variable light velocity: the interpretation of red shifts. Modern Physics Letters A, 3 (18): 1733.

    J.P. Petit; M. Viton (1989). Gauge cosmological model with variable light velocity: Comparizon with QSO observational data. Modern Physics Letters A, 4 (23): 2201–2210.

    P. Midy; J.P. Petit (June 1989). Scale invariant cosmology. The International Journal of Modern Physics D, 8: 271–280.

    J.P. Petit (July 1994). The missing mass problem. Il Nuovo Cimento B, 109: 697–710.

    J.P. Petit (1995). Twin Universes Cosmology. Astrophysics and Space Science (226): 273–307.

    J.P.Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 1: Charges as additional scalar components of the momentum of a group acting on a 10D-space. Geometrical definition of antimatter. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 2: Geometrical description of Dirac’s antimatter. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 3: Geometrical description of Dirac’s antimatter. A first geometrical interpretation of antimatter after Feynmann and so-called CPT-theorem. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 4: The twin group. Geometrical description of Dirac’s antimatter. Geometrical interpretation of antimatter after Feynmann and so-called CPT-theorem. Preprint.

    F. Henry-Couannier; G. d’Agostini, J.P. Petit (2005). I- Matter, antimatter and geometry. II- The twin universe model: a solution to the problem of negative energy particles. III- The twin universe model plus electric charges and matter-antimatter symmetry. Preprint. arXiv:0712.0067

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Repulsive dark matter ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 1: The geometrical framework. The matter era and Newtonian approximation ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 2: Conjugated steady state metrics. Exact solutions ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost-matter astrophysics. 3: The radiative era : The problem of the « origin » of the universe. The problem of the homogeneity of the early universe ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 4: Joint gravitational instabilities ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy, F. Landsheat (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 5: Results of numerical 2d simulations. VLS. About a possible schema for galaxies’ formation ». Preprint.

    J.P.Petit; F.Landsheat (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 6: Spiral structure ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter-ghost matter astrophysics. 7: Confinment of spheroidal galaxies by surounding ghost matter ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Questionable black hole ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy, F. Landsheat (June 2001). Twin matter against dark matter in International Meeting on Atrophysics and Cosmology. « Where is the matter? », Marseille, France.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity as an interpretation of the cosmic acceleration. Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0712.0067

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity: a bimetric model of the Universe. Exact nonlinear solutions. Positive and negative gravitational lensings. Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0801.1477

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity: a bimetric model of the Universe with variable constants, inluding VSL (variable speed of light). Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0803.1362

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: Bimetric model of the universe. Very large structure ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: Bimetric model of the universe. Joint gravitational instabilities ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: spiral structure ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (12-15 September 2008). Bigravity Variable Constants Model (A bimetric model of the Universe. Interpretation of the cosmic acceleration. In early time a symmetry breaking goes with a variable speed of light era, explaining the homogeneity of the early Universe. The c(R) law is derived from a generalized gauge process evolution). 11th international conference on Physical Interpretations of Relativity Theory (PIRT XI), Imperial College, London.

  29. C’est drôle Gilles on n’entends plus aucune réponse des détracteurs de JPPetit :)
    C’est vrai qu’ils ont peur de seulement prononcer les mots de « modele bimétrique de l’univers » ou d’imaginer des univers avec des vitesses variables de la lumiere, ou de concevoir des forces de Laplace pour controler l’écoulement laminaire d’un fluide. Mais ce qui reste un tabou pour eux ne l’est plus pour nous, si ca l’a jamais été.

    Et c’est là que JPPetit a réussi son plus grand tour de force, et n’hésitons pas à le dire, digne des plus grands penseurs qui ont existé : il a créé une école de pensée pérenne. Quasiment seul contre tous. Si elle n’est pas très visible en nombre de publications, elle est riche par sa diffusion (SSF), par la fécondité de sa conception et par la route qui est tracée. Cela ne sera jamais oublié, c’est devenu notre héritage. Bien sur acquerir autant de maitrise que JPPetit ne s’improvise pas, loin de la. Mais nous avons sa démarche, ses écrits. Comme nous avons ceux des grands penseurs depuis l’antiquité grecque. Il ne tient qu’à chacun de nous d’en faire bon usage. C’est désormais notre devoir, non pas seulement en regard des accomplissements d’un homme, mais en regard de notre culture commune. C’est quelque chose que collectivement il nous est impossible de continuer à nier ou renier. J’en ai esquissé certaines conséquences ici : http://conscience-sociale.blogspot.fr/2012/05/une-theorie-et-un-homme-en-crise.html

  30. C’est clair que ça calme la liste des publications… merci bien! Je la ressortirai à la moindre occasion pour appuyer le bonhomme dont je suis l’activité, la biographie, et les dossiers connexes depuis maintenant plus de 13 ans. (mon frère travaille à la conception des satellites)
    Ce type est un génie, mais vous savez quoi? Il ne sait pas tout, et gagnerait même à en savoir davantage dans certains domaines tels que la biologie par exemple!
    Qu’il n’imagine pas une seule seconde que l’état du monde n’a pas avancé grâce à lui depuis sa naissance: c’est faux!

    On est plusieurs à suivre de prêt sa pensée -qu’il soit mis au courant- et à agir en retour, à notre niveau, dans un véritable travail de fourmi pour la transformation radicale du coeur et de la pensée de l’être humain dans la société. Nous en sommes les artisans.

    Le simple fait qu’il aie été, par le passé, guitariste-chanteur faisant la manche, ouvrier-plongeur, escaladeur, voltigeur, ou artiste dessinateur, etc. et j’en passe, tout cela place ses travaux scientifiques et ses réflexions dans une perspective d’intérêt vertigineuse… Sans parler de la cerise sur le gâteau, le dossier tabou dont on ne parlera pas ici puisque très mal vu, mais dont *l’énorme* contenu n’a d’égal que la série des répercussions que cela va avoir dans la société dans un futur proche et moins proche…

    Et ne vous inquiétez en rien: il n’y aura aucune violence dans ce changement, seulement la logique de la transformation, qui veut simplement que le plus grand contienne le plus petit……………..

    Patience…la récolte se fait parfois bien des décennies après l’ensemencement….

    Quant à nos amis, scientifiques ou pas, qui pensent et vivent par la rigidité…qu’ils ne s’inquiètent pas non plus: viendra le jour de l’assouplissement, du changement et de l’ouverture. Ca ne se fera pas en un jour, ça non! Mais ça se fera, c’est sûr, vous pouvez tous compter là-dessus.

    Merci pour votre article.

  31. Quand Montebourg parle du nucléaire comme filière d’avenir ça y est nous y sommes avec le Z Machine n’en déplaisent à ces écolos bobos démagos et bien-pensants qui sont sponsorisés par Auchan, Carrefour, WWF et Greenpeace pour ce qu’ils font!

  32. Un très grand Bravo pour votre article, M. petit a beaucoup de détracteurs qui ne prennent jamais pleinement connaissance de ces analyses très intéressantes, évidemment il y a certains dossiers qui pourraient être débattu, mais cela ne devrait jamais enlève à quiconque la curiosité de lire les articles écrit par M. Petit dans les domaines qu’il maitrise parfaitement.
    http://www.ufo-science.com un lien très intéressant concernant M. Petit

  33. « Vous me décrivez comme « décrédibilisé auprès de nombreuses personnes », sans citer la moindre d’entre elles. »

    J’a découvert le nom de J.P. Petit mi-80 avec l’excellente série de bandes dessinées « Les aventures d’Anselme Lanturlu » et depuis j’ai toujours suivi l’actualité scientifique. J’ai été amené à lire de nombreux articles de J.P. Petit au fil du temps et je fais parti de ceux auprès de qui il s’est lentement décrédibilisé. J’attendrai de lire d’autres avis sur ce sujet avant de me faire une opinion.

    La revue Nexus n’est pas une revue de vulgarisation scientifique. Quand un article présente un semblant de démarche scientifique, c’est au mieux de la pataphysique. On ne peut pas tirer un grand crédit d’y avoir été publié.

  34. @VyGER91 :
    1) vous n’avez pas cité votre nom, si vous voulez apparaitre comme un de ceux qui n’accordent pas de credibilité aux propos scientifiques de JPPetit, comme vous le pretendez
    2) Les Lanturlu sont sans equivalents comme approche scientifique de qualité, je suis d’accord
    3) Bien sur qu’il faut d’autres avis, mais le probleme qu’a soulevé JPPetit tout au long de sa vie c’est l’absence de debat sur ces sujets dans la communauté académique ; c’est ce que l’on appelle la crise scientifique
    4) A propos de la pataphysique, lisez des ouvrages sur la theorie des cordes :) et faites votre deduction sur le credit d’y avoir publié
    5) Vous semblez ramener cette question de ITER à cet article de Nexus. i) écoutez la conference à l’X insérée à la fin de l’article; ii) lisez la page que j’ai mentionnée dans mon premier post : dans les references vous trouverez un article de 110p qui explique (ref scientifiques à l’appui) plus en details les faiblesses indecrottables de la machine ITER, dont la plus critique est celle des disruptions. Vous trouverez sur le site de JPPetit une mise à jour avec des photos precises de la paroi interne de confinement apres ce type de disruptions constatées dans d’autres machines beaucoup moins puissantes (JET, etc).

    Bon dimanche.

  35. Vous pouvez de maniere plus concret reiterer la demande officielle de JPPetit pour obtenir du CEA la reponse à ses objections. A ce jour, on reste dans la non-réponse, qui malheureusement doit etre considéré comme un aveu de non-possibilité scientifique.
    Et donc, en tant que citoyens et contribuables, devons nous chacun en rester là et laisser faire ? Réfléchissez bien avant de répondre.

    1. Mais taggle le FanBoy !! L’interview était intéressante mais tes commentaires de lèche-cul ont crédibilisé ce monsieur… dommage.

      1. « ont crédibilisé ce monsieur…  » lapsus révélateur. Si l’interview était intéressante, pourquoi alors ne pas le dire, plutôt que de tenter de « décrédibilisé » l’auteur ? Vous avez des actions au CEA ?

  36. Je n’accorde aucune crédibilité quand bien même il soit intelligent je n’ai pas cependant pas attendu Jean-Pierre Petit pour savoir que l’on pouvait produire du nucléaire sans déchet. Quand j’apprends qu’il est conspirationniste ça fait louche méfiance donc.

  37. @Aurel : C’est sûr, un type qui publie autant n’a surement aucune crédibilité scientifique :D . Vous semblez dire ne pas l’avoir attendu, mais qu’avez vous réellement entendu aux propos tenus et aux publications ci-dessous ?

    J.P. Petit; J. Valensi, J.P. Caressa (24–30 July 1968). « Theoretical and experimental study in shock tube of non-equilibrium phenomena in a closed-cycle MHD generator » in International Symposium on MHD Electrical Power Generation. International Atomic Energy Agency, Warsaw, Poland. Proceedings 2: 745–750.

    J.P. Petit; J. Valensi, J.P. Caressa (24–30 July 1968). « Electrical characteristics of a converter using as a conversion fluid a binary mix of rare gases with non-equilibrium ionization » in International Symposium on MHD Electrical Power Generation. International Atomic Energy Agency, Warsaw, Poland. Proceedings 3.

    J.P. Petit; J. Valensi, D. Dufresne, J.P. Caressa (January 27, 1969). « Caractéristiques d’un généateur linéaire de Faraday utilisant un mélange binaire de gaz rares, avec ionisation hors d’équilibre » (tr. Characteristics of a Faraday linear generator using a binary mix of rare gases, with non-equilibrium ionization). CRAS 268 (A): 245–247. Paris: French Academy of Sciences.

    J. Valensi; J.P. Petit 15 mars 1969). Etude théorique et expérimentale des phénomènes accompagnant la mise hors d’équilibre dans un générateur à cycle fermé (tr. « Theoretical and experimental study of phenomena accompanying the non-equilibrium stage in a closed-cycle generator »), Compte rendu 66-00-115, Institut de Mécanique des fluides, Université d’Aix-Marseille, France.

    J.P. Petit; J. Valensi (April 14, 1969). « Performances théoriques d’un générateur de type Faraday avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Theoretical performances of a Faraday generator with non-equilibrium ionization »). CRAS 268 (A): 245–247. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (April 14, 1969). « Instabilité de régime dans un générateur de Hall avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Running instability in a Hall generator with non-equilibrium ionization »). CRAS 268: 906–909

    J.P. Petit; J. Valensi, D. Duresne, J.P. Caressa (January 27, 1969). « Caractéristiques électriques d’un générateur linéaire de Faraday utilisant un mélange binaire de gaz rares, avec ionisation hors d’équilibre » (tr. « Electrical characteristics of a linear generator using a binary mix of rare gases, with non-equilibrium ionization »). CRAS 268: 245–247

    J.P. Petit; J. Valensi (September 1, 1969). « Growth rate of electrothermal instability and critical Hall parameter in closed-cycle MHD generators when the electron mobility is variable ». CRAS 269: 365–367. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (March 10, 1972). « Applications de la théorie cinétique des gaz à la physique des plasmas et à la dynamique des galaxies » (tr. « Applications of the kinetic theory of gases to plasma physics and galactic dynamics »). Doctor of Science thesis, CNRS#6717, University of Provence, Aix-Marseille, France.

    J.P. Petit; M. Larini (May 1974). « Transport phenomena in a nonequilibrium, partially ionized gas in a magnetic field ». Journal of Engineering, Physics and Thermophysics 26 (5): 641–652.

    J.P Petit; J.S. Darrozes (April 1975). « Une nouvelle formulation des équations du mouvement d’un gaz ionisé dans un régime dominé par les collisions » (tr. « New formulation of the equations of motion of an ionized gas in collision dominated regime »), Journal de Mécanique 14 (4): 745–759, France.

    J.P. Petit (September 15, 1975). « Convertisseurs MHD d’un genre nouveau » (tr. « New MHD converters »). CRAS 281 (11): 157–160. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit; M. Viton (February 28, 1977). « Convertisseurs MHD d’un genre nouveau. Appareils à induction » (tr. New MHD converters: induction machines »). CRAS 284: 167–179. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (1979). « Prospects on magnetohydrodynamics ». Technical Report CNRS on behalf of CNES.

    J.P. Petit; M. Billiotte, M. Viton, (October 6, 1980). « Accélérateur à courants spiraux » (tr. « Magnetohydrodynamics: Spiral-current accelerators »). CRAS 291 (5): 129–131. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit; M. Billiotte (May 4, 1981). « Méthode pour supprimer l’instabilité de Velikhov » (tr. « Method for eliminating the Velikhov instability »). CRAS 292 (II): 1115–1118. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (September 1983). « Is supersonic flight without shock wave possible? » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit (September 1983). « Cancellation of the Velikhov instability by magnetic confinment » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit (September 1983). « Spiral electric currents with high appearent Hall parameter confinment » in 8th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Proceedings, Moscow, Russia.

    J.P. Petit; B. Lebrun (November 1986). « Shock wave cancellation in gas by Lorentz force action » in 9th International Conference on MHD Electrical Power Generation, Tsukuba, Japan. Proceedings III, Part. 14.E – MHD Flow, art.5: 1359–1368.

    B. Lebrun [dir. J.P. Petit] (1987). « Approche théorique de la suppression des ondes de choc se formant autour d’un obstacle effilé placé dans un écoulement supersonique d’argon ionisé à l’aide de forces de Laplace » (tr. « Theoretical study of shock wave annihilation around a flat wing in hot supersonic argon flow with Lorentz forces ». Engineer-Doctor thesis, Aix-Marseille University; & Journal of Mechanics, France.

    J.P. Petit; B. Lebrun (1989). « Shock wave annihilation by MHD action in supersonic flow. Quasi one dimensional steady analysis and thermal blockage ». European Journal of Mechanics B/Fluids 8 (2): 163–178.

    J.P. Petit; B. Lebrun (1989). « Shock wave annihilation by MHD action in supersonic flows. Two-dimensional steady non-isentropic analysis. Anti-shock criterion, and shock tube simulations for isentropic flows ». European Journal of Mechanics B/Fluids 8 (4): 307–326.

    J.P. Petit; B. Lebrun (October 1992). « Theoretical analysis of shock wave anihilation with MHD force field » in 11th International Conference on MHD Electrical Power Generation. Beijing, China. Proceedings III, Part.9- Fluid dynamics, art.4: 748–753.

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « MHD flow-control for hypersonic flight » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1149–11513 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « Wall confinement technique by magnetic gradient inversion. Accelerators combining induction effect and pulsed ionization. Applications. » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1162–1163 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray (22-26 September 2008). « Non equilibrium plasma instabilities » in 2nd Euro-Asian Pulsed Power Conference (EAPPC2008), Vilnius, Lithuania; and in Acta Physica Polonica A 115 (6): 1170–1173 (June 2009).

    J.P. Petit; J. Geffray, F. David (19-22 October 2009). « MHD Hypersonic Flow Control for Aerospace Applications », AIAA-2009-7348, in 16th AIAA/DLR/DGLR International Space Planes and Hypersonic Systems and Technologies Conference (HyTASP), Bremen, Germany.

    J.P. Petit, J.C. Dorée, EAPPC 2010 / BEAMS 2010, 3rd Euro-Asian Pulsed Power Conference / 18th International Conference on High-Power Particle Beams, ICC Jeju, Jeju, Korea, 10-14 October 2010 « Confinement pariétal par inversion du gradient de champ magnétique ».

    J.P. Petit, J.C. Dorée, 25th Symposium on Plasma Physics and Technology 18-21 June 2012 « “Velikhov electrothermal instability cancellation by modification of electrical conductivity value in a streamer by magnetic confinement”.

    J.P. Petit (1972). « Applications of the kinetic theory of gases to plasma physics and galactic dynamics ». Doctor of Engineering thesis, Aix-Marseille University, France.

    J.P. Petit (16–20 Septembrer, 1974). « Proceedings » in International meeting on spiral glaxies dynamics. Institut des Hautes Études Scientifiques (IHES), Bures-sur-Yvette, France.

    J.P. Petit (May 23, 1977). « Enantiomorphic universes with opposite time arrows ». Comptes rendus de l’Académie des Sciences 263: 1315–1318. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (June 6, 1977). « Universes interacting with their opposite time-arrow fold ». Comptes rendus de l’Académie des Sciences 284: 1413–1416. Paris: French Academy of Sciences.

    J.P. Petit (1988). An interpretation of cosmological model with variable light velocity. Modern Physics Letters A, 3 (16): 1527.

    J.P. Petit (1988). Cosmological model with variable light velocity: the interpretation of red shifts. Modern Physics Letters A, 3 (18): 1733.

    J.P. Petit; M. Viton (1989). Gauge cosmological model with variable light velocity: Comparizon with QSO observational data. Modern Physics Letters A, 4 (23): 2201–2210.

    P. Midy; J.P. Petit (June 1989). Scale invariant cosmology. The International Journal of Modern Physics D, 8: 271–280.

    J.P. Petit (July 1994). The missing mass problem. Il Nuovo Cimento B, 109: 697–710.

    J.P. Petit (1995). Twin Universes Cosmology. Astrophysics and Space Science (226): 273–307.

    J.P.Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 1: Charges as additional scalar components of the momentum of a group acting on a 10D-space. Geometrical definition of antimatter. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 2: Geometrical description of Dirac’s antimatter. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 3: Geometrical description of Dirac’s antimatter. A first geometrical interpretation of antimatter after Feynmann and so-called CPT-theorem. Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). Geometrization of matter and antimatter through coadjoint action of a group on its momentum space. 4: The twin group. Geometrical description of Dirac’s antimatter. Geometrical interpretation of antimatter after Feynmann and so-called CPT-theorem. Preprint.

    F. Henry-Couannier; G. d’Agostini, J.P. Petit (2005). I- Matter, antimatter and geometry. II- The twin universe model: a solution to the problem of negative energy particles. III- The twin universe model plus electric charges and matter-antimatter symmetry. Preprint. arXiv:0712.0067

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Repulsive dark matter ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 1: The geometrical framework. The matter era and Newtonian approximation ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 2: Conjugated steady state metrics. Exact solutions ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost-matter astrophysics. 3: The radiative era : The problem of the « origin » of the universe. The problem of the homogeneity of the early universe ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 4: Joint gravitational instabilities ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy, F. Landsheat (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 5: Results of numerical 2d simulations. VLS. About a possible schema for galaxies’ formation ». Preprint.

    J.P.Petit; F.Landsheat (1998). « Matter ghost matter astrophysics. 6: Spiral structure ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Matter-ghost matter astrophysics. 7: Confinment of spheroidal galaxies by surounding ghost matter ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy (1998). « Questionable black hole ». Preprint.

    J.P. Petit; P. Midy, F. Landsheat (June 2001). Twin matter against dark matter in International Meeting on Atrophysics and Cosmology. « Where is the matter? », Marseille, France.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity as an interpretation of the cosmic acceleration. Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0712.0067

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity: a bimetric model of the Universe. Exact nonlinear solutions. Positive and negative gravitational lensings. Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0801.1477

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). Bigravity: a bimetric model of the Universe with variable constants, inluding VSL (variable speed of light). Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques. arXiv:0803.1362

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: Bimetric model of the universe. Very large structure ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: Bimetric model of the universe. Joint gravitational instabilities ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (August 2007). « Bigravity: spiral structure ». Colloque International sur les Techniques Variationnelles CITV, tr. International Meeting on Variational Techniques.

    J.P. Petit; G. d’Agostini (12-15 September 2008). Bigravity Variable Constants Model (A bimetric model of the Universe. Interpretation of the cosmic acceleration. In early time a symmetry breaking goes with a variable speed of light era, explaining the homogeneity of the early Universe. The c(R) law is derived from a generalized gauge process evolution). 11th international conference on Physical Interpretations of Relativity Theory (PIRT XI), Imperial College, London.

    1. VOTRE REMARQUE « C’est sûr, un type qui publie autant n’a surement aucune crédibilité scientifique . Vous semblez dire ne pas l’avoir attendu, mais qu’avez vous réellement entendu aux propos tenus et aux publications ci-dessous ? » N EST PAS PERTINENTE !
      Il existe de nombreuses personnes ayant publié des choses complètement loufoques (voir l’affaire Benvéniste sur l’homéopathie, par exemple!).
      Attention, je ne dit pas que les travaux de J.P. Petit n’ont pas de valeur, je dis simplement que c’est absolument pas une référence sur sa crédibilité, étant donnés ses propos et affirmations complètement sidérants sur son site (http://www.jp-petit.org/Contact/Contact.htm).
      Est-ce que J.P. Petit aurai-t-il des problèmes?
      Avec mes meilleures salutations.

      J. DUAY

  38. A TOUS LES INTERNAUTES

    Personellement, je remarques plusieurs points:
    A. toutes les personnes sur cette page n’ont pas mentionnés leur noms, adresses et cursus,
    B. Certains écrits de J.P. Petit sont pertinents,
    C. D’autres textes sont complètement loufoques car sans aucune preuve (ex.: « les américains ont depuis longtemps explorés notre système solaire et cela en entier! »).

    Dans le monde scientifique, toute hypothèse doit être étayée par des preuves indiscutables et reproductibles.
    Je pense sincèrement que sur beaucoup de sujets, il devrait consulter des personnes spécialisées, étant donné qu’il a une structure psychique particulière.
    Enfin, pour pouvoir en toute indépendance juger mes dires, il suffit d’aller sur son site Internet, et voir justement la structure de ses archives (essayez de trouver en 1 minutes tel ou tel sujet) et ses nombreuses affirmations gratuites, car sans preuves.
    De plus, à certains passages, il devrait mettre des semelles en plomb, afin de ne pas voler …
    En conclusion, je pense qu’il devrait cesser de penser « qu’il n’y a que ~1% des gens qui pensent comme lui » et de vérifier ses textes (il gagnerait en crédibilité).
    Avec mes meilleures salutations.

    Joseph Duay
    Spyr 18
    CH-6017 Ruswil,
    0041 41 495 22 47
    Ing.-chimiste FH

    (p.s.: les OVNI ne font pas bon ménage avec la Science…)

  39. Mr DUAY,

    merci pour votre transparence sur votre identité. Effectivement le courage ne court pas les rues.

    Je suis au regret de vous faire remarquer que votre message n’est pas pertinent, pour plusieurs raisons
    1) l’existence de débat en science, sous la gouverne d’une démarche scientifique, est absolument normale

    2) Mr Petit sépare systématiquement dans ses propos ce qui a trait à des conclusions appuyées par une démarche scientifique et des références d’articles ou de thèses, d’autres supputations qui ne sont pas aussi étayées. Au lecteur de ne pas tomber dans l’amalgame.

    3) Ainsi, que vous puissiez remettre en doute certaines affirmations de Mr Petit sur d’AUTRES sujets n’enlevent strictement rien à la validité scientifique du SEUL sujet qui nous interesse ici: ITER et l’alternative de production d’énergie par les Z-Machines et la compression MHD.

    4) vos considerations et sous-entendus sur les capacités psychiques de Mr Petit vous déservent grandement, et n’ont pas à apparaitre ici. Ce sont des attaques ad-hominem (http://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentum_ad_hominem), pas un réel argument.

    En conclusion merci d’avoir plus de rigueur dans vos raisonnements.

    cordialement.

    1. Monsieur « Bruno Paul »,

      A. Le Dr. Luc Jouret a lui aussi publié dans le monde scientifique certains écrits: on sait ce que ses activités annexes ont amenés comme résultats … ,
      B. Pour pouvoir juger une personne, on se doit de prendre la totalité de ses publications ou écrits,
      C. Mr. Petit est complètement discrédité par rapport à ces hypothèses dignes de marchands de tapis,
      D. Je vous dénie le fait de me répondre, car vous êtes une personne inconnue pour les internautes (votre nom? votre adresse?). Si vous indiquez vos coordonnées (comme les miennes), alors oui, vous pouvez me répondre,
      E. JE pense sincèrement que Mr. Petit devrais prendre une retraite (pourquoi gâcher de l’espace dans un serveur internet par ses propos?),
      F. ITER: c’est toujours dangereux quand on publie qu’un seul son de cloche. En effet, afin d’être parfaitement indépendant, il est nécessaire de publier toujours un avis POUR et un avis CONTRE.
      G. Comme conlusion, je suppute fortement que Mr. Petit veux certainement « régler » certains comptes avec d’autres personnes (voir sur internet les sites décrivant les problèmes de cette personne avec la communauté scientifique).
      Avec mes meilleures salutations.

      Joseph Duay
      Spyr 18
      CH-6017 Ruswil, Suisse
      Phone: 0041 41 495 22 47
      duay0jos01@datazug.ch

    2. Monsieur Duay,
      je vois seulement aujourd’hui que vous m’aviez répondu 1 semaine après mon dernier message. Je ne visite pas régulièrement cette page quand la conversation s’est pour moi terminée.
      Voici mes réponses; je vous les envoie aussi par mail pour être sur que vous les recevrez. De cette façon vous aurez mon adresse, meme si elle n’est vraiment pas compliquée à trouver par vous-même.

      A. Le Dr. Luc Jouret a lui aussi publié dans le monde scientifique certains écrits: on sait ce que ses activités annexes ont amenés comme résultats … ,
      Ce type d’argument n’en est pas un car il amène à discréditer par récurrence l’ensemble des scientifiques ayant existé et qui existeront , du fait des errements de quelques scientifiques. C’est simplement absurde. Vous pourrez même vous rendre compte que c’est nihiliste si vous comprenez un jour l’intérêt de la démarche scientifique.

      B. Pour pouvoir juger une personne, on se doit de prendre la totalité de ses publications ou écrits,
      Oui, mais s’agit-il ici de juger une personne ou bien de juger certains de ses travaux scientifiques? Bien evidemment le deuxième, mais vous êtes dans une grande confusion en essayant de juger la qualité des travaux au travers de la qualité de l’homme. Erreur fondamentale de démarche.

      C. Mr. Petit est complètement discrédité par rapport à ces hypothèses dignes de marchands de tapis,
      idem B

      D. Je vous dénie le fait de me répondre, car vous êtes une personne inconnue pour les internautes (votre nom? votre adresse?). Si vous indiquez vos coordonnées (comme les miennes), alors oui, vous pouvez me répondre,
      Je vous répond avec mon vrai nom, exactement comme vous utilisez le votre. Pour mon adresse , vous avez mon mail, et mon site web. En suivant cela vous vous rendrez compte que je ne suis pas du tout une personne inconnue pour les internautes.

      E. JE pense sincèrement que Mr. Petit devrais prendre une retraite (pourquoi gâcher de l’espace dans un serveur internet par ses propos?),
      Ridicule. Dites cela à propos des zetta-octets stockés par la NSA.

      F. ITER: c’est toujours dangereux quand on publie qu’un seul son de cloche. En effet, afin d’être parfaitement indépendant, il est nécessaire de publier toujours un avis POUR et un avis CONTRE.
      Vous voulez dire comme dans les dissertations au lycée, un même auteur devrait simultanément argumenter sur les deux tableaux? Mais vous ne comprenez décidement rien au débat scientifique.
      La contradiction doit être portée par une autre personne. Je le répète : le problème c’est qu’il n’y a pas ce débat. Relisez plus haut les liens que j’indique.

      G. Comme conlusion, je suppute fortement que Mr. Petit veux certainement « régler » certains comptes avec d’autres personnes (voir sur internet les sites décrivant les problèmes de cette personne avec la communauté scientifique).
      Cette volonté existe aussi, mais elle n’enlève en rien la qualité scientifique des travaux. Veuillez ne pas vous arrêter aux seules apparences. La question de la filière énergétique est primordiale.

  40. Mon nom est Lara Marcus, je suis de l’Ukraine, j’étais l’ex directeur de la société Bamako, j’ai eu un problème avec le gouvernement qui les amènent à prendre toutes mes propriétés et vivent dans une vie frustrée, donc rien à faire, un jour je cherchais de l’aide dans Google quand je tombe sur Illuminati temple, puis je discute avec eux de ma situation et ils m’ont recommandé, ils m’ont dit ce qu’il faut faire pour obtenir la forme, je l’ai fait et j’ai la forme, j’ai été invité pour l’initiation et je suis allé, après tout a été fait j’étais donner beaucoup d’argent que je suis revenue avec, la première chose que j’ai faite a été de récupérer mes propriétés en arrière et établir l’entreprise, maintenant que le gouvernement a besoin de moi à chaque réunion, ils ont appeler, si votre cas worster que mon ou mieux que mon et vous avez besoin d’aide, contactez Illuminati dans leur adresse e-mail pour célèbre et la puissance de althoughrity à illuminatitemple1@gmail.com pour votre aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité