Les dangers du YOLO !

shutterstock_61395928 - risques

shutterstock_61395928 - risquesYOLO fait partie de ces autres 'lolage' et 'swagité'. Pour les novices, il s'agit de l'acronyme de 'You Only Live Once', promptement résumé, on ne vit qu'une fois, autant en profiter. Le hic, c'est que jumelé à Twitter, #YOLO fait des ravages.

Le hashtag YOLO de Twitter a rapidement pris une ampleur considérable. Hélas, il incite la jeunesse Américaine à poster ‘ses exploits’ aux yeux de tous, poussant toujours le vice un peu plus loin.

Les jeunes adultes tweetent quand ils n’étudient pas parce, on ne vit qu’une fois. Au départ, les exemples étaient des plus anodins. Des devoirs non faits, ce sont les ‘je suis ivre #YOLO’ et les ‘je roule comme un dingue #YOLO’ qui sont apparus.

L’exemple le plus marquant est sans doute celui d’Ervin McKinness, un rappeur qui – ivre – a live-tweeté avant de décéder d’un accident de la route ( « Drunk af going 120 drifting corners #F***It YOLO. »)

Une étude démontre que ces phrases propres à une génération ont une influence puissante sur les plus jeunes. Elle explique d’ailleurs que fanfaronner est dans la nature humaine, de même que claironner un comportement dangereux.

Résultat, 36,6 millions de tweets ont inclus YOLO depuis sa première apparition en Octobre 2011. Et un bon pourcentage d’entre eux implique des jeunes qui font quelque chose de dangereux ou risqué.

Alors pour le Nouvel An et autres velléités, YOLO certes, mais YOLO mollo.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[ABCnews]

Tags :
Dernières Questions sur Gizmodo Help
  1. et l’info date de…
    début septembre 2012.
    Je vais me faire taper dessus, mais je le redis, Gizmodo, vous êtes à la ramasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité