Ils veulent exploiter les ressources des astéroïdes !

asteroide

Planetary Ressources est le nom d’une nouvelle société qui sera officiellement lancée mardi à Seattle. Le projet : faire "des milliers de milliards de dollars" via "l’exploration spatiale et les ressources naturelles". Est-ce sérieux ? Plutôt ! Regardez…

Dans les actionnaires, il y a le réalisateur James Cameron, Larry Page et Sergey Brin de Google, et Charles Simonyi (un ex-employé de Microsoft et un touriste spatial à répétition).

Cameron a touché le fond de la Terre, il aime les films où on exploite les planètes étrangères. Charles Simonyi, n’est jamais complètement revenu de l’espace et il lui reste quelques millions sous le coude. Quand aux zigotos de Google, il faut bien qu’ils s’amusent avec leurs milliards.

En fait, on ignore ce que va faire la société Planetary Ressources. Le communiqué de presse est assez obscure et très accrocheur. On apprend que ces domaines sont « l’exploration spatiale et les ressources naturelles ».  Et que « Cette start-up innovante créera une nouvelle industrie et donnera une nouvelle définitions aux ‘ressources naturelles’. »

D’après le magazine Technology Review du MIT, ce projet vise l’exploitation des astéroïdes. Quand on sait que certains de ces objets célestes contiennent des minerais rares comme le cobalt ou l’or dans des quantités absolument indécentes. (de quoi couvrir nos besoins pendant des milliers d’années) On comprend que cette start-up (sic) n’est pas là pour dilapider son argent dans un projet irréaliste, mais bien pour réaliser de (très) gros bénéfices.

Mardi 24 avril, nous en saurons un peu plus sur les projets de cette nouvelle société qui souhaite partir à la conquête de l’espace. Nous vous tiendrons informé. [Technology Review ; sciences-mag.fr]

Tags :
  1. Ben si cette société dispose d’un budget de 300 ou 400 milliards de $, car c’est au bas mot le coût d’un tel projet, pourquoi pas…

    1. Pour un asteroide de petite taille c’est 1 milliard de dollar, pour une astéroïde plus gros c’est plusieurs milliard, mais ni 300 ni 400.
      C’est juste un satellite adéquat qui va faire le boulot après tout…et ce genre de projet reste dans les normes de prix.
      De toute manière : James Cameron + Google + tous les autres + je n’en doute pas une seconde, l’introduction en bourse = tout plein de milliard.
      On a plus confiance en eux qu’en nos états et on les comprends :D

    2. Trè précisement c’est 289 895 193 933 € et 35 cts. Je le sais car j’ai une calculette scientifique Ti92. On se la joue Mélenchon et on ramene ça en année de SMIC pour rire ?

      1. Désolé mais je vois pas comment vous pouvez connaitre le prix que va couter la construction d’un satellite capable de mettre en orbite un astéroïde (car j’imagine qu’ils le ramèneront pas sur terre), l’exploiter, et ramener les richesses sur notre chère planète bleue.
        300 milliards me semble beaucoup, 1 milliard me semble peu et 289 895 193 933 € et 35 cts me fait rire (j’attends ta conversion en SMIC).
        Je vais me la jouer un peu présidentiel aussi : est ce que les deux premiers peuvent me dire comment ils ont trouvé ce chiffre (surtout le 1milliard parce que t’as l’air très sûr de toi)

      2. Pour arriver à 300 milliards de $ je me suis basé sur l’estimation faite par la NASA d’une mission habitée vers Mars. Ce qui d’un point de vue technique me semble assez comparable.

      3. @lordaltharien : heu..je l’ai lu là : http://www.gizmodo.fr/2011/10/10/tout-sur-le-projet-fou-pour-ramener-un-asteroide-sur-terre.html
        …mais c’est vrai que j’ai pas confiance en ces zozos… :D
        et @ jimbo : Je pense qu’une mission habité vers Mars demande beaucoup plus de moyen que de ramener un astéroïde vers la terre, puisque qu’il y aurai le facteur humain à rajouter à la note. Et le facteur humain coute cher, ça c’est sur :D. Rien qu’en systèmes de survie ça doit bien banquer !

      4. Peut-être mais ensuite il faut l’exploiter cet astéroïde, et la ça va nécessiter des moyens colossaux et des technologies qui n’existent pas. Donc énormément de milliards.

      5. Bon de toute façon ça coûte cher et notre appréciation de l’addition de pourra de toute façon pas être très juste. J’imagine par contre que si nos fortunes technologiques ambulantes investissent dedans ce n’est pas pour rien. On peut aussi penser que c’est un gigantesque coup de pub, mais j’y crois pas trop ^^

  2. Effrayant : si une société est capable de ramener les ressources d’un astéroïde, c’est un coup à déstabiliser l’économie de la planète : imaginez, par-exemple, si ils ramènent des milliers de tonne d’or, le déséquilibre que ça ferait… Mais on y viendra surement.

    1. Vous trouvez pas qu’elle a déjà épuisé toutes ses ressources « l’économie de la planète » et qu’il faut avoir de nouvelles approches et visions de la chose ?

    2. Moi, je trouverai ça passionnant. Rendez-vous compte : La diminution de la rareté de certaine matières premières entrainerai une diminution des prix…dans un monde normal.
      Certain verrai ça d’un très mauvais œil. C’est ceux là qu’il faudra surveiller.
      L’économie mondiale après quelques soubresauts s’en trouverai, au contraire, renforcé par cet apport inespéré en capitaux « palpable » et réels, pour changer.
      Ça ferrai vraiment du bien à tout le monde, sauf à certain, donc…
      Cela dit je ne doute pas une seconde qu’eux-même mettront des pepettes dans cette aventure.

  3. J’y ai pensé il y a pas longtemps.
    Il y a l’aspect « ressources que l’on peut ramener ».
    Il y a aussi le fait que la composition exotique de certains astéroïdes permettra peut-être de concevoir des dispositifs « auto-réplicateurs » plus simples que ceux qu’il faudrait concevoir n’importe où sur terre (je parle d’une machine contenant tout ce qu’il faut pour fabriquer d’autres machines identiques à elle-même en utilisant seulement les ressources de son environnement accessible : une sorte de machine vivante).
    Est-ce que quelqu’un s’est déjà penché sur ce problème d’ingénierie théorique ?

    1. Ça fait parti du domaine des nanotechnologies (Des machines de Von neumann), qui pourraient être très utile en médecine, et finalement dans tous les domaines, si on fait gaffe…oui parce qu’il faudrait pas recréer les replicateurs ! De telles machines pourrai bien voir le jour rapidement après la date fatidique de la singularité !
      Par ailleurs, un astéroïde constituerai la base d’un magnifique point d’équilibre dans la constitution d’un ascenseur spatial.
      Et en y réfléchissant, si on ordonne tout (exploitation minière, fabrication sur place d’un cordon, aménagement de l’intérieur du caillou, amortissement financier via la vente du minerai, etc..) c’est peut-être d’ailleurs ce qu’ils ont en tête…pour moi ça se tient..

      1. Pourquoi tu fais ton bogdanov ?
        Je t’ai parlé de la machine de Von Neumann ? Non.
        Je te parle de la machine de Fiduce : un « objet » qu’on peut poser à un « endroit » et qui est capable, sans intervention extérieure, de « traiter » son environnement immédiat jusqu’à obtenir un deuxième objet identique à lui même (moyennant la production de déchets sous forme de sous-produits perdus).
        Bref, exactement que que fait un organisme biologique vivant adapté à son milieu.
        J’ai pas dit que c’était facile, ni même possible. je dis juste qu’il serait intéressant d’y réfléchir (plutôt que d’envoyer sans arrêt des sondes archi-limitées et à fond perdu).
        Ça implique évidement tout un ensemble de dispositifs tels qu’une source d’énergie conséquente (et renouvelable : panneaux solaires), un décomposeur/recomposeur de matière brute, une imprimante 3D moléculaire, des bacs réacteurs chimiques, des machines outils multi-usages, etc.
        Bref, ça tiendrait surement pas dans une valise (plutôt un camion), mais c’est peut-être pas impossible à concevoir.
        Après tu peux me demander à quoi ça sert … ben comme l’homme : à rien à la base. Mais si tu lui fous un principe religieux dans le ciboulot, tu peux peut-être espérer qu’il vienne à ta rencontre avant de se foutre en l’air, dans quelques millions d’années. En d’autres termes, tu peux tout à fait ajouter la production d’une fonction accessoire « non vitale » à ta machine auto-répliquante. Des trucs « utiles pour toi » comme par exemple : développer de la puissance de calcul mise en réseau, raffiner le terrain pour une deuxième génération de machines, produire une atmosphère, produire un émetteur/récepteur, une caméra, une base spatiale, etc … tu peux même contrôler les opérations à distance.

      2. Si vraiment t’as pas d’idée, tu peux à la limite t’arranger pour que tes petites machines te prient … mais dans ce cas, je crois qu’on peut dire que t’es légèrement mégalo.

      3. ..ouai, bon, les nanites c’est une peu petit…mais des machines auto-replicative quelle soit micro ou macro ça reste bien sympa et c’est basé sur les même principes : On cherche des éléments pour se reproduire, on se reproduit et on suit le programme du moment.

  4. Bonne idée mais si on fait référence à d’autres « documentaires » hollywoodien de Cameron on risque de ramener sur Terre des choses auxquelles on ne saura faire face. Ca va être cool mais hélas aucun de nous ne verra tout cela.

  5. @Locke
    Parce que tu crois vraiment que cela ne va coûter qu’ 1 milliards de $ ? Déjà dans les années 60 le fait d’ envoyé 21 gus sur la lune avait coûté à la NASA 180 milliards de $, alors exploiter de manière industriel un astéroïde situé à plusieurs millions de km de la terre (beaucoup plus loin que la lune) ! Excuse-moi mais le coût d’une telle entreprise se situe facilement dans la fourchette de prix que j’ai indiqué. Et encore je suis optimiste car beaucoup de technologies sont a développer.

    1. Je pensais que cet astéroïde serai d’abord ramené à un point de Lagrange du système Terre-lune. Il semblerai qu’il serai à un point de Lagrange du système Terre-Soleil, en fait. Ça le mettra à 1500000 km.
      C’est pas tout prés, mais peut-être plus que tu ne le pensais ?
      Cette relative proximité pourrai faire baisser les couts d’exploitation en conséquence.
      Je te renvois à cet article ou c’est expliqué : http://www.gizmodo.fr/2011/10/10/tout-sur-le-projet-fou-pour-ramener-un-asteroide-sur-terre.html
      Le plus dur sera de choisir le bon et de le ramener. Après, c’est à peu prés dans nos cordes.

  6. Ils vont forcément dévier les astéroïdes de leur trajectoire. C’est des malades de l’Armageddon en mal de sensations fortes.
    Vite Bruce Willis, aide nous.

  7. Notre futur façon Gundam se précise de plus en plus. Alors OK ça me ferait plaisir de voir des Mobile Suit mais par contre je serais pas super heureux si une guerre en découle.

    A quand l’annonce des premières colonies spatiales ? :-D

  8. Il en utilise de(blanc comme neige) l’argent (fleur violette) qui sert a rien(soleil jaune) moi je pense rouge qu’ils se croivent dans un film

  9. 300 Milliards de dollars, de quoi « réduire » la faim dans le monde et faire avancer la recherche médical, non ?

    Que je suis con moi, ça rapporte rien du tout ça -_-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité