Passe prendre un café, j’habite dans le nuage 32

175629-passing-cloud

Les environnements aéroportés représentent l'archétype des bâtiments imaginaires du futur. C'est inscrit dans l’imagination collective, on rêve de vivre au milieu des nuages et nous n’attendons plus que la technologie nous le permette.

Créer ce type d’environnements suspendus est au coeur de nombreuses recherches et ce depuis longtemps, seulement cela nécessite une bonne dose de technologie. De nombreuses propositions théoriques ont vu le jour, en revanche pas leurs aboutissements. Le problème principal est évident, ce qui monte doit impérativement redescendre, dans le cas de ces blocs aux lourdes armatures, il vaut mieux éviter qu’ils retombent sans autorisation…

Il devient légitime de s’intéresser à cette alternative qu’est la vie dans les nuages, le Cloud lui-même n’a jamais été aussi présent après tout. Tiago Barros, designer de son état compte bien nous envoyer au septième ciel grâce à son projet : Passing Cloud.

Passing Cloud est un assemblage de sphères flottant gracieusement dans nos cieux. A l’image des Zeppelins, elles sont comme en apesanteur pour une durée limitée. Barros utlise la traction du Nylon et une structure légère en acier inoxydable. En ce qui concerne la propulsion, les rafales de vent sont les uniques responsables du mouvement de cette masse. Ecologique de surcroît puisque ce concept n’utilise que la seule puissance de notre cher Eole.

En revanche, ce n’est pas nécessairement l’idéal pour notre époque, malgré la beauté de ces sphères, le vent est un moyen de propulsion bien trop aléatoire et à moins d’une bonne tempête, bien trop lent. Barros se sert de ce point de vue comme contre-argument, il le détourne en expliquant que grâce à ce projet les individus ne seront plus tributaires du temps et du stress. Il libère ainsi le voyageur de ses angoissantes préoccupations. Pour l’artiste, il s’agit en réalité de redéfinir l’acte même de voyager. Onirique jusqu’au bout, le designer souhaite proposer une nouvelle vision de la vie nomade et la contextualiser via son Passing Cloud.

Ceci n’est qu’un projet, mais on s’y verrait bien passer quelques nuits dès qu’il sera plus abouti. Finalement il n’est peut-être pas si lointain le temps ou l’on dira, « Passe prendre un café, j’habite dans le nuage 32″.

 

[Gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur Gizmodo Help
  1. Au mieux ça fera un hôtel sympa pour les plus fortuné d’entre nous.
    Enfin bon c’est comme tout, la technologie avance d’abord pour ceux qui ont de l’argent, rien qu’à voir virgin galactic, c’est un moindre mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité