La colle à viande …

original (6)

Profitez bien de votre prochain filet mignon, le prochain risquerait bien d'être nettement moins 'mignon'. Il se pourrait en réalité qu'il ne soit qu'un amas de déchets pressés et maintenus grâce à un procédé des plus appétissants : la colle à viande.

Officiellement nommée la transglutaminase, il s’agit d’une enzyme qui colle littéralement deux morceaux de chair dès lors qu’on les presse l’un contre l’autre. Cette enzyme provient à la base de sang de bétail, elle est dorénavant produite en masse à partir de cultures bactériennes.

Notre colle à viande se présente sous la forme d’une poudre. Son usage est assez simple, il suffit de saupoudrer généreusement des déchets de viande de basse qualité. Le mélange est ensuite mis sous presse, dans un moule circulaire lui donnant la forme ronde et si caractéristique d’un filet mignon.

La ‘viande’ est ensuite mise sous vide et passe la nuit au réfrigérateur. Une journée plus tard, elle est disponible à la consommation et ressemble à s’y méprendre à morceau boeuf juteux de qualité.

Ce procédé est largement utilisé dans l’industrie et dans certains restaurants où les demandes de filet mignon sont abondantes. Cruelle vérité, ce morceau de choix servi dans les restaurants est fréquemment une agglomération de morceaux de boeuf de basse qualité, soudés ensemble avec la colle de la viande …

Délicieux.

[Gizmodo]

Tags :
    1. 80% des restos se contentent déjà de servir des plats surgelés de chez Metro, produits industriellement. Le signe qui ne trompe pas : une carte qui propose trop de plats différents.
      Non seulement, on paye cher un plat surgelé, mais en plus ça formate encore plus le goût du public. Dans 20 ans, combien de % de la population trouveront dégueulasses des plats faits maisons parce qu’ils sont habitués aux exhausteurs de goût, arômes artificiels et produits de mauvaise qualité ?
      C’est moche.

  1. « Profitez bien de votre prochain filet mignon, le prochain risquerait bien d’être nettement moins ‘mignon’. »
    Tournure un peu maladroite.

  2. On pourrait l’utiliser en médecine !
    Fini les points de sutures !
    Cicatrisation rapide !

    Licenciement du personnel et économie de main d’oeuvre !

    Ils y ont pas encore pensé ??! Je dépose le brevet !!!
    Cool !

    1. Reste juste un détail à régler : comment convaincre le blessé en voie de cicatrisation de passer 24 heures sous vide dans un frigo ?
      Mais ce n’est qu’un détail. ;o)

      PS : il est interdit de breveter du « vivant ».

  3. Ceci dit ça existe depuis un moment.
    Gros avantage, on colle des petits morceaux pour en faire un plus grand (et donc plus cher) et en plus ça retient superbement l’eau (et de l’eau au prix du filet de boeuf….)
    D’ailleurs, il n’y a qu’à voir dans les rayons jambon en tranche, le premier prix ne peux même plus s’appeler jambon tellement il y a peu de viande (ils appèlent ça « tranches sandwich » ou « spécial pizza »…) Du coup il est même plus cher que le plus haut de gamme (si on compare kg viande / euro).

  4. D’abord c’est totalement erroné de dire que 80% des restaurateurs se servent en plats sous vide prêts à servir..il suffit d’aller sur place et de voir l’emplacement du rayon plat cuisiné…il est tellement petit qu’on imagine mal un tel débit ! Ensuite une viande reconstituée peut se voir à l’oeil très facilement,1 filet mignon est constitué d’une viande dont les fibres courent sur toute la longueur ça se voit d’ailleurs il suffit d’appuyer avec le doigt dessus pour voir la texture filandreuse… Élémentaire mon cher Watson ;0)

  5. D’ailleurs cela vaut pour le filet de bœuf ou le filet de veau,mais pas seulement..la bavette la hampe etc etc c’est du pareil au même.. Et oui il faut avoir la « fibre »pour être boucher

    1. Tu es bien naïf Rivas. Des pratiques similaires sont choses courantes dans l’industrie agro-alimentaire française. A lire les livres « Toxic » et « Toxic food » de William Reymond si le sujet t’intéresse. L’auteur français, vivant aux Etats-Unis fait l’inventaire de l’industrie alimentaire aux US mais aussi en Europe où il se demande si les mêmes pratiques ont lieu. Mais il te suffit aussi de comparer 2 tranches de jambons par exemple. Comment se fait-il qu’un jambon à la coupe et un autre sous vide aient l’air si différent ? Il suffit de regarder les étiquettes !!! Les différents morceaux de jambon tiennent ensemble grâce à un mélange de protéine et d’eau, qui fait office de colle. Informez-vous !!!!

  6. Chez le bœuf la pièce le long de l’épine dorsale est denommé « Filet »,et il y en a 2 puisqu’une carcasse est faite de 2 moitié à droite et à gauche dans le sens de la longueur… Rendons à César ce qui…

    1. Je ne pourrai pas vivre sans voir un agneau bien cuit dans mon assiette *_*

      Néanmoins, il n’est pas normal que cela ne soit pas marqué dans les emballages..

  7. Moi je suis sans doute privilégier mais je vois le boucher découper la viande choisi directement sur la carcasse.
    Et mon fils qui a trois ans a sa réponse à
     » papa d’ où ça vient le steak haché? »
    Et chose simple que tous pouvez faire c est de mieux choisir votre restaurant et évitant systématiquement les chaînes de fast food où pour vendre un sandwich 1,95€ ils doivent faire des économies. Et ce n est pas sur les salaires (de misère) car ils sont protèges par la loi alors c est sur la marchandise!!!
    Essayez donc de faire un hamburger simple avec 0,95 € de marchandise (1€ de main d’ oeuvre, de cuisson, de coût d’ établissement et de franchise). Ben pour ce prix vous mangé de la merde (désolé M Koff d’ utiliser votre expression mais c est la plus appropriée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité