L’iPhone s’offre un GPS (pirate)

gpsunknown.pngLes lucky propriétaires et ceux qui se préparent à recevoir leur iPhone se réjouiront de savoir qu'il vient de se doter d'un GPS. Un GPS assisté, mais quand-même. Et qui fonctionne. L'appli Navizon GPS s'est invitée ce matin dans Installer.app et après création d'un username (nom d'utilisateur) et d'un login (sans besoin de fournir une adresse email), l'appli gratuite démarre, mettant dans les 30 secondes pour localiser l'endroit. L'erreur de localisation est de l'ordre de quelques centaines de mètres, mais c'est déjà mieux que l'absence officielle totale de géo-localisation sur l'iPhone. Et surtout c'est gratuit. Il faudra que quelqu'un nous explique ce qu'est exactement le positionnement WiFi (voir la capture d'écran) qu'offre encore l'application. L'un des iPhone testés a crashé, certes, mais pourquoi Navizon n'a pas été installé dès le départ sur le Téléphone Jésus... [navizon via installer.app]

  1. Notons que l’iPhone proposé aux Britanniques ne dispose toujours de GPS mais des bruits de couloirs indiqueraient que son firmware serait mis à jour pour enfin supporter le Wi-Fi. Il faudra probablement attendre la version européenne continetale en 2008 pour voir la fonction GPS… Wait and see.

  2. Juste pour clarifier un peu votre propos. Le système de positionnement WiFi + cellulaire, c’est en fonction de l’antenne GSM et/ou du spot WiFi auquel on est connecté déterminer sa position.
    Ca sous-entend interroger une base de données centrale donc, déjà, il faudrait que cette base contienne bien toutes les infos dont on a besoin (pour le GSM c’est jouable, pour le WiFi c’est utopique vu la vitesse à laquelle les spots apparaissent et disparaissent). Ca n’a rien à voir avec le vrai GPS ou en fonction du signal reçu de satellites dont la connaissance est embarquée dans le logiciel, on calcule sa position à quelques mètres près et on affiche ça sur une carte qui elle aussi est embarquée.
    Du coup, ce type de système ça se base peut-être sur un logiciel gratuit mais à l’usage ça peut devenir payant puisqu’il faut bien faire transiter les données (donc si on n’est pas sous un spot WiFi gratuit, on paye). Tout ça pour obtenir au final une info peu utile : à part à avoir été enlevé et déposé par des aliens en rase campagne ou avoir pris la plus grosse cuite de l’histoire, savoir où on se trouve au mieux à cent mètres près, ça apporte pas grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Publicité