Pour sortir de la crise, partons dans l’espace !

jean-françois clervoy

Certains se demandent pourquoi l’Europe continue d’envoyer des hommes dans l’espace alors que, sur Terre, c'est la crise ! Du coup, la semaine dernière, 4 astronautes français ont publié une tribune dans Le Monde pour expliquer l’importance du programme spatiale Européen pour sortir de la crise. J'ai rencontré un des signataires de cette tribune et voici son étonnante explication…

J’ai rencontré Jean-François Clervoy (astronaute de l’ESA et Président de Novespace) avant la diffusion du film Apollo 13 dans la salle IMAX de la Cité de l’espace à Toulouse. Lors du programme Apollo, l’Amérique avait dépensé sans compter pour envoyer le premier homme sur la Lune. Et aujourd’hui encore, elle continue de bénéficier des retombées économiques liées au développement de ce programme à tous les niveaux : industriel, technologique, scientifique, méthodologique…

Aujourd’hui, l’Europe connaît une crise majeure. Les sommes allouées au programme spatial européen sont pourtant dérisoires comparées à d’autres budgets. Et le retour sur investissement est tellement important qu’il rendrait le sourire à un banquier grecque. Comme Jean-François Clervoy l’explique, pour chaque euro dépensé dans la recherche spatiale, on gagne de 4 à 20 euros dans les 10 ans qui suivent. En bref, si on veut construire l’avenir de l’Europe, ne négligeons pas l’espace.

Tags :
    1. oui et non. C’est plus une direction choisi je dirais. l’espace est une idée mais la guerre aussi en étais une avant. l’important c’est les défis et le surpassement technologique. une course a un objectif et la compétition entre pays fait en sorte qu’un pays fait des progrès. mais selon moi l’espace est moins utile que d’autre idée de recherche. comme innovée dans la nourriture et l’alimentation du futur ou l’énergie du futur etc.

      1. Voilà un commentaire éclairé, je suis totalement de ton avis, le meilleur moyen à mon sens de sortir d’une crise est de créer une émulation autour d’un objectif commun au service d’une relance de l’économie. Le problème à mon sens des plans d’austérité est qu’ils sont bénéfiques à court terme, mais nocifs à long terme vu que limitant l’entreprenariat et donc l’innovation, mais aussi limite le pouvoir d’achat et crée aussi un sentiment de mal-être dans la population la poussant plus à épargner qu’à consommer.

  1. Il faut savoir que le domaine de l’espace à des retombées énormes sur la vie de tous les jours. C’est un apport similaire à celui de l’armée.
    Avec le Militaire : L’ordinateur, l’énergie atomique, le GPS, Internet, l’aviation, les télécommunications, le permis de conduire qui y était gratuit, l’apprentissage de l’autorité et de la fraternité…
    Avec l’Espace : Les panneaux solaires, les satellites, certains langages informatiques, l’alimentation, l’hygiène (très important pour les astronautes), le recyclage, etc.
    Bref, sans qu’on ne s’en rende toujours comptes, c’est loin d’être des investissements à perte, tous les investissement retombent après dans le civil pour améliorer le niveau de vie.
    Même si parfois il y a des cotés négatifs (bombe atomique), on y a toujours beaucoup plus gagné que perdu.

    On ne devrait pas se passer d’investir dans l’Espace ou le Militaire, sur le long terme, c’est bénéfique. Sauf que bien sur on sucre ces budgets en temps de crise sous prétexte qu’on ne peut pas mesurer dans un temps cours les bénéfices qu’on en tirera. C’est une erreur.

  2. La crise!! La nouvelle réponse pour les toutes les prochaines conneries humaine! Avant tous faudrait plutôt trouver une réponse à, pourquoi la crise économique dans des pays sois disant classé « développer » économiquement? C’est n’importe quoi! Mais en gros, que veut dire « la crise »? Juste un mot pour répondre à des questions comme le chômage et l’augmentation des chômeurs, le manque de travail, peut être même l’augmentation des impôts, ou baisser les taux d’intérêt! Mais qui est donc vraiment touché pas la crise? Bien évidement le peuple! Et le gouvernement cependant trouve

  3. Je suis 100% d’accord avec Jean-François Clervoy. Seulement voilà, nos politiques ne résonnent qu’a court termes, et 10 ans leurs semble une échéance beaucoup trop lointaine pour qu’ils y accordent une quelconque importance. C’est bien triste :(
    @ Groink
    On devrait pourtant investir un peu moins dans le militaire et plus dans le spatial, car les chiffres sont éloquents :
    en 2011 l’humanité a dépensé 1700 milliards de $ en budgets militaires, et 26 milliards de $ en budgets spatiaux.

  4. Les gouvernements trouvent de l’argent en trop pour investir dans des projets soi disant constructive pour l’union européen, tant dis que ceci n’arrangera rien a se qu’ils appellent « la crise »! Juste une nouvelle excuse pour justifier se qu’ils ont inventé

  5. Il a presque raison… En fait la solution serait d’envoyer les politiciens dans l’espace… je sais pas si ça solutionnerais la crise mais en tout cas bon débarras ;)

  6. Investir dans des grands projets c’est plutôt bon pour l’économie si cela fait tourner les entreprises nationales. cela crée des contrats et donc de l’emploi dans de nombreuses filières, le problème c’est que comme la plupart des entreprises ont délocaliser leurs productions, cela ne profite plus autant à l’industrie. L’argent va à l’étranger et le projet ne nourrit que le secteur tertiaire, pendant que nos ouvriers pointent au chômage.

    Et puis l’argent investi au départ sera de l’argent public (ben oui c’est l’Etat qui emprunte) … si cet argent sert à trouver des brevets qui ne seront pas exploités en France … c’est un peu la loose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité