Transformer des SDF en hotspots, une initiative controversée

SDF & WiFi

L’agence de publicité Bartle Bogle Hegarty de New-York est au cœur d’une controverse étonnante. Les responsables d’un projet marketing ont jugé bon de transformer des SDF en hotspots WiFi.

C’est à l’occasion du célèbre festival SXSW (South by Southwest) qui se déroule à Austin au Texas que l’initiative décriée est apparue. En effet, l’agence a transformé treize sans abri en borne hotspot.

Avant de hurler à la dérive, les intentions de cette agence n’étaient pas innommables. Outre le fait d’améliorer la connectivité au sein du festival, les SDF étaient volontaires et rémunérés. La démarche se voulait donc caritative.

Il ne s’agit pour le moment que d’un test, les SDF en question arboraient un tee-shirt doté d’un système MiFi où était inscrit «  homeless hotspot ». Ils étaient ensuite répartis à des points stratégiques du SXSW et les chalands pouvaient les retrouver via une application.

Ainsi, les passants profitaient d’une connexion et rémunéraient ensuite les sans-abri via Paypal et en fonction du temps passé en ligne. S’ils choisissaient la somme donnée, la BBH avait suggéré un don de 2$ par tranche de 15 minutes.

Le côté caritatif n’a en revanche pas du tout été perçu par les promeneurs qui ont été tout bonnement indignés, voir choqués du concept. BBH a d’emblée précisé qu’ils n’en retiraient aucun bénéfice et que leur but était de moderniser la traditionnelle distribution de journaux effectuée par les SDF. De plus, leur dispositif permettait de ne plus rendre les sans-abri invisibles et par extension de sensibiliser les individus à leur condition précaire.

Si certains y ont vu un dessein louable, d’autres ont été scandalisés de voir des êtres humains utilisés ainsi. Du point de vue des SDF, ils ont exprimé un réel enthousiasme, en plus d’être consentants et dédommagés, ils ont eu le loisir de discuter avec d’autres personnes et de dispenser une image plus positive.

[boingboing]

Tags :
  1. Personnellement ça me choque pas plus que sa c’est un boulot qui leur permettrai d être rémunérer comme n importe quel autre .Au contraire tant mieux pour ceux qui voudraient s’en sortir et quitter la rue ou tout simplement manger….

  2. Moi perso, si j étais dans la merde. Je serai preneur. Et je vois pas ou sa choque quand je vois notre monde y beaucoup de chose qui me choc mais pas ce concept.

  3. Les américains c’est le grand écart permanent. Des génies, des innovateurs, des visionnaires, et une multitude de crétins comme nulle part ailleurs.

  4. Moi, je trouve l’initiative géniale! Au lieu de payer des gens à ne rien faire, tu les paies une misère, ce qui leur permet de cottiser (pas beaucoup certes, mais c’est toujours çà de pris). Une fois qu’ils ont bien été bombardés d’ondes Wifi et autres parce que le homeless doit pas être relié avec un cable à la prise téléphonique donc, c’est des ondes 3G en Europe, si on venait à faire la même chose et 3G et 4G aux States, en plus du Wifi. Après çà, je pense qu’en passant un pet-scan, ce dont je doute qu’ils aient les moyens, ils vont toucher le jackpot mais ne pourront pas profiter très longtemps de leur cancer.

    Bilan :

    – Réduction du comage
    – Réduction du nombre de « parasites »
    – Réduction du budget alloué aux prestations sociales
    – Un peu plus de confort pour les riches qui, de cette façon, avec le nez rivé à leurs tablettes, téléphones et autres gadgets, ne remarqueront même plus les pauvres!

    Pour un monde meilleur, rien de tel que de bonnes grosses oeillères pour ne pas se rendre compte de la misère omniprésente qui nous entoure tous les jours.

    Vous aurez compris que je ne suis pas favorable à ce genre de pratiques et que çà pourrait même me donner envie de gerber.

    Ces gens ne travaillent pas mais, pour la plupart d’entre eux, la survie est un combat de tous les jours. Cà ne justifie en aucun cas qu’on puisse se permettre de les exploiter ainsi.

    1. Le seul souci c’est que ce sont des gens comme toi qui créent la misère puis ensuite s’engraissent dessus .Je pense que tu phagocytes plus qu’une personne qui, elle, survit .

    2. J’suis pas en désaccords total avec ce que tu dis mais sincérement, là tu fais l’indigné, etc… Mais a part pondre un pavé sur gizmodo.fr est-ce tu agis au jour le jour pour améliorer les conditions de vie des sdf?! Est-ce que à chaque fois que tu vois un sdf dans la rue tu lui parles, lui donne quelques pièces?! Même si ça parait choquant au premier abords, je ne vois pas le problème de donner un travail aussi ingrat soit-il à des personnes totalement démunie, si en plus ça leur permet de communiquer un peu plus avec des gens et de sortir de leur isolement permanent et du mépris général des personnes je trouve ça plutôt honnête. Pour les ondes/cancer rien n’est clairement avéré et je ne suis pas sur que mourir dans le froid l’hiver sois beaucoup plus enviable qu’un possible cancer 15ans plus tard… Après c’est clair que c’est n’est pas une solution à long terme pour eux mais si ça permet de « survivre » pendant quelques mois…

      1. a la cléééééééééé

        Je te retourne ta question moralisatrice et culpabilisante à 2 balles : à chaque campagne des restos, de la croix rouge ou du secours populaire, je remplis un caddie (pâtes, lait en poudre, couches, savon…). Je ne me pose pas en saint mais çà m’étonnerait que tu fasses de même.

        Pour le coup de l’argent, file de l’argent à un alcoolique ou à un drogué et regarde ce qu’il en fait. Je ne dis pas que c’est la majorité mais quand je vois un mec avec une pancarte « un petite pièce pour manger », juste à côté d’une boulangerie et que tu lui fiachètes un sandwich et une bouteille d’eau, ben c’est tout juste s’il te fout pas le tout dans la gueule. Avant de donner du travail et de l’argent à des gens, il faut leur réapprendre à vivre en société. Des établissements existent en France, avec des résultats que je ne connais malheureusement pas mais j’ai vu des exemples de réinsertions réussies.

        Pour le côté « social » et le fait qu’on remarque plus les clochards s’ils se trimballent avec une antenne wifi sur le dos, je te poserais une simple question : est ce que tu regardes les antennes relai téléphoniques ou les boitiers france télécom? Non? ce sont des objets. C’est exactement ce que vont devenir ces personnes.

  5. @lorenzo(avec plein de chiffres) : c’est quelle mots que tu comprend pas dans « consentant et enthousiaste » lis bien l’article avant de nous pondre ton paver de bien-pensant de mes deux.

    1. @Fredolas : Je ne te souhaites pas un jour d’être dans la merde. Saches que çà peut arriver à tout le monde et plus vite qu’on le pense. Et si tu te retrouves dans ce cas là, tu vas devoir te nourrir. Hors la nourriture s’obtient avec de la thune donc parfois le consentement n’est pas une approbation mais une nécessité.

      Changeons un peu le contexte actuel de ta vie confortable : tu vis dans la rue, tu te trouve dans un pays où les restos du coeur n’existe pas, tu dois constamment trouver des canettes en vu de les revendre au recyclage pour espérer quelques $$$, plutôt quelques cents pour t’offrir une frite au McDo ou équivalent.
      Un jour un gars se pointe et te proposes de porter une antenne GSM pour améliorer la couverture téléphonique dans le métro (bon je sais ici c’est une antenne wifi mais c’est pour l’exemple). Toi qui a la télé, internet et un tas d’autres média à ta disposition tu hésiterais peut-être à la porter constamment sur toi car tu sais qu’elles sont les polémiques de santés (fondées ou non) qu’il y a autour de çà.
      Et bien saches que quand tu vis dans la rue tu ne suis pas les infos et donc tu peux te dire que çà n’a pas l’air dangereux et puis çà rapporte un peu d’argent … faut bien vivre.

      Pour moi, tout comme @lorenzo77124 cela me fait gerber. Cela montre à quel point pour le confort d’une petite élite (non pas de personnes intelligentes, mais de personnes fortunnées), on exploite la misère humaine. Je compare çà à l’industrie pharmaceutique qui exploitent la pauvreté des gens pour les utiliser comme cobayes pour tester de nouveaux médicaments (encore une fois, je distingue le malade qui tente parce qu’il n’a plus rien à perdre, du pauvre qui teste une pilule pour un labo contre quelques $$$. Pilule sensée calmer la douleur de je ne sais pas quoi mais qui aura pour effet indésirable de lui pourrir encore plus sa vie avec de nouveaux problèmes de santés dont il se serait bien passé.)
      On peut encore donné l’exemple de la polémique qu’il y a eu l’année dernière aux Etats-Unis, où des types demandaient à 2 homeless et organisaient des combats de catchs de rue pour donner au vainqueur quelques $$$. Tout çà pour qu’une poignée d’internautes fassent le buzz sur Youtube.

      Tout çà pour dire que je peux comprendre vos points de vue à @Djamal, @Mick, @Fredolas. On peut se dire que çà part d’une bonne intention. Mais l’histoire nous montre souvent que d’une bonne intention peut aussi partir une dérive qui parfois est plus importante que l’intention de départ.

      1. « Cela montre à quel point pour le confort d’une petite élite (non pas de personnes intelligentes, mais de personnes fortunées) »

        Ce que tu décris ici, s’appelle le monde du travail :-)

        Marc le réac.

  6. Ca me fait bien rire que ce soit les mêmes gens qui s’indignent pour la dignité humaine dans ce cas que ceux qui s’en foutent le reste de l’année. Etre payé pour donner accès a internet, c’est pire pour la dignité humaine que de dormir sous un pont dans un carton et devoir supplier les passants pour quelques centimes ? La blague.
    Si vous critiquez BBH, proposez des solutions au lieu d’invoquer de facon hypocrite la dignité humaine pour éviter d’avoir a résoudre le problème des SDF…
    Personnellement si j’avais rien a manger, je serais plus qu’heureux d’être payé 50$ pour porter un Tshirt 6h.
    Qu’ils crèvent de faim, de froid ou de manque d’hygiène, ca passe ! Mais qu’ils puissent éventuellement mourir d’un cancer dans une vingtaine d’années, alors la panique a bord ! N’importe quoi …

  7. En admettant qu’il y ai l’équivalent de 2 utilisations d’une heure , par heure. (en moyenne, je pense que ce sera plus souvent 15 minutes, et il y aura surement plus de 2 personnes à la fois, mais en comptant les éventuel trous, je pense qu’on atteint facilement les 8×15 minutes d’utilisation sur une heure)
    Cela ferait du 16$ de l’heure pour porter un tee-shirt. Je suis pas sur qu’ils soient bien exploités.

  8. En fait c’est les 2 en même temps. C’est louable et choquant. Comme le dit l’article cela choque les sensibiltés trop… Sensible ou succeptible d’être trop sensibilisé à la condition humaine ;-) Et d’un autre coté ça fait manger quelques SDF ce qui devrait rassurrer sur la condition humaine. Encore une fois, ce ne sont ques les parties prenantes qui doivent émettre leur opinions. Ou pas… C’est pas pire que de faire un vidéo à 2 balles sur Youtube pour trouver un employeur en y réflechissant bien. Moi je les trouve courageux ces Clarence and co…

  9. Il faut regarder l’image fournie avec l’article aussi, on peut supposer qu’en se connectant au hotspot les internautes devaient passer par une page de description du sdf pour valider leur accès. Alors ça attire l’attention sur eux plus que le cancer, quelqu’un qui vit dans une maison avec le wifi à forte puissance est bien plus exposé si dans le pire des cas il y avait un réel danger. La page d’accès est très digne en plus.

  10. Je ne comprends pas comment on peut dire que des personnes qui dorment et vivent comme des chiens dans rue pour survivre sont considérés comme des profiteurs .
    Leur donner de l’argent ? Pourquoi ? Ce sont des gens qui ont terminé surendetté par ex. toutes leur vie ils devront rembourser , ce n’est pas avec 10 $ journalier que vous allez les aider à s’en sortir au contraire ils préféreront abréger leur souffrance en achetant un litre de gnôle ou de drogue .
    Vous voulez les aider à ce réinsérer ? Amputer votre salaire de 25 % , achetez de la bouffe avec et allez leur donner puis donner leur asile chez vous pour leur redonner des notions élémentaire de savoir vivre pour mieux se réinsérer .
    Cette démarche de hotspot est assimilable au  » bumfight  » et tout aussi condamnable, ignoble :

    http://www.bumfightsdump.com/

  11. @mondedem.: j’ai même pas eu envie de lire ton paver mais je me suis juste arrêter à ta petite phrase où je sais pas ce que c’est d’être à la rue!! Et figure toi que si, j’ai été sdf et j’ai du me battre pour m’en sortir en acceptant tous les boulot que l’on voulait bien me donner!!! Crois moi, porter une antenne c’est absolument pas dévalorisant comparer à récurer les chiottes et autres distribution de tract à des gens qui ne t’accordent aucun regards!!
    Et pour les autres qui parlent sans savoir de ce qui est cancérigène ou pas, occupez vous d’abord des antennes qui ce trouve dans vos HLM, tout juste au dessus de vos têtes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité