Bienvenue à Mars City ! Le projet fou de ville sur Mars d’Elon Musk

elon musk spacex mars

Elon Musk est brillant, mais il est aussi fou. Cet entrepreneur (qui a inspiré l’attitude de Tony Stark dans les films Iron Man) imagine construire la première ville de 80.000 habitants sur Mars. Euh… La NASA a réussi a posé le rover Curiosity, et Elon Musk met la charrue avant les bœufs.

Cette colonie est encore loin de voir le jour, mais Musk élabore déjà le projet. Ils commenceraient petit, en envoyant des groupes de 10 personnes pour voir s’il est possible de vivre sur la planète rouge. Et s’ils meurent tous, ce n’est pas grave car sans eux, 79.990 personnes seraient également mortes. Les colons volontaires auront besoin de tonnes d’équipement, des matériaux de construction pour construire des dômes transparent à l’intérieur desquels la pression permettra de faire pousser des cultures, ainsi que des machines pour fabriquer des engrais.

Pour conduire tout le monde là-haut, SpaceX veut construire une fusée réutilisable basée sur le booster de la Falcon 9 (le lanceur du Dragon). Elle aura un étage avec un moteur à cycle de combustion spécial. Il s’appellera Raptor et produira des gaz chauds à haute-pression pour pousser le combustible dans la chambre de combustion du moteur. Le projet global a un coût estimé de 36 milliards, ce qui a l’air d’être une bonne affaire si on considère qu’il n’y a aucun moyen de vive sur Mars actuellement.

Intéressé ? Commencez à épargner dès maintenant. Un ticket vous coûtera 500.000$. La partie la plus amusante, c’est que Musk imagine que c’est un prix abordable. Est-ce qu’il y a 80.000 personnes avec assez d’argent et de témérité pour signer ? Musk est fou, mais à la manière des gentils scientifiques fous. C’est pour cette raison qu’on l’aime bien.  [Discovery via Sciencesmag.fr]

Photo: Shutterstock/Bruce Rolff

Tags :
  1. Ce n’est pas si cher, si on considère que certaines régions riches sur Terre sont déjà surpeuplées, c’est le prix d’un appartement et une maison peut coûter dix fois plus cher sur Terre, autour des grandes capitales. Beaucoup de Chinois et une partie des habitants de l’Inde ont déjà le niveau de revenu qui permettrait d’envisager ça. En Europe, les Néerlandais et les Anglais sont arrivés à des niveaux de coûts de l’immobilier tout à fait compatibles avec ce genre de choix fous.

  2. Mouaife. A mon avis, c’est plus simple d’aller sur Vénus dans des villes aérostats.
    - C’est moins loin
    - il y a une atmosphère qui protège des rayons cosmiques
    - il y a de l’énergie solaire à ne plus savoir qu’en faire
    - la pression en altitude est à peu près d’1 bar là où la température est aux alentours de 40 degrés.

    1. En altitude, il n’y a quasi que du dioxyde de carbone sur Venus. Sans parler des vents très violents. Mauvaise idée. Il serait préférable de construire d’immenses vaisseaux (plusieurs km chacun) qu’on bâtirait comme sur Terre (avec infrastrutures, nature..). Ca éviterait les soucis cités plus haut. Reste à créer une pesanteur artificielle.
      Le bébé quitte son berceau. L’Homme fera de même un jour, une fois qu’il aura épuisé toutes les ressources terrestres, il deviendra nomade dans le cosmos.

  3. @Grand amateur de Giz : là où c’est fort, c’est que si on réunissait tous les habitants de la Terre en leur donnant de l’espace vital largement suffisant par personne, on atteindrait la superficie… du Texas seulement !

    La Terre est loin d’être surpeuplée, mais c’est l’urbanisation, la pollution, la voiture, la centralisation du travail, etc. qui nous donnent l’impression qu’on n’aura bientôt plus de place sur Terre !

    1. 696 241 000 m² pour la superficie du Texas.
      7 000 000 000 de terriens..

      tu vis à Tokyo pour dire que c’est suffisant.
      en comptant l’agriculture: 1/2ha par habitant (en France), ça monte bien plus vite..

      de toute façon, il faudra bien un jour y déménager.
      depuis les années 70-80 la population mondiale a doublé et continue (~ 1%/an en 2007).

      il est toujours plus prudent de prévoir que de guérir, même si l’on ralentit l’échéancier .

      1. Tu t’es gourré dans tes calculs… 1km2 ne fais pas 1000m2, mais 1 000 000 m2 (1000mX1000m…)

        arrondissons donc à 700 000 km2… soit environ 700 000 000 000 m2 pour le texas, soit 100m2 par habitant. En terme de logement, c’est amplement suffisant. Je vis moi même dans un 40m2 à 2. Je n’aurai rien contre un 100m2 pour moi seul ^^

        Ensuite, tu dis 1/2 hectare par habitant de culture. Ce chiffre est vrai dans les pays en voie de développement et en France au début du siècle. Avec l’agriculture moderne, le 10° de cet espace est suffisant.
        Donc, un hectare peux nourrir 20 personnes, soit 500m2 par personnes…
        Donc, il est vrai que si on prends en compte l’industrie, la culture etc… le Texas ne serait pas suffisant. Par contre, les Etats Unis pourraient sans problème accueillir 4 fois la population mondiale à eux seuls…

    2. ça ne prend pas en compte leur consommation (eau, nourriture, énergie). Donc oui on pourrait certainement loger 7 milliards de cadavres confortablement au texas.

      On manque considérablement d’informations pour faire ce genre de projets. Mais il est bon de rêver, et rassembler les peuples de la terre sur ce projet pourrait être qqchose de bien.
      En revanche le monétiser c’est bof. Ce serait à l’ONU de piloter cette initiative. Et il faudra les trouver les mecs qui acceptent de sacrifier leur vie terrestre pour un projet martien.
      Et je vois mal 10 personnes préparer une ville pour 80 000. Il faudrait des centaines de fusées pour acheminer les mecs, vivres, équipements et matériaux. Et il suffira qu’un ou deux trajets se passent mal pour que ça remette tout en cause.
      Commençons par y mettre le pied, on verra ensuite.

      1. Mars la rouge 100 colons (des ingénieurs) arrivent avec des robots de terrassement…
        mars la bleue …
        mars la verte…
        un roman de genre à donner le désir d’y aller
        next génération ira surement

    3. Ce que tu affirme est totalement faux, c’est si on casait un homme par mètre carré qu’on atteindrait la superficie du Texas…

      Essaie encore!

  4. 500 000 c’est pas si mal quand je vois la popularité des loft en ville qui sont a 500 000 et a ce prix c’est la base. 500 000$ pour allé sur mars ca donne envie de revé

  5. Et une fois sur Mars on fait quoi? On refait les mêmes villes, les mêmes boulots, les mêmes bouchons mais sous cloche? génial.

  6. et les gars, à coup sur c’est un demi million d’euro le billet d’avion (pardon, de fusée) mais après il faut se loger là bas !
    c’est pas 500000 euro tout frais compris :p

    et puis d’ici là, le jour où ce sera possible, ça coûtera 2 millions finalement

  7. 500 000 $ c’est grosso merdo 400 000 €, le prix d’un T2 à Paris… :D
    Si j’ai le choix je met les voiles tout de suite !!

    Après, bon, Elon Musk, c’est Elon Musk hein..
    Il nous a sorti Paypal, Puis Tesla; il participe à Planetary ressource…
    C’est quand même un type qui a réussi quoi. Qui peux se permettre d’avoir une vision un peu plus sympa que la brochette de scientifiques austère qui nous entoure.
    Mais c’est vrai qu’en France, on a entéré le peu d’esprit pionnier qui nous restait depuis belle lurette.

  8. Nan mais il est sérieux ce mec ? je veux dire, le jour on on pourra commencer une construction sur Mars, ce mec sera probablement déjà mort et nous aussi. Il faut 10 ou 15 ans pour préparer une simple mission d’exploration … il s’imagine qu’en 2 ans on va pouvoir construire assez de lanceurs (qui doivent pouvoir revenir sur Terre quand même) pour envoyer 10 pékins avec le matos pour construire un dôme capable d’abriter des cultures !! Oo’
    Le moteur dont il parle pour propulser ses fusées n’existe même pas sous forme de principe … combien d’années ça va prendre pour le développer ?

    A ce moment moi aussi je peux lancer des projets à la con pour aller miner la planète en diamant découverte je sais plus trop où. On va me faire un article dans Giz ?

    Sérieux c’est une campagne de prévention sur les effets des drogues dures son machin nan ?

  9. il y a plus de 50 ans on a réussi à aller sur la lune… Alors que bon depuis l’informatique, l’électronique à eu une évolution de je ne sais pas combien de fois supérieur !!! Même mon téléphone est plus puissant que le meilleur des pc de la Nasa de l’époque. Ce que je veux dire c’est pourquoi ? pourquoi plus de 50 ans après nous n’arrivons même pas à envoyer quelqu’un sur la lune ou sur Mars ? Pourquoi il nous faut 10 ans d’étude pour envoyer un Robot sur Mars… Expliqué moi je ne comprend pas

    1. Je resors une vieille théorie: et si finalement l’homme n’a jamais été sur la Lune? Cela explique peut-être l’incapacité d’aller sur Mars

  10. Le vol vers la lune des américains a été un gros coup de poker. Les risques pris étaient énormes. On les occultes parce que ils ont eu de la réussite et que le succès de la mission a beaucoup reposé sur les capacités humaines.
    Ensuite le budget de la NASA à l’époque était énorme. Aujourd’hui les ressources allouées à la recherche spatiale ne sont plus du même ordre (ils ont même abandonné leur dernier projet de navette)

    Dans la période de la Conquête Spatiale, regarde le nombre de morts que les expériences menées en URSS ont provoquées. On ne pourrait pas se permettre ça aujourd’hui. La population exige un risque zéro pour les astronautes et avec toute l’électronique du monde c’est difficile à garantir.

    Il faut construire les fusées, les modules, concevoir l’équipement, l’outillage … comme on veut profiter des toutes dernières technologies, il faut tout concevoir du début et pas se contenter de reprendre des choses conçues il y a 15 ou 20 ans.
    Ca c’est pour la Lune.

    Mars : c’est beaucoup plus loin en terme de distance. Pour concevoir un robot capable de se déplacer seul, d’être autonome, de savoir détecter des choses intéressantes à analyser, d’être capable d’analyser ce qu’il voit et ramasse ça prend beaucoup de temps, à moins d’avoir énormément de monde sur le projet. Et en plus il faut caser tout ça dans un espace réduit et minimiser la masse du robot et penser à son alimentation en énergie.
    Si tu veux envoyer des hommes sur Mars, il faut repenser la mission Lune en prévoyant des ressources pour 3 mois de voyage aller + la durée de la mission + le voyage de retour. Vu que l’attraction martienne est plus forte que celle de la lune, il faudra également davantage de carburant pour revenir. Il faut donc concevoir une fusée/navette capable d’emporter tout ça et ça prend du temps à concevoir et surtout à fabriquer.

    1. Sans parler du problème de radiations qui inondent le milieu stellaire une fois franchie la barrière protectrice que constitue la magnétosphère terrestre. Dans le cas de la Lune, la mission la plus longue (Apollo 17) à duré 12 jours, ce qui constitue une durée d’exposition aux radiations acceptable. Pour Mars c’est 2 ans ! Bonjour les leucémies et autres cancers !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité