MàJ : Najat Vallaud-Belkacem veut réguler Twitter

Twitter

TwitterIl est sans doute typiquement français de croire que l'on peut contrôler d'une manière ou d'une autre un réseau social de l'ampleur de Twitter. Et malgré tout, Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, y croit.

MàJ : La réunion prévue ce lundi, et qui devait placer autour d’une même table le gouvernement, des responsables du milieu associatif et des représentant de Twitter n’aura finalement pas lieu. Relayée par Numerama, l’information a dans un premier temps été confirmée sur iTele par Fleur Pellerin, la ministre de l’économie numérique, expliquant qu’il n’était pas simple de contacter Twitter. Comprenez : Twitter est sans aucun doute conscient de l’impossibilité de mener un tel filtrage, une telle régulation (une telle censure ?). Et se détache du problème, tout simplement. Néanmoins, Fleur Pellerin a assuré que le directeur européen de Twitter allait être contacté dans la journée. On attend de savoir ce qui se dira.

Difficile de critiquer la démarche de Najat Vallaud-Belkacem, l’actuelle ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, qui veut limiter les débordement sur Twitter. Et par extension, la prolifération des hashtags du genre des #UnBonJuif, #SiMonFilsestGay, au succès incontestable, la faute à la fois à des twittos sérieux, et à d’autres adeptes du second degré.

Et c’est bien là le problème : qu’importe si Najat Vallaud-Belkacem a convoqué une réunion le 7 janvier prochain en vue de débattre des nombreux débordements de Twitter, accompagnée d’associations, et de représentants de Twitter France (bien qu’on ne sait toujours pas si ces derniers feront le déplacement). Pointant du doigt que certains propos tenus sur Twitter sont « moralement condamnables et juridiquement illégaux en vertu de notre législation » la porte-parole du gouvernement semble croire en la mise en place d’un flicage en bonne et due forme du réseau social dans l’hexagone. De notre côté, on aurait plutôt l’impression qu’il s’agit là de se battre contre des moulins à vent. Voir d’un effet d’annonce ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[lexpress]

Tags :
  1. Non mais il y a un nombre de personnes qui ne servent à rien dans ce gouvernement c’est impressionnant. Et puis on a qu’a nationaliser toutes les entreprises, c’est vrai on a trop d’argent dans notre pays c’est bien connu.

  2. Bin voyons… Contrôler internet… D’autres gens s’y sont cassé les dents.

    Internet est un espace libre, tout contrôle y est illégitime, même dans des cas comme celui là.

  3. Bande de marioles xD et si toi tu bossais au lieu de passer tes journées sur twitter et fb ? Renseignez vous sur la perte accumulée dans les pays à cause de ces « réseaux sociaux » qui ressemblent de en à un repère pour attardés en manque de Paf le Chien et propos obscènes et parfaitement déplacés.

  4. Pas fier d’être français pour le coup. Quel gouvernement d’incompétent, je pense aussi qu’il y a plus important comme sujet en ce moment….

  5. Même si je pense que c’est une très mauvaise idée de vouloir « réguler internet » (oxymore), tous les commentaires débiles de type « c’est la crise elle a autre chose à faire » me donnent la gerbe.

    Oui, c’est la crise, on sait, et donc ? On arrête tout ? On arrête la culture, on arrête la santé, on vire tous les ministres pour ne plus garder que celui de l’industrie ?

    Sérieux, même sous l’occupation y’avait de la culture… Faudrait peut-être se mettre à regarder un peu plus loin que le bout de son nez… C’est la crise, ça veut pas dire que tous les homme politiques doivent aller au fond des mines pour sauver la France.

    C’est la crise, et pourtant vous aller vous la coller ce soir…

    1. Je ne peux qu’être d’accord avec ton message.
      Pour ce qui est de Twitter, c’est affligeant le bas niveau des gens qui vont commenter certains hashtag comme #SiMonFilsEstGay avec des déclarations d’amour aux homo (sarcasme, merci). Allez, un petit exemple pour la route ?
      « #SiMonFilsEstGay Jle bute jle degling il devra pa etre né ce pti pd » <– Véridique… Ehh oui… Si vous ne voyez aucun soucis avec ce genre de message c'est qu’officiellement il y a un problème.

      M'enfin !

  6. C’est ridicule et risible mais dans la situation épouvantable dans laquelle se trouve notre pays, c’est affligeant.

  7. Le vieux fantasme de contrôler les gens par internet… Mais là, ça a du sens ! C’est un support de communication citoyen. Par contre Ben, toi qui a au moins une licence de grammaire française, peux-tu m’expliquer cette phrase : « au succès incontestable, la faute à la fois à des twittos sérieux, et à d’autres adeptes du second degré »
    Les twitts ont du succès grâce à la faute ?

  8. Commence à nous les briser ceux là.
    Ils ne servent à rien et coûtent une fortune aux contribuables.
    Bonne année à tous et toutes.

  9. NBK, la femme aux 13000 € mensuels, ministre, conseillère municipale, régionale, Etc… Etc…
    Bande d’incompétents (même pas foutu de faire une loi constitutionnelle!) riche du fric public !!!

  10. Elle a que ca à faire la ministre de pacotille …si elle est pas contente quelle rentre au bled…la France on l’aime ou on la qitte…pas vrai!

  11. Elle a que ca à faire la ministre de pacotille …si elle est pas contente quelle rentre au bled…la France on l’aime ou on la quitte…pas vrai!

  12. La main mise du politique sur internet, c’est une tentation légitime, mais tellement loin de la démocratie. Un concept qu’il faut combattre avec la la plus grande rigueur/vigueur. Ayons confiance en l’autorégulation.

  13. Elle est comme ces confrères, elle parle beaucoup mais n’agit pas….Tente de faire croire aux français qu’elle travail pour nous, quand elle fera quelque chose de constructif et d’intelligent elle pourra l’ouvrir

  14. La censure, sous couvert de bon sentiments, la tentation constante de la gauche.
    Ils n’apprendront jamais. Pathétique France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité