Facebook et la bourse, la déconvenue

Chute du course FB

Chute du course FBImpossible de rater la nouvelle, Facebook est entré en bourse sur le Nasdaq ce vendredi dernier. Les spécialistes présageaient d'un envol du cours de l'action estampillée FB et pourtant après deux journées, c'est l'effondrement.

Ce n’est pas encore une IPOcalypse mais Zuckerberg ne va pas passer la meilleure Lune de Miel de sa vie. L’action FB a chuté de près de 12% en deux petites journées, de quoi se faire quelques cheveux blancs précoces.

En effet, dès l’entrée en bourse du réseau, l’action a clôturé à la hausse, mais pas de beaucoup. Intronisée à 38$, elle finissait péniblement à +0,6%, soit 38,23 dollars. Sauf qu’elle ne s’est guère stabilisée et a débuté la séance de ce jour avec une baisse de 4,4%.

L’action est passée au plus bas dans la demi-heure suivante, avec une chute de 13.7% par rapport à son prix de lancement. A 17h30, ce lundi 21 mai, elle affiche un – 12.22%. En somme, pas de quoi rassurer les investisseurs futurs.

Bien que valorisé à 104 milliards de dollars, le réseau social est clairement accueilli avec précaution à l’heure actuelle. La bourse n’est pas une science exacte et avec un volume de 421 millions d’actions, il faut un certain temps avant d’atteindre un minimum de stabilité.

Il serait à la fois surréaliste et bien prématuré d’enterrer Facebook ou de parler d’un échec boursier. Pour le moment, la déception est sans doute de mise, mais avec la bourse qui sait de quoi demain sera fait ?

Tags :
  1. Facebook à fait le pire choix pour entrer en Bourse, en pleine crise financière, ils auraient voulu que ça se passe mal qu’ils auraient pas choisir meilleur moment.
    Soit les banques ont voulu avec l’entré de Facebook dopé un peu les marché d’optimisme soit ils sont abrutis.
    Quand à la chute de l’action, elle était déja valorisé trop haut elle redescend à son niveau . Et encore niveau très haut pour ce qu’elle représente vraiment.

  2. Ce genre d’effet arrive régulièrement : Des particuliers se précipitent pour suivre le buzz en espérant un gain rapide, mais le contraire se passe les premiers jours, ils paniquent et revendent vite en flippant pour leurs économies… Lorsque l’action est descendue suffisamment bas les vrais investisseurs rachètent à bas pris, puis l’action remonte tout doucement.

  3. Donc ça va être le moment d’acheter, si je comprend bien… Sauf que Facebook n’a pas de modèle économique de développement. Combien d’utilisateurs vont continuer à utiliser Facebook lorsqu’il va devenir payant ?
    Facebook est virtuel et n’est pas compatible au réel.

    1. Ça ne va jamais devenir payant, ils sont pas fou !! Est-que tu paies pour faire des recherche sur google ? Leur but est de divertir les activités mais surtout pas perdre les utilisateurs qui sont, la manne financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité