Le trafic aérien en temps réel sur un écran panoramique

[flv]http://cache.gizmodo.com/assets/video/Airtraffic_gizmodo.flv[/flv]

Cette installation illustre magnifiquement l’intensité du trafic aérien commercial, en projetant en 3D sur 180° l’évolution des aéronefs sur un écran de 46 pouces.

Nous ne savons pas exactement quelle config la Lufthansa et Whitevoid ont employé pour cette réalistion, mais nous aimerions vraiment pouvoir tester une partie de Call of Duty dessus.[Fubiz via NotCot]

  1. C’est super bien fait, c’est sympa, cela pourrait aider les aéroports a bien revoir les traffiques aériens afin d’identifier les causes de certains accidents comme pour le A440 ces derniers temps!

  2. Oh *****, un truc de malade. A mon avis la config elle doit être bien marrante. Demain, peut être qu’on pourra distinguer tout les modèle d’avion, et tout savoir sur eux (compagnie, altitude exact, vitesse et tout le toutim) afin, comme le disait Tinou, de pouvoir savoir exactement où se trouve chaque avion et déterminer les causes de son accidents. Mais bon, en faisant toujours attention aux dérives sécuritaires…

  3. Bien sur!! Parce que vous pensez qu’aujourd’hui les avions volent à vue! Les contrôleurs aériens ont tout ça sur leurs écrans de contrôle (vol, compagnie, altitude, vitesse, cap…) et depuis très longtemps. La seule différence c’est que c’est sur écran radar et pas en 3D!
    Pour ceux qui ont la chance de visiter une salle de contrôle c’est hyper interessant. Les accidents liés à la collision entre 2 appareils sont excessivements rares!

  4. ON ne parlait pas nécessairement d’une collision entre deux avions « juste » d’un avion qui disparaîtrait « mystérieusement » comme le Airbus A jenesaispluscombien qui disparu en allant au Brésil.

    Mais sinon, c’est vrai que ça doit être intéressant à voir.

  5. Depuis quand les avions ont des trajectoires paraboliques, et systématiquement en ligne droite en plus?… (Question volontairement rhétorique…)
    C’est de la synthèse pure et simple, nullement une transcription de la réalité. Surement basée sur les horaires de départ et arrivée de leurs propres vols.

    De plus merci à JiCé57 pour de s’être un peu penché sur le sujet avant de répondre trop rapidement comme certains.

  6. >>à JiCé57

    Avant l’utilisation généralisée du gps, les avions traversaient de grandes zones genre océan .. à la boussole, et au moment où ils arrivaient de nouveau sous contrôle du continent corrigeaient leur cap. Maintenant le gps leur permet de voir ou ils sont et de corriger leur cap et c’est tout, il ne sont toujours par sous contrôle.

  7. T’as raison, et vu le nombre d’avion en traversée maritime en même temps, et également sens inverse, ça m’embêterait un peu que l’avion fasse ce qu’il veule, manquerait plus que ça!
    Coté GPS, regarde plutôt le définition de centrale à inertie, ce sera plus d’actualité.
    Éventuellement si tu aimes le GPS tant que ça, rabat toi sur les « procédures GNSS », mais c’est pour les approches, pas pour en route.

    Et pour conclure, même hors de portée des radars, l’avion vole à une altitude donné, et se reporte systématiquement endroit précis s’il le peut (bonne météo) ou précise sa position le cas échéant, et à un horaire convenue avec le contrôleur.
    « Pas de service radar » ne signifie pas forcement « pas de service de contrôle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité