Facebook, le cours des actions s’écroule et celui des plaintes explose

Facebook et recours collectifs

Facebook et recours collectifsC'est la débandade pour Facebook. L'action FB lancée sur le Nasdaq vendredi a perdu près de 20% de sa valeur en trois séances. Les actionnaires se considèrent comme lésés et choisissent d'en référer aux tribunaux.

Plusieurs plaintes collectives ont été déposées et attaquent quasiment tous les acteurs de l’introduction. L’action Facebook a clairement chuté au lancement pourtant, elle a pourtant finit par regagner un peu de valeur. Les aléas de la bourse répondrez-vous … Seulement les investisseurs ont été surpris et tentent de faire justice en passant par le biais des tribunaux.

Facebook est accusé en premier lieu, au grief de dissimulation d’informations. Les actionnaires estiment que les dirigeants du réseau leur ont caché une réduction grave du futur chiffre d’affaire du réseau. En cause, la surutilisation des applications mobiles au dépend du site lui-même.

Les investisseurs accusent donc les dirigeants du réseau mais également les trois principales banques ayant organisé l’entrée en Bourse (Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan Chase). Les analystes financiers des ces banques ont abaissé leurs prévisions durant processus d’introduction sur le marché, sauf que ces modifications n’ont été révélées qu’à certains investisseurs privilégiés, à savoir les plus importants.

Un homme est particulièrement pointé du doigt, il s’agit de Morgan Stanley, pour ainsi dire le gourou, le magna, le chef d’orchestre de cette opération boursière. Moins de trois jours avant l’IPO, le directeur financier de Facebook David Ebersman a décidé d’augmenter de 25% le nombre d’actions offertes aux investisseurs sur les conseils de Morgan Stanley. C’est également cet homme qui n’a averti qu’une poignée d’élus de la baisse des estimations.

Enfin, la plate-forme boursière Nasdaq est également visée par des plaintes pour ne pas avoir été en mesure de traiter en temps réel les ordres boursiers massifs. Le principal intéressé dénonce la multitude d’ordres contradictoires d’achats et d’annulations.

Bref les plaintes en recours collectif contre Facebook et consorts ont un cours franchement à la hausse alors que l’action a finalement retrouvé un peu de vigueur. Facebook a jugé ces allégations infondées et escompte se «défendre vigoureusement».

[Gizmodo]

Tags :
  1. Elle a été surcoté… Les investisseurs auraient dû s’en méfier surtout que de nombreuses études l’avaient quasiment prédite. Attendons de voir à quelle valeur elle va atteindre son seuil de resistance…J’espère pas trop bas pour ls investisseurs sinon ils vont avoir du mal à faire des PV :s

    1. osef des invest, j’espère que l’action va chuter de plus en plus jusqu’à couler, pour qu’enfin facebook ne soit plus que de l’histoire ancienne.
      D’autres résaux sociaux s’ouvriront ou se démocratiseront pour ceux qui veulent continuer a en faire l’usage, mais plus sécurisés et beaucoup plus fiables que celui-ci…

  2. Facebook ne coulera pas avant un bout de temps; mais va récupérer la confiance d’investisseurs apres ce bordel, haha. C’est un concept et une idée viable; mais un produit boursier rentable, ça non. Et l’éternelle avidité de banques d’investissements vient de nous le prouver avec brio.

  3. C’est vrai que l’action FB a été survendue, et je parle en terme d’image : la couverture médiatique a été hallucinante. Pourtant, ça sentait le piège à con à 10 bornes non ? Il faut croire que non, je revois encore ma famille me demander (moi le geek de la famille ?) « alors, t’as acheté des actions FB ? ». J’imagine le nombre de gens qui ont cru flairer la bonne affaire, alors qu’il était évident que c’était un mauvais investissement. Sans compter que, si l’action chute, c’est parce que beaucoup ont voulu revendre, mais qu’il y avait moins d’acheteurs…

    Bref, ça sera une bonne affaire quand l’action aura perdu 80% de sa valeur :)

    1. Oui, c’est compréhensible que juste par la « notoriété » de FB, l’acheteur lambda se laisse tenter.. Mais ca sonnait trop gros, pour que ça ne pète pas.. En attendant, je reste persuadé que même à -80% de valeur, ca ne restera pas une bonne affaire; à moins d’en racheter à tour de bras, et encore, pour le moment j’ai aps l’impression que l’action FB jouxtera la valeur d’autres grosse entreprise internet.

  4. tant que c’est leur pognon, et pas le nôtre (pour une fois) OSEF.

    Cela dit il faut vraiment être stupide pour tomber dans le panneau. Les plus gros clients ont arrêté de faire de la pub sur FB il y a une ou deux semaines, si c’est pas un signe ça…
    Ils refont la bulle de 2000, à croire qu’ils aiment ça.

    A quand les prêts indexés sur le court de FB ?

    1. *cours bien sûr.

      j’ai entendu qu’il fallait avoir 250 000 $ sur son compte pour « espérer » pouvoir acheter du FB.
      Si tel est le cas, les petits porteurs n’ont rien à craindre donc

  5. Bien fait pour leur gueule. C’est pas parce qu’on a du fric qu’on va forcément en gagner facilement.
    Un routour de baton leurs fera les pieds. Lorsqu’on doit accepter la défaite, ça fait perti du jeux.

  6. Bravo Facebook, dans la cours des grands, vous avez tenu moins de 24H avant de créer des ennuis, comme à chacun de leur mouvement.

  7. Merci pour ce fou-rire du matin :-D
    Donc c’est la faute de ce fichu Morgan Stanley, ce magnat (avec ‘t’ à la fin), ce gourou, ce méchant chef d’orchestre qui trompe les gens avec ses mauvais conseils. Il a probablement été influencé par un horrible couple de voisins, les diaboliques Fanny Mae et Freddy Mac, qui ont plumé des millions de propriétaires américains en leurs vendant des subprimes.

    Au fait, Morgan Stanley est une banque d’investissement fondée par Henry Morgan et Harold Stanley…en 1935. Les deux fondateurs sont bien entendu décédés depuis des dizaines d’années. Donc à moins qu’ils aient promu hier matin un de leurs innombrables petit-petit-fils qui se nommerait éventuellement ‘Morgan’ à la tête de la banque, Monsieur Morgan Stanley n’existe pas…c’est une banque! Pour Fanny et Freddy, je vous laisse deviner!

    1. Oui, on rit bien sur Gizmodo.
      Déjà que les articles sur la technologie sont limites, les analyses pointues sur la finance de marché le sont tout simplement un grand moment d’hilarité.
      Encore un article à rajouter au bêtisier de la version francophone de ce site.

      ps. prendre de vrais journalistes serait-il un luxe que pourrait offrir Gizmodo à ses lecteurs ?

  8. Quand on ne sait pas de quoi on parle, on ne parle pas Mr Guy’s MODO… (conf. le post de Phil, merci à toi Phil)
    C’est de pire en pire…

  9. C’est ça le casino, à trop jouer on ce brûle les doigts. Moi je vais demander réparation à Partouche parce que j’ai perdu 100€ à la roulette, non mais sans rire. Ces gens la veulent jouer mais lorsqu’ils prennent un coup de bâton, vite au secour, on perd du dolls.

  10. Heu c’est pas pour dire mais Morgan Stanley n’est pas un homme mais une entreprise… (facepalm)
    Bravo Gizmodo.fr pour encore une fois faire attention dans vos articles *clap clap*

  11. Hey, mais toutes leurs actions, ça découle de la vie privés des inscrits (inscrits dont je suis… mais j’ai 3 amis et un profil vide…)
    C’est bien fait pour la gueule des investisseur, quand on achète du vent… on récolte du vide.

  12. C’est bien fait pour ces fils de pute. Quand on décide d’être un loup pour bouffer les petits faut aussi s’attendre à se faire bouffer par des plus gros, je content que ça leur arrive.

    Bien sûr il reste la question de ces plus « gros » que j’évoque, qui les mettra en prison où leur placera un plomb dans la tête un jour?

    On s’est tapé une crise incroyable au niveau mondiale qui a affecter toute l’humanité de sa consommation à ses conflits, et des gens comme Morgan Stanley, ceux de Goldman&Sachs ou JP Morgan peuvent encore exister, marcher dans les rues et voir pour certains se retrouver à des positions de pouvoir dans des gouvernements?

    1. Juste, Morgan Stanley n’existe toujours pas c’est une Banque ! Sinon chui d’accord se serait un super encul*, et il y en a bien un qui apparement à conseillé le directeur financier de facebouc mais rassurez vous quand on parle de petits porteurs dans cette opération, il s’agit de portefeuille de 200 000 à 500 000 $ donc effectivement ils prennent un bouillon et c’est bien fait ! Car tout ces gens qui vive de spéculation sont la vraie gangrène de nôtre monde, l’aristocratie du fric ! BEURK et REBEURK

      Cours Variation Ouverture Plus Haut Plus Bas Volumes
      32.07 -0.09% 32.2 33.2 32.02 898101

      pourvu que ça dure !!

  13. Hehehe je veux pas jouer les cinique mais….une chute de 20% sur l action ça fait par rapport au prix initiale 1 action offerte pour 4 achetée ;-) c ptetre le moment d achetée non? Poooo bieennnnn ,je m appelle judas ;-)

  14. Pour pouvoir acheter des actions FB il vous faut 250 000 dollars sur un compte en banque et avoir « boursicoté » avec des actions de 30 entreprises differentes. Donc pour ceux qui revaient d une sorte de cave cooperative moderne passez votre chemin. Merci aurevoir.

    1. Bon…y a des choses a expliquer à ce que je vois

      @zer « Pour acheter des actions FB il vous faut 250’000 dollars »
      C’est complètement faux, pour acheter des actions FB, il faut un simple compte de dépôt dans sa banque et avoir au minimum l’équivalent de 33 US$ (soit le prix de ce jour d’une action FB)…évidemment il y aura des frais bancaires donc prévoir un peu plus mais c’est tout
      Je pense que vous avez lu des news parlant de la période d’avant l’IPO ou des actions s’échangeaient effectivement dans ce qu’on appelle le marché gris. C’est réservé aux investisseurs institutionnels, aux opérateurs,…et effectivement il faut présenter une certaine somme (généralement plus de 100’000 US$) pour pouvoir y accéder.
      Ce marché, autorisé bien que généralement pas approuvé par les sociétés concernées, permet l’échange d’actions avant l’IPO officielle.

      @bidule « mais rassurez vous quand on parle de petits porteurs dans cette opération, il s’agit de portefeuille de 200 000 à 500 000 $ donc effectivement ils prennent un bouillon et c’est bien fait ! Car tout ces gens qui vive de spéculation sont la vraie gangrène de nôtre monde, l’aristocratie du fric ! BEURK et REBEURK »

      Je précise, je travaille pas dans la finance, mais quand je lis ça, je me dis qu’il faut quand même expliquer certains trucs de la vie…
      La toute première chose à savoir, une fois pour toutes: c’est que les spéculateurs ne spéculent pas avec leur propre argent, mais celui des autres !

      Et qui sont ces autres? Et bien, ce sont:
      – les petits épargnants (grand papy, tata suzanne, le voisin, la boulangère du quartier) qui vont poser 10€ chaque semaine sur leur compte et qui ont signé pour un plan ‘épargne’ super génial et pas du tout risqué proposé par Monsieur Michu, leur gentil banquier depuis 20 ans (gentil et honnête mais pas le roi de la bourse non plus)
      – les fonds de pension qui récoltent une partie de chaque salaire de vous, moi, et de tous les gens qui bossent. Ils doivent garantir un taux d’intérêt élevé afin de nous assurer d’une retraite agréable
      – les villes, communes, régions qui doivent investir dans des fonds l’argent public récolté afin de les faire fructifier et payer les salaires des employés, financer les infrastructures, routes, voirie, écoles, etc…
      – De nombreux particuliers, principalement aux USA, qui ne bénéficient d’aucun fond de retraite, quasiment aucun système social, et doivent assurer eux-mêmes leur avenir pour pas finir le visage collé à une vitre d’un Denny’s à envier l’infâme plat de 8000 calories qu’on vient de vous servir (oui, c’est du vécu et j’étais très mal à l’aise)

      Dans le cas de Facebook, il semblerait que ce méchant Morgan Stanley (j’ai pas pu m’en empêcher) ait caché, avec la complicité des patrons de FB, la situation réelle de l’entrée en bourse. Pire encore ils auraient décidé d’imprimer 25% d’actions en plus sans réfléchir, histoire d’empocher encore plus de pognon…ben c’est raté.

      Mais, même si les actions se sont ratatinées. A un instant ‘T’ quelqu’un a reçu l’argent d’un autre pour la vente d’actions, et ce quelqu’un est devenu plus riche, le risque ayant changé de main.
      Bref, y a toujours un gagnant et un perdant, et là effectivement, ce sont plutôt les grandes banques américaines qui semblent avoir artificiellement maintenu le prix élevé de l’actions vendredi qui ont probablement vendu comme des boeufs dès que possible histoire de pas perdre…et qui a acheté? Probablement des millions de petits épargnants intéressé par des valeurs ‘new tech’.
      Bref, un peu comme les vases communicants…l’argent est passé de millions petites mains à des grands groupes, qui eux gèrent l’argent d’autres groupes et de millions de petites mains. Le pactole des banques provient généralement des frais de transactions et là…ça se compte par centaines de millions de US$

      P.S. j’ai acheté aucune action Facebook. Les dernières IPO de sociétés internet ont montré qu’il y a généralement une pointe au début et qu’ensuite ça s’effondre, et ça a pas manqué.
      Mais aujourd’hui pourquoi pas, l’action semble avoir un niveau plus correct (quoi que je miserais plutôt sur une valeur en dessous de 30$, faut pas pousser non plus, c’est Facebook pas General Motors quoi….)

  15. C’est vrai que l’on peux se demander pourquoi cette chute soudaine… Est ce un effet psychologique ou une manipulation des cours, je ne sais pas si on le saura un jour…

    Le cours en tout cas a bien remonté depuis ce post !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité