Google pourrait racheter la Grèce

La Grèce a été sauvée par l'Union Européenne.

Mais dans un monde où certaines multinationales sont plus puissantes que certains états, elle aurait tout aussi bien pu être rachetée par une entreprise.

Et si Google avait racheté la Grèce pour la sauver de la faillite?

Incongru? Pas tant que ça.

Comme plusieurs multinationales de premier plan, Google dispose de suffisamment de liquidités pour pouvoir éponger en payant comptant les dettes de pas mal de petits pays. Et quand quelqu’un rachète vos dettes, vous devenez son débiteur. Parfois dans tous les sens du terme.

Quand les entreprises multinationales commenceront-elles à mener des O.P.A. sur des pays pour mieux les contrôler et les influencer au profit de leurs besoins propres? Dans certaines républiques bananières, c’est déjà le cas de manière officieuse. Mais à l’avenir, on peut imaginer que ce genre de rachat devienne officiel. Après tout pourquoi pas? Les nations ne sont jamais que le vestige des précédents millénaires, et dans les faits, le monde globalisé s’affranchit des frontières des Etats dans bien des domaines.

Nous sommes aujourd’hui citoyens de pays, mais pour combien de temps encore? Le jour où nous appartiendrons aux entreprises n’est peut-être pas si lointain. C’est d’ailleurs la thèse développée par Max Barry dans son roman Jennifer Gouvernement. En guise de nom de famile, les individus portent le nom de l’entreprise qui les emploie. L’auteur décrit un monde dans lequel le marketing guerrier est poussé à outrance (si vous avez envie de lire le livre traduit de l’anglais, il est disponible en français chez Amazon et à la Fnac). A côté, le No Logo de Naomi Klein ressemble à un conte pour enfants.

Posséder un pays, c’est pouvoir créer un système politique (la Première République Numérique de Cyber-Grèce), battre sa monnaie (des Googlar$?), émettre des passeports et promulguer des lois (au hasard sur la conservation des données, les croisements de fichiers, la suppression de la vie privée en ligne).

On pourrait imaginer que certaines entreprises acquièrent des pays pour sécuriser des ressources rares (par exemple des matières premières employées dans la fabrication de micro-processeurs) ou des sites stratégiques (par exemple pour lancer des satellites privés ou contrôler des câbles sous-marins trans-océaniques).

L’étape suivante est bien sur la guerre entre ces entreprises devenues états souverains. Une sorte de retour au Moyen-Age, le marketing et l’arme atomique en plus. Imaginez un peu Samsung contrôler la Bourgogne et Apple régner en Avignon.

Oui, vous avez raison de commencer à trembler. Cet avenir est tout à fait possible. [image source]

Tags :
  1. ..c´est vrai on y pense pas asser! ce qui fait peur c´est que se soit plausible. Donnez moi quelques billets et je vous pond un scenar du feu de dieu. Vite appelez Moore!
    En tout cas, merci giz, on a pas l´habitude de ce genre d´article…

  2. Eyh!! Apple ne touchera jamais un cheveux d’Avignon, tu m’entend! JAMAIS!! C’est mon fief, ma bataille… Hummm ok je sort ==>[].

    PS: Avignon est le lieux de villégiature de nos chers palmipèdes, et ce n’est pas une pomme qui vas y faire sa loi, non mais!!

  3. Y’a peut-être comme une différence entre « Racheter la dette de la Grèce » et « Racheter la Grèce » non ?

    Faut arrêter de fumer la moquette…

  4. Cet article est vraiment énorme! :-D
    On en viendrait à se demander quelle est finalement la frontière entre état et entreprise à partir du momentoù une entreprise devient très puissante.
    On voit déjà que certaines entreprises contrôlées par certains états les influencent pas mal!
    Il n’y a qu’à voire un certain pays avec une certaine ressource et une certaine armée.
    D’une certaine manière on y est déjà! C’est certain :-)

  5. Article sympa =)
    A noter que l’écrivain Bernard Werber a aussi écrit une nouvelle à ce sujet, en imaginant la création de petites villes par ces entreprises : la microsoft-city, l’Icity, et une vraie ville disneyland :p . Ces petites villes s’agrandissant jusqu’à remplacer les états.
    Il pousse même l’idée jusqu’à imaginer la conquête spatiale réalisé par ces entreprises.

  6. Excellent!!! franchement, je ne suis pas geopoliticien pour estimer la crédibilité de cet article… Mais qu’est ce que j’ai rigolé. Merci pour cet dérision.

  7. oui un peu n’importe quoi..comme le dit tres bien Obiwan, racheter la dette c pas racheter le pays.
    Sinon, vraiment tres univers dickien tout ca :)

  8. Encore une fois on discrédite Google alors que c’est la plus généreuse, Microsoft ou Apple on pourtant plus de cash.

    Perso j’aimerai bien vivre dans une Google-city ou Paradise, j’avais vus une documentaire où une personne chez Microsoft avait deux autres travail à coter pour survivre.

    Microsoft fonctionne comme ces OS, ta la version basic, premium, pro, … la basic c’est pour les plus pauvre

  9. Je vous conseil une des nouvelles de B. Werber qui développe cette idée des entreprises qui rachètes les états jusqu’à devenir indépendantes et se battre pour la conquête de l’espace.

  10. The pirate bay ont bien essayé. C’est dommage qu’ils n’aient pas réussi : ils n’auraient eu à répondre qu’aux lois où sont implaté les serveur à savoir piratebayland.

  11. Je pense que vous n’avez pas la notion des proportions dans cette affaire.
    Les 31 milliards mobilisés, qui seraient déjà bien chers pour Google, ne représentent pas le total de la dette grecque, mais le besoin de financement immédiat de la Grèce sur son budget 2010.
    La dette grecque est plus proche de 236 milliards de $… bien plus que ce que valent Google et Microsoft réunis.

  12. Même si (comme le souligne Acturama) Google n’a pas les moyens, j’aime bien le principe de cette fiction. Quoi que, qui empêche Google d’emprunter ? Je suis certain que les banques auraient plus facilement confiance ;-)
    En fouillant bien, Google (ou une autre entreprise) aurait peut être les moyens d’acheter un pays un peu moins cher.

  13. La Grèce a été sauvée par l’Union Européenne. les américains du FMI.

    Sauvée si on peux dire :

    TVA passe à 23%
    Baisse des salaires de 12%
    Suppression du 13 et 14e mois des fonctionnaires
    Passage de l’âge de retraite de 60 à 65 ans

    Et mieux, dépouillés de leur droit de vote au sein de l’UE si ils ne jouent pas le jeu.

  14. Ce qui est intéressant, comme souvent, ce sont les réactions à cet article. « Vous n’avez pas les proportions », « faut arrêter de fumer », etc…

    Si on prends le corps de l’article, la seule phrase qui associe Google à la Grèce se termine par un point d’interrogation. La seule affirmation de l’auteur, c’est « Google dispose de suffisamment de liquidités pour pouvoir éponger en payant comptant les dettes de « pas mal de petits pays » .

    Pourtant, la quasi totalité des lecteurs n’ont très certainement enregistré que le titre de l’article. Son contenu n’est visiblement que secondaire pour beaucoup.

    A méditer…

  15. Très bon article ! Au delà du titre sur lequel certains s’arrêtent, on peut légitiment se demander jusqu’à où peuvent aller les entreprises…

  16. On retrouve ce principe avec la trilogie martienne (Mars la Rouge, la Verte et la Bleue), de Kim Stanley Robinson, où les entreprises rachètent des pays. Robinson les appelle les Métanationales, ce sont elles qui vont régir la terre et tenter d’exploiter Mars…

  17. Petit probleme :

    J’ai un patrimoine de 100 000 €, et une dette de 1000 €

    tu me pretes 1000 € pour me sortir d’affaire un moment, je t’appartiens ou je te dois 1000 € et des interets ?

    C’est la meme chose pour un etat.

    Et il faut arreter de penser que la valorisation boursiere d’une boite et son cash soient la meme chose :)

  18. Bonjour

    Pourquoi croyez-vous que ce sont des boites privées qui donnent des notes aux pays ???
    Cela permet à leurs amis de se faire un max de frics sur le dos des citoyens tout simplement et sans jamais travailler :-(

    Je suis d’accord avec le travailler plus pour gagner plus mais il faut l’appliquer à tout le monde.
    C’est à dire aux spéculateurs.
    Ils ne travaillent pas ils ne gagnent rien.

    Il est vraiment temps d’avoir un sursaut citoyens et faire comprendre à nos élus qu’ils doivent faire leur boulot pour le bien commun et pas celui de quelques uns.
    Je propose que les états européens arrêtent de s’emmerder à rembourser leurs dettes.
    Car cela ne signifie plus rien du tout de pareils endettements.
    Gardons cet argent pour nous.
    Et j’attends les réactions des autres pays.
    Qui osera venir emmerder l’Europe toute entière ???
    Personne car les représailles pourraient être fatales pour l’emmerdeur.

    A+

    Olivier

  19. Vrai discussion de bar. On dirait un ivrogne qui me parle. Serieux: on fait pas d’études à Gizmodo? Une entreprise qui achète un pays? Et pourquoi pas un bordel qui rachète Matignon?
    Ps: Droit international? Qqun?

  20. @olivier : la liberte d’expression fait peur parfois ….

    tu sais ce que tu racontes ? La dette de la France tu crois que c ‘est quoi ?
    c’est ce qui rapporte des interets sur tes placement en ‘fonds en euros’ ou sur tes livrets a la banque.

    Alllez pour le bien etre de l’Europe on arrete de payer la dette et on plante les petits epargnants … mais bon c est comme pour les eolienne je dois pas etre assez inteligent pour tout comprendre, tu as surement prevu de couper la tete des patrons pour prendre leur argent pour rembourser les petits epargnants ;)

    Et puis serieusement arretez d’avoir peur des entreprises, a ton avis qui detient Google ? Les actionnaires : toi , moi, tes sicav, tout le monde !

  21. @kounelaki

    Insinuerais tu que Gizmodo fait du copier coller ?

    si tu lisais jusqu’au bout :
    Gizmodo.fr en partenariat avec 20minutes.fr

    a moins que j’aie mal compris le sens de ton post ….

  22. @Poal A GraT

    « La dette de la France tu crois que c ‘est quoi ?  »
    Peut-être une partie de mes impôts qui sert à rembourser une dette non remboursable au lieu de profiter aux français.
    On pourrait se servir de cet argent pour enfin financer certains projets.

    « c’est ce qui rapporte des interets sur tes placement en ‘fonds en euros’ ou sur tes livrets a la banque. »
    Ils sont bien content d’apprendre cela ceux qui paient des impôts mais n’ont pas suffisamment pour épargner…
    Et leurs impôts servent donc à financer ceux qui ont assez d’argent pour épargner. C’est pas mal comme principe :-(

    Il y a effectivement des têtes à faire tomber.
    Mais je ne mets pas tous les patrons dans le même panier.
    Je pensent surtout à ceux qui quels que soient les résultats de leurs entreprises partiront avec un pactole confortable.
    Ceux qui investissent toutes leurs économies dans leur petite entreprise méritent bien plus que les gros porcs du CAC40.

    Il est temps de supprimer la Bourse.
    Elle ne sert plus à rien à part enrichir trop rapidement les spéculateurs.
    Tout se déroule trop rapidement pour que notre économie absorbe ces changements.

    A+

    Olivier

  23. @GraT

    Je disais bravo au copié collé et en effet j’avais pas lu jusqu’au bout l’article du 20min où c’était écrit qui a pompé sur qui…mais bon c’est sans importance de toute façon… ;-)

  24. Comme dit Iché, ce thème a été traité en profondeur par la littérature Cyber-Punk

    Il est dommage que celle-ci ne soit pas plus connu alors que nous nous rapprochons sans cesse des dystopies détaillées par les auteurs de ce mouvement.

  25. La dette de la Grèce est déjà détenue par des entreprises privées (des banques quoi). Que Google se transforme en banque ou pas, le danger est déjà là : c’est la spéculation sur la dette (les obligations émises par l’état grec). Il faut déjà s’inquiéter franchement.

  26. « Gizmodo.fr en partenariat avec 20minutes.fr » ?

    Pourquoi pas x) mais à préciser dans l’article et à ne pas copier deux fois svp ?

  27. Encore un article dont les seuls sources sont « Google = World Domination » (boo les vilains).

    Remarque, si l’intérêt est de faire parler de l’article plutôt que de dire quelque chose de pertinent alors c’est réussi.

  28. Premierement, le titre de l’article est deliberement trompeur et malhonnete, puisqu’il laisse penser que Google est en discussion pour acheter la grece, ce qui n’est bien sur pas le cas.
    Passons. l’article aurais pu etre interessant sil ne fabulait pas completement sur les modalites de ces rachats. Meme si effectivement, certains pays pourraient a l’avenir dependre tres largement de certaines entreprises quand a leur dettes par exemple, ce n;est pas demain la veille que une entreprise emmettra des devises et des passeports etc. dans tout les cas, un pays restera gouverne administrativement par des responsables elus par la population, et les entreprises pourront qui sais, peut etre prelever des taxes ou impots, ou demanderont simplement des interets au gouvernement. Alors ecrire des betises comme le googledollar, c’est vraiment a l’image de l’ignorance grandissante des journalistes et chroniqueurs de nos jours, qui s’adaptent il faut le dire, au niveau intellectuel de leurs lecteurs.
    Et de grace, que quelqu’un decouvre que Google n’est pas le centre du monde, n’est pas la seule entreprise du monde, et est tres loin d’etre la plus riche du monde.

  29. Au fait, les  » supprimer la bourse », « a bas les speculateurs et les banques », c’est beau aussi.
    Un realisme et une clairvoyance comme il en existe peu aujourd’hui.

    En effet, je pense que tout le monde ici, si on pouvais investir et ne plus aller se faire **** au travail tout les jours, on le ferais tous. Alors ne crachons pas sur les mauvaises personnes.

  30. Salut, c’est quand même dingue de voir certain commentaire comme le déficit, la dette -> les banques, grosses scté -> le peuple…
    surtout que pourquoi s’endetter auprès des banques quand on peut produire sa monnaie??? (pour ceux qui sont dans ce raisonnement, qu ils m’explique a moi ki yen a stupide)
    moi perso, je me sens pas solidaire de ca, je préfèrerai mettre le bordel ambiant et le développement en pause le temps de se refaire un santé mais tous disent, c’est ca retournons au moyen age, et bien oui, si il n’y a que ca pour vivre de manière sage et respectueuse, tandis que tous pensent au profit et au cul…Alors puissent l’amour la paix et la joie gagner vos cœur.

  31. la grèce volée? cotisation retraite de 37 à 40 ans, et la création d’un impôt sur les constructions illégales (non il n’y a pas d’erreur). Vive la grèce.

  32. En fait, c’est la situation médiévale : des nobles puissants parce que propriétaires fonciers, ne représentant que leur propre intérêt, face à une royauté théoriquement souveraine, représentante de l’État et du pouvoir politique, mais impuissante à imposer sa volonté à ses vassaux. Toute l’histoire des capétiens est une longue lutte de pouvoir pour soumettre les puissants à l’État, ce qui ne sera finalement réalisé que sous Louis XIV…
    La Révolution française ne fera que modifier le mode de désignation des pouvoirs publics (par élection et non plus par hérédité monarchique), mais cette situation restera la norme jusqu’à la fin du XXe siècle. Depuis, c’est le retour progressif à la féodalité…

  33. Pour mémoire, il avait été sérieusement (?!) envisagé, dans les années 90, un scénario de « rachat » des Iles Micronésie par Microsoft.

  34. Les banques contrôlent déjà les ministres des finances des pays occidentaux. La guerre en Irak était pilotée par les lobbyes militaires et pétroliers, qui sont eux-mêmes liés aux banques. Il serait temps de revenir à la République et de nationaliser la fabrication de la monnaie.

  35. Ok, les entreprises ont de l’argent. Mais les grecs dans l’histoire, on leur demande pas leur avis ? Genre : salut c’est fini la république, les elections, tout ça… On vous rachete. Ils apprécieraient ?

  36. Certes, acheté un les dettes d’un pays pas crédible reste une action risquée. Si les grandes entreprises mettaient à acheter les petites républiques bannières comme c’est écrit , je pense que c’est la fin du social pour les peuples concerner.
    Autant crever que de dépendre entièrement d’une entreprise dont le seul but est de faire du profil et pas plus. Que le bon dieu protège les petits en difficulté !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité