Quand les pirates téléphonent gratuitement il n’y a pas le feu

340x_traffic_1

Certains voleurs ont trouvé un moyen commode de téléphoner gratuitement et surtout anonymement: les feux rouges de Johannesburg, en Afrique du Sud.

Il s’avère que certains des feux tricolores de la ville sont équipés de cartes SIM pour pouvoir signaler automatiquement d’éventuels dysfonctionnements en GPRS aux autorités.

Ces cartes SIM sont convoitées par des voleurs manifestement bien renseignés, car tous les feux rouges ne sont pas équipés et rien ne permet de distinguer visuellement un feu équipé d’un feu dépourvu de SIM. Et pourtant les voleurs savent où trouver les puces.

Le vol de ces puces crée des bouchons et des accidents. La Johannesburg Roads Agency estime les dommages causés par ces larcins à environ 8,8 millions de rands (soit environ 930.000 €). Du coup ils ont arrêté le déploiement et le remplacement des SIM qui étaient re-volées aussitôt après avoir été remplacées.

Une enquête est en cours pour rechercher de possibles (et même probables) complicités internes ayant pu renseigner les voleurs sur les feux tricolores à convoiter. [Joburg via The Guardian]

Tags :
      1. Ils prennent la carte sim, pas le feu. Quand bien meme, suffit de le prendre la nuit, tu le met dans ton salon pour téléphoné au pire

        1. Rho, l’autre invité des mercredi soir qui croit bon de préciser qu’ils n’embarquent pas les feux. Mais lol!

  1. Les opérateurs sont sensés savoir restreindre les services ; pourquoi activer le service voix, voir encore plus restrictifs, ne le permettre qu’avec certaines BS… faudrait essayer avec les cartes SIM dans les autres objets connectés.
    => Je te téléphone depuis mon GPS.
    => J’ai hacké mon frigo pour t’appeler.
    => Je te tel avec mon système d’alarme.
    => c’est mon chien qui m’a passé sa Puce … http://goo.gl/eGeSs

  2. cela existe en france et depuis longtemps, mais avec des chaudières ou des cartes embarquées, mais les puces sim sont complétement inexploitables: juste des sms vers des numeros speciaux, pas de voix, pas de data, et code pin aléatoire activé : faut vraiment être de billes pour laisser des puces sim standards dans un équipement M2M. Seule l’équipement connait le code pin de sa carte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité