Ce robot vomit au nom de la science !

shutterstock_80953654 - vomir

shutterstock_80953654 - vomirComment passer un vendredi digne de ce nom sans le WTF qui l'accompagne ? On oublie le glamour et la délicatesse pour rencontrer ce robot qui vomit littéralement au nom de la science. Miam !

Amis de la poésie, bonjour et bon appétit. La plupart du temps nous trouvons les robots charmants et passionnants. Mais, il existe toujours des exceptions. Nous vous présentons donc Larry, qui n’affiche que 50% de ces caractéristiques.

Cet engin est conçu pour (appelons un chat, un chat) gerber sur commande et ce jusqu’à 3 mètres. Quel être humain peut s’en vanter ? Passons le côté étrange et arrivons-en aux explications.

Le Laboratoire de santé et de sécurité du Derbyshire, Royaume-Uni, a créé ce robot pour étudier la propagation et la transmission des norovirus. Ils font partie du groupe de virus qui cause notamment la gastro-entérite. Ils se transmettent très facilement et sont très résistants, d’où l’intérêt de cette étude.

Les résultats sont d’ailleurs étonnants. Figurez-vous que lors du vomissement, les micro-particules du virus mutent pour se transformer en aérosol, ce qui leur permet de contaminer tout ce qui se trouve à trois mètres de distance.

Pour les plus téméraires, vous pouvez voir Larry en action dans la vidéo qui suit. Quant aux plus impatients, sachez qu’il montre son savoir faire aux alentours de 2 minutes 42 !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[slashdot]

Tags :
  1. le WTF c’est l’image de préface sans rapport avec l’article. Une dame taillant des pipes dans les toilettes pour introduire un robot qui vomit, WTF?!?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité