Test : HTC 8X, un musicphone parmi les Windows phones

htc 8x - windows phone 8

htc 8x - windows phone 8Nokia n’est pas le seul aux avant-postes en ce qui concerne l’adoption de Windows Phone 8. Le succès croissant de l’OS de Microsoft a incité les autres constructeurs à se lancer dans la course et HTC ne compte pas faire partie des figurants avec son modèle 8X. Place au test.

Voici donc le dernier né de la gamme HTC tournant sous Windows Phone, le HTC 8X. Comment se comporte le téléphone en tant que tel et surtout, en a-t-il suffisamment dans le ventre pour chatouiller de l’iOS ou de l’Android dernière génération ?

C’est quoi ?

Il s’agit d’un smartphone du constructeur HTC et surtout dédié à la dernière mouture du système d’exploitation de Microsoft, à savoir Windows Phone 8. Ses concurrents directs étant donc le Samsung Ativ S et le Nokia Lumia 920.

Quid de ses caractéristiques ?

Le 8X est décliné en 4 coloris, California Blue, Graphite Black, Flame Red et Limelight Yellow (pas de version rouge en Europe). De dimensions 132,35 x 66,2 x 10.12mm, il affiche un poids de 130 grammes

Ses caractéristiques sont les suivantes : écran HD super LCD 2 de 4.3″ (720p) Gorilla Glass 2 , processeur Qualcomm S4 dual-core cadencé à 1.5GHz, 1Go de RAM, 16Go de mémoire interne, batterie 1 800 mAh, compatibilité NFC, avec la technologie Beats Audio (via une application dédiée, qui se lancera une fois les écouteurs/le casque branché(s), capteur arrière de 8 megapixels (flash LED) et capteur avant 2.1-megapixel (f/2.0 et capteur BSI). Il vous faudra compter 499€.

C’est pour qui ?

Les premiers concernés étant bien sur les adeptes de Windows Phone, qui n’ont pas forcément d’affinité avec les écrans aussi grands que celui d’un Nokia 920. Ensuite, quiconque souhaiterait une alternative à un iOS ou un Android pourra être séduit. Reste enfin ceux qui souhaitent une première expérience avec un smartphone, le 8X étant plutôt grand public.

Un point sur le design

En comparaison, le 8X est un peu plus épais qu’un Galaxy S3, toutefois ses bords incurvés lui confèrent une réelle sensation de minceur. Doté de finitions léchées, il se tient bien en main notamment grâce à la texture grip de son dos et parait d’une solidité à toute épreuve. Clairement, il s’agit d’un produit qualitatif.

On peut en revanche on peut lui reprocher son revêtement polycarbonate finition mat qui bien que très esthétique, subit irrémédiablement la moindre trace de doigts. Subsiste également ce design unibody qui empêche l’insertion d’une microSD ou l’accès à la batterie.

Windows Phone 8

Pour ceux qui ne connaissent pas Windows Phone 8, l’OS est suffisamment intuitif pour qu’on s’y adapte rapidement. Concrètement, au lieu des icônes d’applications standards, l’OS utilise des tuiles et privilégie une navigation verticale sur la home. Ces tuiles désormais redimensionnables peuvent afficher des informations dynamiques, comme la météo, des résultats sportifs ou des tweets.

Fonctionnel, moderne et il est interactif. C’est une façon fondamentalement différente d’organiser vos informations en comparaison d’iOS ou Android. En revanche, la verticalité pose un problème dans le sens où vos applications s’étendent d’Angry Birds à Youtube. Du fait qu’il y ait peu d’applications, on ne scrolle pas l’ordre alphabétique 105 ans, mais à l’avenir, un zoom ou des dossiers seront à envisager.

L’OS permet dorénavant beaucoup plus de personnalisation, tout en restant plus proche d’un iOS que d’un Android et ses multiples widgets. On manque cruellement d’un centre de notifications si pertinent sous les OS concurrents, Microsoft a précisé qu’ils y travaillait avec vigueur, car si dynamiques qu’elles soient, les tuiles ne pallient pas au problème. Idem, une centralisation des paramètres de base serait des plus pertinentes, comme un accès rapide à la luminosité, la rotation de l’écran ou encore le WiFi.

Nous nous répétons sûrement, mais la plus grande lacune de l’OS reste son écosystème d’applications encore sous-alimenté en comparaison des matures systèmes d’Apple et de Google. A contrario, disposer de la suite Office est un avantage notoire pour quiconque utilise son téléphone au travail et d’autant plus avec l’inter compatibilité de l’environnement Windows.

Les performances du HTC 8X

Processeur

L’expérience de Windows Phone 8 fait partie intégrante du téléphone, c’est une certitude. Toutefois, si nous devons traiter du téléphone en lui-même, un OS n’est pas l’apanage d’un bon smartphone et le 8X… est très agréable à utiliser. Son processeur dual-core est pertinent et prodigue une belle vitesse de navigation interne, comme sur le web. Le contraire eut été surprenant, vu qu’il est cadencé à 1.5GHz et couplé d’1Go de RAM. Les gamers sauront apprécier et d’autant plus avec l’accès au Xbox Live.

La vitesse d’ouverture des applications en est clairement améliorée si on compare le 8X aux anciens smartphones roulant sous WP. En effet WP8 tolère désormais le multi-core. Continuons les bonnes nouvelles, il est temps d’occulter Zune et de passer directement les données via un câble via PC uniquement.

Ecran

Concernant l’écran, HTC prouve à nouveau sa qualité dans ce domaine. A l’image du One X sous Android, le 8X n’a pas à démériter. Les couleurs sont respectées, l’affichage est net et sans bavure et les contrastes détonants. Seules quelques applications résistent et n’ont pas encore adoptés les résolutions propres à WP8.

Téléphonie

Côté téléphonie, aucun problème à signaler. Le joujou est d’ailleurs compatible Dual Carrier avec un débit estimé à 42Mbits/s. En termes de fonctions à proprement parler, le 8X a tout d’un grand. On peut citer à la louche la gestion des contacts, le partage entre tous vos réseaux, on capte, on s’entend, bref, tout baigne.

Batterie

Traitons maintenant du point sensible de la batterie, ou le 8X déçoit quelque peu malgré ses 1 800mAh. Sans être en deçà de la concurrence, il tiendra la journée avec un usage oscillant en moyen et relativement intensif, il n’éblouit pas par son autonomie. Comparé à un Lumia 920, on est en retrait.

Multimédia

Pour ce qui est du multimédia, la caméra subit les affres des basses luminosités, toutefois l’application dédiée à la photographie de HTC permet de corriger le tir. Encore faut-il faire un peu de post-traitement. En pleine luminosité, son capteur allié à l’ouverture f/2.0 ne vous fera pas défaut tant en vidéo qu’en photo.

Pour le coup les haut-parleurs ne sont très puissants, rien de dramatique au quotidien, tout dépend de la dose de décibels dont vous avez besoin pour vous réveiller. Ceci étant côté son, on retrouve la griffe Beats Audio, HTC oblige, mais on sort de la banalité puisqu’il s’agit du premier WP disposant de cette technologie. Si elle n’a pas que des amateurs, elle se désactive en un clic. Pour finir, la partie musique se conjugue avec l’arrivée du service Xbox Music.

Un dernier détail ?

On aurait sans doute souhaité profiter un peu plus de la patte HTC dans ce téléphone, seul un hub incluant la bourse, la météo et des news est existant, incomparable aux applications natives de Lumia by Nokia. Lorsque l’on songe à la qualité de la surcouche Sense sous Android, on se dit que c’est regrettable.

Et alors, j’achète ?

Voulez-vous un Windows Phone? Objectivement, en comparaison des versions précédentes de l’OS, Windows Phone 8 est une réussite incontestable. Mais courir plus vite que la semaine dernière ne fait pas de vous un marathonien, iOS et Android ont d’excellents arguments à faire valoir. Windows Phone 8 est un peu comme un sportif qui excelle en junior, en entrant dans la cour des grands, ses aînés sont susceptibles de le battre.

En revanche, il n’est pas idiot de parier dessus et en cela, le HTC 8X est à envisager. Le duo ne démérite pas, le matériel est bon et l’OS a d’excellentes et solides bases.

En ce qui concerne le téléphone, c’est une valeur sure, HTC propose un produit esthétique et bien fini, qui profite d’un hardware efficace et cohérent. L’écran offre monts et merveilles, on pourra critiquer l’autonomie quelque peu décevante. A 499€ hors subvention, le 8X ne décevra pas, à condition d’adopter Windows Phone 8.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
  1. Et les ecouteurs? Mieux que les « pathetiques » earpods d’Apple? Allez quoi dites nous un bon troll comme dans le test du 920

  2. Waouu Gizmodo s’est doté d’une visionneuse d’image en 2012 !!
    Toutes mes félicitations !
    Bon, par contre, il faut bien faire du chiffre donc le petit refresh de la page au moment du clic c’est très malin ;).

    C’est vraiment triste…

    1. C’est la grande question,

      Sachant que le Nokia est prêt pour la future 4G, qu’il a des applis en plus (la réalité augmentée) et qu’il est censé être au-dessus niveau photo, alors plutôt regarder vers le 920.

      Pour autant, la 4G, on verra à combien on nous la vend, les applis en plus, ok mais bon, et la qualité photo, on en reparlera quand Nokia fera des correctifs pour les problèmes de prises de vue en plein jour.

      Et comme le Nokia est 150€ au-dessus, là aujourd’hui, je pencherais plutôt vers le HTC…

  3. Au départ je voulais à tout pris le NOKIA 920 pour les applis qu’il possède en plus. Puis finalement c’est applis on s’en sers au début car elles sont sympa mais on arrête vite. J’ai craque pour le HTC 8x que j’ai reçus et c’est de la bombe tant pis pour la 4g toute façon avant que ce soit au point j’aurais un autre téléphone.

  4. HTC m’a fortement déçu.. Possesseur d’un Tytyn1, ils n’assuraient plus la mise à jour du software 3 ans après l’achat alors que la connection wifi avec w5 était franchement « merdique » et que le patch W6 résout le problème… J’ai dû aller chercher ce pack (gratuit) chez Qtec : HTC ne pouvait mal de me dire qu’il y était encore disponible… Bref, tout ce qu’ils cherchent, c’est à organiser l’obsolescence et à vous jeter au plus vite comme de « vieilles » chaussettes. En ce qui concerne Microsoft, Je viens d’upgrader windows 7 en windows 8 sur mon desktop: il est tout sauf intuitif… La galère pour chercher les paramètres complets. Et pour l’arrêter, il faut aller sur le coin de l’écran, puis cliquer sur « paramètres » où on trouve « arrêt »… Depuis quand arrêter un ordinateur fait partie des « paramètres » ? Ce n’est plus de l’informatique mais un jeu de cache cache idiot. Ah, pour corser le tout, pas moyen de paramétrer le clavier pour qu’il soit « num lock on » à l’allumage sans aller chipoter dans les registres… Bref, encore une foi, heureusement que Microsoft ne fabrique pas des voitures: ce serait dangereux et elle passeraient leur temps chez le garagiste pour des mises à jour « de sécurité ». Cela les dérangerait de vendre des produits finis, et de ne pas confondre clients et cobayes de laboratoire?
    En parallèle, pour mon laptop, je suis passé en macbook pro: franchement, c’est un peu plus professionnel, plus intuitif et plus fonctionnel. Il y a bien des défauts (par exemple pas de touche « del » bien pratique quand on corrige), mais c’est quan même plus convivial. Deviner ce qu’il faut faire est bien plus aisé. En conclusion, je crois que Microsoft est en train de se suicider en confondant ergonomie et devinettes de mauvais goût. La suite au prochain numéro…

    1. franchement, dans un monde moderne ou toutes technologie devient obsolète après 6 mois, c’est la 1er fois!! que je vois quelqu’un se plaindre de ne pas avoir de mise à jour pour un appareil datant de 3 ans et dont plusieurs version de l’OS sont sorti depuis. tu te plaint aussi de plus avoir de mise à jour pour ton pentium 3 avec windows 98?

    2. Tu es quelque peu handicapé…pardon…J’avoue que l’ergonomie surprend, et je ne suis pas convaincu de l’interface modern UI pour un ordinateur de production.. Même pas du tout…
      Mais de l) a galérer pour trouver les paramètres?!?
      Sont accessibles depuis n’importe quel fenêtre du desktop…ou via la recherche (cela dit plutôt bien faite) ou encore directement depuis l’écran d’accueil..Le panneau de configuration à quand à lui quasiment pas bougé..
      Pour le bouton arreter j’avoue…que c’est limite cela dit j’éteins mon ordinateur en appuyant sur le bouton power ( configurable ) .
      Verrouiller cap lock au démarrage de l’ordinateur…?? Non mais sérieusement quel détail.. et surtout quelle idée..et quelle inutilité.. Mais bon cela semble remettre en question tout un OS…chacun ses priorités..

  5. Le Mexique a été récompensé assez rapidement! Même si le projet se fait généralement en trois tours, Les Sounders ont frappé les premiers à la 19e maillot equipe vente du match. En plus de positionner les Sounders de deux victoires loin de leur titre US Open Cup quatrième année de suite. elle rubrique juste à lintérieur du poteau droit maillot h m 2012 haut de Sanchez 6, e réellement contr?lé le ballon maillot de foot barca, maillot celtics nba navons pas joué deux matchs daffilée avec une équipe pleine puissance. Meredith a fait deux arrêts dans une victoire de 2-1 aux dépens du Colorado le 7 Juillet pour aider à Seattle 8-5-6 mettre fin à un record de la concession?

  6. Hello! Je galère depuis que j’ai ce tel…. Paramètres zéro options… Je voudrais au moins recevoir mes messages non ouverts. Avez vous une solution? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité