Dubaï dépense sans compter pour créer Jurassic Park

restless_planet.jpgC'est connu, à Dubaï on dépense sans compter pour attirer les devises étrangères à l'aide de projets pharaoniques. C'est donc sans grande surprise que le petit état qui grandit sur la mer se prépare à dépenser sans compter un milliard de dollars pour la construction d'un parc d'attraction qui contiendra 100 dinosaures animés représentant 40 espèces disparues différentes. Appelé "Restless Planet" (Planète agitée) le parc à thème tentera d'apporter un côté éducatif autant que ludique malgré des shows genre Las Vegas.
Des parcours, des robots et des reconstructions d'habitats laisseront le promeneur s'imaginer, sur la base de nos connaissances actuelles, comment le monde était il y a un million d'années. Les robots seront capables d'interagir avec le public en suivant les promeneurs du regard et en se ruant vers eux.  Le parc de près de 5 hectares doit normalement ouvrir ses portes fin 2008 à la City of Arabia, Dubaï. [City of Arabia et Cosmos]

  1. Dubaï devient la citée contemporaine. Elle sera bientôt je pense classée. Car elle grandit de manière exponentielle utilisant une vraie architecture contemporaine et riche.

  2. Dubaï, c’est 65% de population sans aucun statut, venue d’Inde, des Philippines, d’Indonésie, pour travailler (et parfois mourir) sur des chantiers colossaux et pour des salaires dérisoires (quand ils sont payés). Non comptabilisés comme étant des habitants légitimes de la cité islamique, ces derniers sont pourtant à la source de sa prospérité et de son dynamisme. Ils n’ont aucun droit et vivent dans des parties « en chantier » de la ville… Comprenez des bidonvilles.

    Dubaï, c’est le rêve fou et écologiquement aberrant d’une ville ultra-consommatrice au milieu du désert.

    Dubaï, c’est l’idylle parfait entre un droit arbitraire (la Charia, les pouvoirs de l’émir) et les divertissements d’une toute petite minorité des quelques ultra-privilégiés du système financier actuel.

    Si Dubaï doit être classée, c’est dans une catégorie bien à part : celle de la caricature.

  3. et pourquoi ils s’occuperaient pas des problèmes de leur société au lieu de dépenser des milliards dans l’entertainement??
    comment feront-ils quand il n’y aura plus de pétrole. d’après ce que je vois, ce sont les personnes qui dépensent tout et qui n’anticipent pas la future disparition du pétrole…

  4. Créer des projets chers quand on a les moyens, c’est justement pour anticiper une future baisse de moyens sus cités en diversifiant ses futurs revenus ;)
    Ce n’est pas quand il n’y aura plus de pétrole que de tels projets pourraient voir le jour et il faut bien avoir quelque chose pour attirer les capitaux au pays.

  5. D’un coté je suis d’accord avec les dires de certains sur le statut des etrangers à Dubaï , mais d’un autre coté , j’ai l’impression d’uine hypocrisie voire d’une jalousie generale en occident par rapport à la situation des Emirats Arabes Unis .
    Ce type de developpement colossal n’a-t-il pas été le fait dans le monde occidental il y’a quelques années de cela ?
    Les îles artificielles n’ont elles pas permis au Japon (en employant des travailleurs chinois …) de se developper jusqu’à arriver à sa situation actuelle ?
    Ca me rapelle un peu le debat sur la pollution engendrée par le developpement de la Chine , j’ai envie de dire « oui mias ceux qui disent ça , ce sont les pays DEVELOPPES » . N’y a-t-il pas là un certain egoïsme , nous nous sommes bien développés il y’a quelques année en puisant bien profondement dans les ressources de la nature (le plus souvent chez les colonies) et aujourd’hui quand cerain pays du « tiers-monde » , anciennes colonies commencent à emerger , on leur tape dessus .
    ABERANT !!

  6. Le renvoi à notre propre situation de pays développé passé par des stades d’arbitraire et de violence est pertinent, mais cela ne donne pas à mes yeux une caution à ces pays pour qu’ils suivent la même voie que nous, bien au contraire. Les philippins en haut des gratte-ciels vivent autant au XXIème siècle que nous, et ont j’imagine autant envie que l’on respecte leurs droits fondamentaux que nos colonisés l’ont voulu. Sauf qu’aujourd’hui, ces droits sont reconnus par la communauté internationale (BIT), et qu’au lieu de dire « nous sommes aussi passés par là » nous devrions permettre à ces populations d’en bénéficier… ou tout du moins éviter d’acclamer ceux qui les leurs renient.

  7. Je rajoute au passage que l’idée qu’il faudrait forcément une main d’oeuvre opprimée pour permettre le développement d’un frise l’imaginaire du martyr…

  8. @ xtoflyon5:
    je dis ca car jet rouve que le chiffre de 1 milliard est exagéré. c’est jeter de l’argent par les fenetres (même si on en a beaucoup).
    et la question de la disparition du pétrole, c’est un sujet qui nous concerne tous à moyen terme.
    je suis pas jaloux de leur projet, mais quando on est un pays aussi riche et qu’on sait qu’on va perdre sa main mise sur le monde, on anticipe…

  9. Je suis d’accord avec Kevin sur la question de « nous l’avons fait dans le passé, ce n’est pas bien mais par le principe de réciprocité ils ont aussi le droit de le faire » La réciprocité existe sur le présent et sur certains domaines comme la question de la répartition des siéges à l’Assemblée de l’ONU. Par contre sur des questions qui touchent à l’écologie ou au respect des droits de l’homme, aucune réciprocité, seul l’intérêt général universel compte.

  10. You’re in point of fact a excellent webmaster. The site loading pace is incredible. It seems that you are doing any distinctive trick. In addition, The contents are masterwork. you have done a fantastic job in this subject!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité