Les pirates, ces grands dépressifs ?

Etudiant

EtudiantSelon une étude menée aux Etats Unis par l'université des sciences et des technologies du Missouri, le pirate, celui qui télécharge et qui partage sans scrupules, serait plus à même d'être touché par les symptômes de la dépression.

L'étude, menée par l'université des sciences et des technologies du Missouri, est sérieuse : visiblement, les personnes ayant l'habitude de partager des fichiers piratés sur la toile seraient plus à même d'être touchés par les symptômes de la dépression. Menée sur 216 étudiants du campus de l'université du Missouri (tant qu'à faire), cette étude, et plus particulièrement son résultat, pourraient bien être repris par les MPAA et RIAA, qui trouveraient là un argument de plus pour diaboliser le partage de fichiers. Pourquoi pas, même si la même étude sort le même constat auprès des personnes passant sans doute un peu trop de temps sur les services de messageries instantanées.

Maintenant, pour être un peu plus précis sur la manière dont a été menée l’étude, sachez qu’elle a été conduite de la manière qui suit : les chercheurs ont analysé les habitudes sur la toile des 216 étudiants, et ont fait un rapprochement entre leur habitude à télécharger et partager du contenu illégal et leurs profils psychologiques, ayant été établis avant que ne débute l’étude en question.

[torrentfreak]

Tags :
  1. C’est quoi cette étude pourrie ? Normalement ça se fait sur 1000 personnes minimum, de plusieurs milieux sociaux différents ! Et corrélation ne signifie pas causalité. Ils pourraient très bien être dépressifs justement parce qu’ils sont étudiants, ou parce qu’ils mangent tous du fast-food, ou parce que ce sont des nolifes… Bonjour le sérieux des chercheurs…

    1. Pourquoi cette étude pourrie ? Comme le dit l’article, pour diaboliser encore plus le partage gratuit.
      En plus de brandir l’argument que nous sommes en train de tuer l’industrie du disque/DVD en plus c’est méga dangereux pour nous, on va devenir dépressif ! Quel argument de vente !

  2. donc pour résumer ceux qui télécharge sont plus à même à devenir dépressif.. ils ont juste oublier un petit détail, un mec qui télécharge est un mec qui n’est potentiellement pas complètement une bille en informatique, et donc passe une peu plus de temps que la moyenne sur l’ordi..

    telecharger = dépréssion ? ou passer plus de temps sur l’ordi = telecharger plus = depression? je pense qu’on peut zaper le telechargement, c’est simplement que les geek sont plus depressif que la moyenne, rien de plus et riena voir avec le dnl ^^

  3. Et si c’était plutôt « les jeunes gens un peu déprimés s’emmerdent chez eux, alors ils téléchargent histoire de mater des films » ?
    Et puis une étude sur 2oo péquenots ? Non mais sérieusement ? Ca n’a RIEN de sérieux ! Rien du tout ! Autant parler de cette faaabuleuse étude faite sur 18 strip-teaseuses pour dire « oui oui les hormones influent sur le comportement des hommes », ahalol quoi.
    Gizmodo, il serait sérieusement temps de reposer les pieds sur terre et de poster des sujets sérieux. Les erreurs se multiplient, les articles sont de plus en plus dans le n’importe quoi. Non mais vraiment, une étude sur un seul campus, et sur à peine 216 étudiants…

  4. Faut arrêter de dire des conneries,il y’a des pays comme ceux du Maghreb ou nous n’avons tout simplement pas le choix. Télécharger (et a l’époque graver des CD) pour pouvoir jouer ou simplement avoir accès a certains logiciels car nous sommes tout simplement inexistant aux yeux des éditeurs.
    Donc selon cette ridicule étude, quelques 6millions ou plus de jeunes et moins jeunes seraient dépressif a l’heure actuelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité