Bill Gates investit dans les nuages qui pourraient sauver le climat

Bill Gates continue d'occuper sa retraite en investissant dans des projets futuristes. Il a récemment choisi d'apporter son concours financier à ce projet de machines capables de transformer l'eau de mer en nuages artificiels dans l'espoir de sauver notre climat.

Les 300.000$ investis par le fondateur de Microsoft dans le projet Silver Lining aideront sans doute à son développement: celui-ci démarrera avec seulement 10 navires, mais il leur en faudrait 1.900 et encore 7 milliards de dollars pour pouvoir réellement espérer influer sur le climat.

Si vous pensez que le projet tient la route et que vous avez des copains milliardaires, faites passer le message. [The Times via Inhabitat via Slashdot]

  1. C’est comme ça que sont nés les poissons volants !
    « Les poissons volants ça existe, mais c’est pas l’espèce dominante » !!!

  2. Je ne vois pas du tout l intérêt de produire des nuages, surtout que notre problème principal est le réchauffement global induit par des gaz a effet de serre, qui pour simplifier font comme une chappe de plomb bloquant sur Terre une bonne partie de la chaleur produite par le soleil. A mon sens des nuages supplémentaires augmenteraient encore plus ce processus de « serre »

  3. Si le climat se réchauffe, j’imagine que l’évaporation sera plus importante, donc qu’il y aura plus de nuage… où est l’intérêt d’en fabriquer ?

  4. @ Lestat
    Je comprends ton raisonnement mais avant de dépenser 300 000 USD je pense que quelques scientifiques se sont penchés sur le projet et ont conclu à un réel intérêt de la méthode !
    C’est peut-être pas la solution miracle mais elle a au moins le mérite d’exister. Et, même si on parle ici d’un investissement, avec certainement un retour espéré, je trouve très intelligent qu’un homme à la tête d’une telle fortune s’emploie à sauver le climat plutôt qu’à acheter des forêts, des usines ou du pétrole.

  5. Après Windows, les nuages artificiels. Pauvre garçon.

    Ce projet stupide et hasardeux ne résout pas l’origine du problème.

  6. @ Greenpsj : tu as raison, mieux vaut ne rien faire que de faire un petit peu.
    La prochaine fois on lui dira de racheter une usine bien polluante, qui lui fera gagner plus, puisque de toute façon il s’attaque pas à l’origine du problème.

    Et je ne pense pas que le monde se plaigne de Windows, et jusqu’à preuve du contraire, il peut dépenser son argent dans ce qu’il veut.

  7. ce plan, est (pour moi) une très bonne chose mais le salinité de l’eau augmenterai pas et influencerai pas quelque chose ???

  8. Des relevé théoriques démontrent que sans la pollution, l’impact des rayons du soleils sur le sol terrestre créerait un réchauffement climatique encore plus important. En d’autres thermes : La pollution réchauffe la planète par effet de serre, mais elle nous protège du soleil.
    Pour ma part, tout comme Toma, je pense que les scientifiques qui ont conclu à un réel intérêt de ce projet sont plus disposé à conseiller Bill Gate que certains prétentieux présents sur ce blogue.

  9. Ce Bill Gates est un fou qu’il faut enfermer.

    Il à récemment déclaré lors d’une conférence TED :

    « First we’ve got population. Now, the world today has 6.8 billion people. That’s headed up to about nine billion. Now, if we do a really great job on new vaccines, health care, reproductive health services, we could lower that by, perhaps, 10 or 15 percent, but there we see an increase of about 1.3. »

  10. « Les 300.000$ investis par le fondateur de Microsoft  »

    Mouais, pour lui ce sont quelques centimes. Il gagne ça en quelques jours !

  11. Disons que tu as 150 000 € en tout et que tu offres 1 € pour sauver le climat, tu as été plus généreux que Bill Gates!

    Perso j’ai confiance en la concurrence des entrerpises, c’est ça qui vas changer les choses et améliorées, on prend l’exemple Google, il ce lance dans les énergies, et peut être demain rendre l’eau de mer portable

  12. @oupss M’enfin, les grandes avancées ont toujours eu lieues en temps de guerre (V2 allemand, énergies nucléaire, premier ordinateur (Colossus ) pour décoder Enigma etc..)

    Conclusion, une bonne guerre mondiale, et il y a de forte chance qu’on règle le problème du climat. Au pire des cas ça réglera le climat en diminuant la population mondiale, donc moins de pollutions.

    Maintenant il faut trouver un motif, une bonne récession par exemple.

  13. Sa me rappelle un reportage a la TV, et un article sur futura science il parler de se projet et d’autre
    le principe c’est de former des nuage blanc pour renvoyer une partie des rayon du soleil.
    Mais le problème c’est que se ne seront pas des nuage fait que d’eau mais de tout se qui se trouve dans la mer (sel , algue,…) .
    mais bon c’est mieux que de faire sauter du souffre dans la haute atmosphère , ou de peintre en blanc tout les toit des maison . :)

  14. Puisqu’il s’agit de mon domaine, pour une fois je réponds :
    Il est tout à fait exact que l’eau sous sa forme gazeuse est un gaz à effet de serre, comme dit précédemment. Cependant, il faut savoir qu’un nuage, c’est en majeure partie de l’eau liquide : l’eau gazeuse condense en fait autour d’un noyau (une poussière pour simplifier). On parle alors d’aérosol. Or, une fois le nuage créé, celui ci reflète une partie des rayons en provenance du soleil : il refroidit donc la terre . On parle d’albedo. C’est un processus difficile à quantifier à l’échelle terrestre. L’efficacité de ce système est donc incertaine.

  15. @ Lestat, Toma, RuSheR : faux.

    @Nuage Sowilo et dreeck : Tout Juste

    Phénomène d’obscurcissement / albédo (les nuages « blancs-brillants » vus de dessus renvoient les rayonnement thermique dans l’espace) qui diminuent le rayonnement reçu, donc la température globale.

    Le couvercle de nuage empêche la chaleur de s’évacuer la nuit, mais la combinaison des 2 provoque un refroidissement (mesures concrètes effectuées les jours suivant le 11/09 par le simple impact de l’absence de trainées de condensation causées par les avions, qui sont des « presque-nuages »

    Au final, je pense que l’idée de Bilou est un simple coup marketing.

    Pas besoin de fabriquer (à grand coup d’énergie) des nuages. la terre (en fait la mer) les fabrique tout seul :

    la terre chauffe => la mer chauffe => plus d’évaporation => plus de nuages => moins de rayonnement solaire qui passe => la terre refroidi

    Ca se passe comme ça depuis quelques millions d’années, c’est pas Yann Arthus Bertrand ou Nicolas Hulot qui vont changer qquechose. Qu’ils continuent à faire des reportages et des photos,… et qu’ils laissent le climat aux climatologues.

    Cela évitera de disperser des absurdités qui, à force de persévérance, finissent par polluer le crâne de nos concitoyens…

    Les vrais problèmes sur terre n’ont rien à voir avec le CO2 :
    - la terre ne peut nourrir convenablement et durablement que 1 à 2 milliards d’hab. Sinon, culture intensive, et appauvrissement des sols (à long terme)
    - on est en train de vider les océans à grande vitesse

  16. @bidul: tout a fait d’accord, on parle beaucoup du CO2 alors qu’il y a des tas de problèmes aussi important sinon plus (biodiversité, démographie, eau, pollutions, …). J’ai l’impression que les médias ont réussit a faire croire que « problèmes écologiques »= »CO2″

  17. En Europe on s’en fout, on a nos volcans Islandais ! :)
    Un moyen prouvé historiquement pour faire baisser la température.

  18. c’est toujours drole de voir les critiqueurs parler sans savoir et en ignorant les heures de recherches passées par des scientifiques ayant le triple de leur QI
    je vous conseille de lire un peu des magazines scientifiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité