Ceci est un réacteur nucléaire naturel

Il y a 2 milliards d’années, la Terre avait plusieurs réacteurs de fission nucléaire naturels, qui brûlaient à l’intérieur de sa croûte. Ce que vous voyez ici sont les restes de l’un d’eux, qui se trouvent à Oklo, au Gabon.

Ces réacteurs se seraient activés naturellement, suite à une forte abondance et densité d’Uranium-235. Il y a 2 milliards d’années, il y avait 3.000 atomes d’U-235 pour 100.000 atomes d’autres matériaux.

En plus d’avoir 1% d’U-235 et d’être assez gros pour maintenir la réaction, ces fourneaux nucléaires naturels nécessitaient une basse concentration d’absorbeurs de neutrons (comme le Cadmium) et une haute concentration de matériaux modérateurs (comme l’eau ou le carbone). De nos jours, il n’y a plus de réacteurs naturels sur Terre parce que les quantités de ces matières sont insuffisantes.

Ces réacteurs naturels sont importants pour comprendre la formation de la Terre, mais aussi pour trouver de nouvelles manières de confiner les déchets radioactifs. [Oklo via APOD]

Tags :
  1. Par définition, un « réacteur » est le « conteneur » d’une reaction.
    Toute réaction se fait obligatoirement dans un réacteur quel qu’il soit (ça peut être aussi tube a essais par exemple) Donc là il s’agit bien d’un réacteur naturel

  2. Dans les années 70, les géologues français ont pas mal exploré toute cette partie de l’Afrique à la recherche d’uranium pour les centrales nucléaires en développement en France à l’époque.
    Ils sont tombés par hasard sur ce réacteur nucléaire naturel, et récemment, c’est la connaissance géologique de toute cette zone qui a permis une datation précise des fossiles d’organismes multicellulaires âgés d’environ 2 milliards d’années qui ont fait la couverture du journal peer-reviewed Nature (fonssiles dont on a parlé dans les journaux type Le Monde) à cause de la « bombe » scientifique que ça a été (les plus anciens organismes multicellulaires connus avant ça dataient d’un peu plus de 600 Ma, avec des suspicions sur des fossiles d’environ 800 Ma, et une algue datée de 1,2 Ga).

  3. jannonce que le gars sur la photo va probablement avoir de serieux problemes de santé dans l ‘avenir , vu qu il est au contact de matériaux irradiés, une pensée à lui et à toute sa famille

  4. Le contact avec des matériaux radioactifs est plus que courant dans la vie quotidienne. Le mec ne risque rien s’il ne reste pas exposé longtemps ici.

    Dans un litre de lait, il y a un important pourcentages d’atomes radioactifs (je donne pas de %ages car ici on a des petits malins qui viendraient aussitot me dire qu’ils sont pas exacts), la radioactivité naturelle n’est donc pas dangereuse lors d’une exposition de courte durée (sauf atomes particuliers dont la radioactivité est particulièrement pénétrante et de forte intensité).

  5. @ nick : ça fait plus de 2 milliards d’années que le réacteur naturel s’est arrêté, une bonne partie des isotopes se sont désintégrés depuis ;)
    La radioactivité est donc bien plus faible d’à Tchernobyl ou que sur le site d’essais du Nevada

  6. N’importe quoi !
    C’est les Stellaires qui nous ont laissé ça, un point c’est tout. S’il pose la main au bon endroit, ça se réactivera et la couche d’ozone sera réparée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité