Le lancement retardé de la ZOE expliqué par Renault

Renault ZOE

Renault ZOELe lancement de la ZOE a été repoussé à plusieurs reprises. Renault vient d'expliquer les raisons de cette stratégie. D'après Carlos Tavarez, directeur général délégué de la firme au losange, il n'y a eu aucun problème de conception.

En réalité, l’intégration, au sein de ZOE du système R-Link, l’ordinateur de bord conçu par la marque au losange, n’a pas posé de problème. Renault a simplement décidé de repousser la date de commercialisation pour ne pas effectuer deux gros lancements en même temps. Et pour cause, en ce moment le constructeur concentre ses efforts sur la Clio IV, à travers une énorme campagne publicitaire.

Résultat, la ZOE doit attendre pour ne pas être victime du succès de l’autre citadine thermique. Renault qui mise beaucoup sur son futur véhicule Zéro Emission reste donc patient, bien qu’il mise énormément sur sa dernière création pour que le marché de l’électrique décolle vraiment en France. En tout cas, Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif est déjà prêt à acheter la sienne.

[wardsauto]

Tags :
  1. Si je devais choisir entre la ZOE et la Clio, c’est clair que je choisirai la Clio. Mais bon, j’envisage une Megane qui est encore un cran au dessus

    1. Continuer de s’empoisonner aux micro particules (40.000 déces prématurés par ans en ville), donner de l’argent aux compagnies pétrolières qui vont pourrir les poles et continuer d’émettre 120g de CO2 au kilomètre et ainsi contribuer au réchauffement climatique qui est en train de pourrir la planète entière, tout ceci est une complète ABERRATION !
      On ne le répétera jamais assez !

      GROS, informez-vous.

  2. L’electrique n’est pas une aberration mais le manque d’autonomie le rend inutile et luxueux.
    Il se cantonne actuellement aux villes qui sont déjà bien pourvu en transport en commun. (bus, train , tram, vélo etc…) ceux qui roulent en ville ne sont pas les plus gros energivor contrairement a ceux qui font des cycles extra urbain. en ce sens gros n’a pas tout à fait tors mais manque cruellement d’argument.
    On ne parle même pas du manque de ressource électrique si tout le monde chargeait sa voiture le soir en même temps

  3. J’ai déjà argumenté dans d’autres posts, mais je le répète :

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ca ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Le fait est que le carburant est tellement taxé que c’est rentable pour le particulier de se déplacer en voiture électrique. Rien n’empêche de produire l’électricité autrement ou dans des conditions plus optimales qu’en brûlant du carburant dans une voiture. Et puis une voiture électrique c’est silencieux, propre, agréable, hyper fiable…

      S’ils ramassaient les poubelles et faisaient les livraisons avec des véhicules électriques, les villes seraient plus calmes la nuit. Et les camionneurs ne pourraient plus faire rugir les moteurs pour leur plaisir égoïste d’emmerder tout un quartier qui dort. Un embouteillage de voitures hybrides ça sera 10 fois moins de pollution inutile, puisqu’on passe en traction électrique dès que la vitesse est basse et que les batteries sont chargées, donc moins de gaz d’échappement et moins de bruits de moteurs.

      Et je trouve que ça fait classe quand une Prius ou une Lexus passe en glissant sur le sol sans un bruit, la puissance sans le tapage.

      Alors, tu peux faire tous les calculs que tu veux, en oubliant au passage toutes les complications et pollutions liées à l’entretien des moteurs à explosion mais moi je rêve d’un monde où il y aurait beaucoup plus de véhicules électriques ou au moins hybrides.

      1. Il faut bien rêver un peu, car tous les réveils sont durs, quand t’habites en ville, dans un pays truffé de centrales nucléaires, que tu fonces sur des bouchons de voitures super polluantes qui vont te bouffer chaque jour deux-trois heures de ton temps coincé entre des conducteurs irascibles…
        Ne me parle pas de transports en commun, ça prend encore un peu plus de temps, quand ce n’est pas en panne ou en grève.
        Et cette horrible pollution atmosphérique entre les égouts qui ont des renvois, les zones putréfaction de déchets sur mon chemin, les centrales d’ »épuration » qui rendent l’air irrespirable sur des kilomètres pour m’achever en dernier par l’usine d’incinération qui, les jours froids, fait parfois neiger sur le parking. J’allais oublier les diesels, les voitures qui bouffent de l’huile, les moteurs froids qui exhalent de l’essence, et la violence routière de ceux qui veulent toujours rouler plus vite que la musique des panneaux de limitation de vitesse et qui font mine d’être prêts à te pousser, pare-chocs contre pare-chocs.
        Bien sûr, la voiture électrique ne va pas tout résoudre. Mais je ne crois pas un instant que j’ai le pouvoir d’arrêter les centrales nucléaires, autant que ça serve, alors. Si par extraordinaire, on se débarrasse du nucléaire à partir de 2020, il sera toujours temps d’installer des micros centrales thermiques près des lieux d’utilisation, quand les énergies renouvelables ne seraient pas suffisantes, ce qui veut dire beaucoup moins de lignes à haute tension et de pertes de transport.

  4. @ GROS : 10 000, et c’est pourtant simple à comprendre par le premier écolo de base … Selon moi, l’idéal serait la location de voitures à hydrogène : çà c’est déjà plus écolo.

  5. @gros : L’intérêt du véhicule électrique n’est pas écologique mais plutôt médical (en diminuant les émissions toxiques dans les villes ).

  6. on produit de l’electriciter avec des barrages et des helices sous l’eau qui tournent avec le courant naturel des oceans …ne dites pas n’importe quoi, vous ne mentionnez que les methodes actuellles car toute l’industrie c’est concentrer que sur du petrole est charbon, mais les methodes vertes peuvent tres bien marcher il faut juste s’y metre a penser avec sa tete et pas avec son cul

  7. Bonjour moi personnellement j’arrive toujours pas a comprendre pourquoi tout le monde s’excite avec les voitures electriques. C’est quand meme super nase de se balader en voiture avec un cable toujours accroche au pare choc ou ailleurs pour pouvoir fournir l’electricite. non mais serieux, a moins qu’ils arrivent a faire des cables de 50 kilometres de long ca va quand meme rapidement devenir le bordel dans les rues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité