La production de l’Audi R8 e-Tron reportée indéfiniment

Audi R8 e-tron

Audi R8 e-tronLa situation semble désespérée pour la R8 e-Tron d'Audi. Alors qu'il était question de son retour la semaine passée, Audi vient contre toute attente d'enfoncer le dernier clou sur son cercueil.

On pensait qu’Audi avait réamorcé le développement de sa R8 e-Tron. Grossière erreur, puisque le constructeur vient purement et simplement de confirmer… que la supercar était pour le moment abandonnée.

Inutile d’aller chercher la cause bien loin, si Audi confirme avoir assemblé 10 exemplaires du véhicule, à aucun moment, il n’a réussi à être satisfait de l’autonomie offerte. La technologie actuelle sur le sujet connait des limites, avec lesquelles la firme n’a pas envie de composer.

Loin d’être défaitiste, un porte-parole d’Audi a signifié « qu’il ne fallait jamais dire jamais », et que, qui sait, peut-être qu’un jour, cette R8 e-Tron verrait le jour.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[gtspirit]

Tags :
  1. La voiture ELECTRIQUE est une complète ABERRATION ! On ne le dira jamais assez !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

  2. Ouais mais GROS a raison… C’est très logique tout ce qu’il dit, l’électrique est une énergie de transition. Sans parler du recyclage des AQ au lithium (métaux très polluants et très rare..)

  3. Carrement d’accord avec GROS qui nous fait prendre conscience qu’on ne fait que deplacer le problème.
    Big up man.
    Ne plus voir de CO2 sortir du cul d’une voiture ne veut pas dire que le CO2 a été produit aiileurs pour qu’elle roule cette caisse !
    Loin des yeux, loin du coeur!

  4. Eh non les enfants, dans les pays comme la France où le coût en CO2 par MWh d’électricité produit est très faible, la voiture électrique EST rentable du point de vue bilan carbone. De plus, chaque voiture électrique achetée contribue au développement de toutes les technologies associées pour les rendre plus efficaces. Donc dans un pays comme la France où on a autant de nucléaire (en attendant la fusion), ce serait une hérésie de ne pas se jetter sur l’électrique.
    http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1530-9290.2012.00532.x/full
    Mais bon pour le savoir faut lire autre chose que 20 Minutes ou Metro, et regarder autre chose que TF1/M6, etc… La science de comptoir on se la garde pour soi, hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité