Les QR codes, bientôt les pires ennemis des faux monnayeurs ?

shutterstock_66244375 - fausse monnaie

shutterstock_66244375 - fausse monnaieLes QR codes n'ont pas pour unique vocation de devenir les plus grands du monde, ils ont bien d'autres applications en réserve. Par exemple, ils pourraient bien compliquer la vie des faux monnayeurs !

Une équipe de scientifiques de la School of Mines and Technology, dirigée par Jon Kellar a mis au point une nouveauté qui ne va pas ravir les contrefacteurs.

En effet, voici leur nouvelle arme de répression massive, un QR-code en nanoparticules combiné à une encre fluorescente. Les faussaires risquent bien de faire grise mine.

Le code est conçu par CAO (conception assistée par ordinateur) et là où il devient particulièrement intéressant, c’est qu’il peut être pulvérisé sur toutes sortes de surface. Grâce à un processus d’impression par jet d’aérosol, ce code peut prendre place sur du verre, du plastique, du tissu et bien sur, du papier !

Timide, il ne se dévoile que sous des infrarouges, en effet, les nanoparticules absorbent les photons à une longueur d’onde non visible par l’oeil, en revanche nous pouvons voir ce qu’elles renvoient. Le code apparaît alors comme par magie, peut être numérisé et surtout vérifié.

Les QR codes ont envahi notre quotidien, ils finiront sans doute par squatter nos billets de banque. Vu la complexité de la bête, on souhaite bien du bonheur aux faux monnayeurs pour tenter de le reproduire et de faire marcher la planche à billets.

Même si ce n’est certainement qu’une question de temps, au départ il va falloir soudoyer plus d’un scientifique, et avec de la véritable monnaie …

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[ubergizmo]

Tags :
  1. Ce que vous dites à l’air vrai. Cependant c’est une erreur. Tout simplement car le but du faux-monnayeur n’est pas de reproduir parfaitement le billet et ses technologies. Le but est que le billet passe pour un vrai auprés du commercant a qui on le donne. Si un billet de mauvaise qualité a une qualité suffisante pour tromper un epicier, alors le billet est bon, meme s’il ne sort que d’une imprimante laser et pas de la banque de france.
    Apres c’est une question de morale :)

  2. hahaaa, les QR codes….franchement je me marre!

    Bon pour le sujet de l’article, je ne dis pas, mais….

    PETIT SONDAGE:
    Utile ou sans aucun intérêt sinon d’être pris pour un con par des agences de marketing et de vous faire devenir totalement dépendant de votre smartphone?

  3. de plus ce n’est pas la complexité du dessin (qui pourrait être quelconque) mais la complexité de l’encre qui en fait l’intéret.

  4. S’cusez-moi de débarquer mais … elle est ou la difficulté ?
    Faire un code-barres QR en encre qui réagit aux infra-rouges ?
    Si c’est ça : réveillez-vous les gars ! Les encres contrefaites qui réagissent à des longueurs d’ondes sont légion depuis … au moins 10 ans !
    Vous en avez d’autres des sécurités inviolables ?

  5. Heya i am for the first time here. I came across this board and I in finding It truly helpful & it helped me out a lot. I am hoping to give something again and help others such as you aided me.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité