Allez-vous revendre vos cadeaux ?

Cadeaux

La grande tendance de ces dernières années n’est autre que la revente des cadeaux de Noel. A la moindre insatisfaction, le cadeau se retrouve fissa sur un site de revente ou de troc. Le phénomène est loin d’être endigué puisqu’il devrait augmenter de 50% cette année.

La revente des cadeaux est un phénomène qui s’accélère de façon spectaculaire et concerne désormais 3 personnes sur 10 en 2011, contre 2 sur 10 en 2010. La raison majoritairement invoquée n’est pas des plus originales, le manque d’utilité d’un cadeau est une excuse viable pour le revendre. Logique.

Price Minister est plutôt bien placé pour comprendre ce phénomène, ils publient aujourd’hui leur 6ème baromètre annuel sur la revente des cadeaux. (Détail technique, il s’agit d’un sondage en ligne du 2 au 9 décembre 2011 sur une base de 1687 répondants représentatifs).

Un véritable phénomène

Au final, ce sont les femmes qui sont les plus représentatives du phénomène mais de peu. 31,2% d’entre elles ont déjà revendu un cadeau. Les hommes ne sont pas en reste et les talonnent avec un joli 28.7%.

Une fois qu’on a goûté à ce procédé, on y replonge les deux pieds dans le plat. Le taux de récidive atteint des sommets avec 98.2%.

Cela dit, nous ne sommes pas si vénal, puisque nous donnons aussi nos cadeaux. On passe de 34% à 43% de personnes ayant donné un cadeau entre 2010 et 2011. Aaaah l’esprit de Noel.

A bas les tabous :

Le pragmatisme est à la hausse cette année, 7,4% disent au récipiendaire : « si ça ne te plait pas, tu peux le revendre sur Internet». Idéal pour éviter les déceptions ou les conflits, ajoutez une grosse part de bûche par-dessus tout ça et tout le monde est heureux. D’ailleurs 15,4% donnent le coup de main nécessaire contre 14% en 2010.

La question à  10 000 dollars, « Imaginons que votre propre conjoint veuille revendre le cadeau que vous lui avez offert ». La donne change quand Chéri entre en jeu, un petit tiers (32,2%) s’offusque. Un gros quart (26,1%) comprend si c’est exceptionnel et 41,7% déclarent ne pas être dérangés du tout. Mieux, 17,2% s’occupent directement de revendre le cadeau (l’amour sans doute).

Bonne nouvelle, les Français évoluent en devenant moins cachottiers. Alors que 14,6% des revendeurs de cadeaux avaient avoué leur revente à la personne qui le leur avait offert, ils sont 17,2% à l’avoir fait en 2011.

Un phénomène qui n’est pas prêt de s’arrêter.

L’affirmation : « A l’avenir, les Français se mettront de plus en plus à revendre leurs cadeaux »  recueille 79,4% d’adhésion. D’ailleurs même les réfractaires confirment, plus de la moitié se montre résignée quant à l’avenir de la cession de cadeaux.

© julien tromeur – Fotolia.com

Tags :
  1. Comment une belle accroche marketing lancée il y a plus de 8 ans par les sites d achat/vente pour illustrer leur métier est devenue une réalité eco et un marronnier des médias ! Je me rappelle d une des première accroche de 2xmoinscher.com : le père Noël a encore été une ordure : revendez vos cadeaux !

    1. aller, je veux bien t’en débarrasser … comprend bien que ça va pas être facile à assumer d’avoir un iPhone 4S donc si tu pouvais également me dédommager (disons 100€ en plus de l’iPhone) là ce serait OK.
      à prendre ou à laisser, je peux pas te proposer mieux !

      ;D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité